Plaques funéraires : un graphiste présente l’ardoise

1
838

Graphiste, portraitiste, également passionné de technologies, Patrice Khalifa a fondé en 2005 dans le Var « OnVeut.com », une société de cadeaux personnalisés vendus en ligne. Briquets, mugs, coussins, tongs, hamacs,  serviettes de plage, sous-verres… Il ajoute aujourd’hui des plaques funéraires en ardoise. Explications. 

Funéraire Info : Vous vendez des housses de PC, des bracelets, des tee-shirts. Pourquoi investir le funéraire, un secteur très spécifique, très éloigné de votre catalogue ?

Patrice Khalifa : Notre petite entreprise grandit chaque année. Nous créons toujours de nouvelles idées cadeaux, de la photo sur gâteau aux tongs. Mais l’un des produits vedettes est le portrait façon fusain. J’en réalisais parfois pour des personnes décédées, notamment le père de mon épouse. Pour une amie, j’ai exécuté le portrait de son papa décédé sur une ardoise. Le résultat était un bel hommage. Mais à l’époque, les UV usaient l’impression sur l’ardoise.

F.I. : Ce qui n’est plus le cas ?

P.K. : Avec un spécialiste du vernissage industriel, il a fallu trois ans pour mettre au point une protection efficace contre l’usure du soleil et des intempéries. D’autres réalisations d’ardoises en tant que plaques mortuaires, notamment avec un portrait façon fusain, ont fini de nous convaincre que nous avions là un produit unique.

F.I. Vous lancez le site d’e-commerce « ardoise-souvenir.com ». Pourquoi un site à part ?

P.K. : L’esprit « fête » d’OnVeut.com nous semblait déplacé pour y vendre une création destinée aux défunts. Et nous ne voulions pas que l’utilisateur soit perdu dans un catalogue d’objets. Là, il arrive directement sur la création qu’il recherche, avec différentes options de déclinaisons.

Lire aussi :  FÉDÉRATION FRANÇAISE DE CRÉMATION, communiqué Toussaint 2018

F.I. : A quoi ressemblent les ardoises que vous proposez ?

P.K. : L’Ardoise Souvenir fait 30 x 20 cm, sur environ 1 cm d’épaisseur. Elle a un rendu très brillant, grâce au vernissage utilisé. Trois modèles de base sont proposés actuellement : blanc sur noir, ciel bleu et fleurs de cerisiers, et trois modèles avancés : portrait façon fusain noir, portrait façon fusain sépia et réalisation selon les consignes du client.

F.I. : Qu’est-ce qui fera que vous allez vous démarquer dans ce secteur déjà occupé ?

P.K. : La touche artistique de la réalisation. S’ajoutent l’ardoise, support original, et le rendu, plus beau et naturel que les supports couleur existant, comme l’altuglas. Enormément de soin est apporté. Nous sommes conscients du poids émotionnel de ces plaques funéraires. Et puis il y a prix, très attractif vue la réalisation sur-mesure proposée.

F.I. : Vous avez des modèles type ou le client propose ce qu’il souhaite ?

P.K. : Le client peut proposer en choisissant le modèle selon consignes, encore en promotion de lancement aujourd’hui au prix de 149 euros (le prix normal sera de 199 euros). Avec cette option, la plaque funéraire est réalisée de A à Z selon ses souhaits, les passions du disparu, le message à passer. Un aperçu est soumis au client jusqu’à complète satisfaction avant de lancer la reproduction. Les autres modèles sont moins « libres », mais des modifications sont apportées selon demande, pour réaliser la plaque idéale.

F.I. : Quel est le procédé de gravure ?

P.K. : Il s’agit d’impression par sublimation haute définition. L’ardoise naturelle est imprégnée, sur sa face avant, d’une surface en polyester permettant la sublimation. Elle est chauffée à très haute température en deux passages, et renforcée par un procédé exclusif de vernissage.

Lire aussi :  Bernier Probis vient d’acquérir F.A.M.A. en région parisienne

F.I. : Allez-vous travailler avec des pompes funèbres ou livrez-vous directement au consommateur ?

P.K. : Nous avons été contactés par des pompes funèbres. Mais pour le moment, nous ne travaillons qu’en vente directe au client sur notre boutique en ligne.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.