PMU, Pari Mortel Urbain ?

0
576

Rire du tragique pour vendre des paris ? C’est le pari, justement, du PMU, qui lance une nouvelle campagne de publicité, en riant de l’histoire récente pour attirer les jeunes…

Dans la petite lucarne

Vous avez peut être vu ces deux spots à la télévision.

C’est la dernière campagne du PMU, donc, sur les paris sportifs. La marque s’était déjà basée sur le registre de l’humour. On se rappelle de ces jockeys qui chantaient Stewball la main sur le cœur dans un stade de ballon-pied devant une équipe adverse médusée, ou de ces quidams dépouillés de leurs vêtements élimés ou de leur voiture à l’agonie pour se voir parés d’un costume Italien ou jeté dans une Mercedes SLS AMG.

euro-titanic-600x418-300x209 PMU, Pari Mortel Urbain ?Une clientèle jeune

Le PMU explique que cette campagne « Vise à ralentir le vieillissement de la clientèle ». En effet, les études récentes prouvent que le joueur moyen, sur le site PMU.fr, est âgé de 45 ans. Les marketeurs ont donc décidé de viser une clientèle plus jeune, vers trente ans, en jouant sur la carte de la parodie et de l’humour. Une clientèle pour laquelle Titanic est avant tout un film avec Leonardo Di Caprio.

C’est une tendance générale : les jeux d’argent, que ce soit les paris hippiques et sportifs, le poker, ou les jeux de hasard, subissent une baisse conséquente de leur chiffre d’affaire. Loin des « études » sociologiques qui toutes théorisent un regain d’activité des jeux d’argent dans les pays en voie de paupérisation, les entreprises spécialisées constatent au contraire que le panier moyen baisse, faute de moyens, et parce que les clients potentiels cherchent la sécurité.

Le Titanic à la maison

Et ces spots ont subi un phénomène curieux : alors qu’ils sont diffusés maintenant depuis quasiment une semaine sur la télévision française sans aucune réaction notable, ils déclenchent des réactions transatlantiques. Ce sont en effet les américains qui s’interrogent sur la « décence » d’utiliser ainsi des catastrophes pour vendre des jeux de hasard.

Il serait facile de leur répondre du berger à la bergère, en nous demandant à notre tour s’il n’est pas quelque pue indécent, par exemple, de faire des films sur le 11 septembre, la guerre du Viet-Nam ou d’autres événements majeurs de l’historie récente de ce pays pour remplir les caisses d’Hollywood.

Dans l’absolu, les publicité PMU s’apparentent à de l’humour noir : rire d’événements tragiques. Mais le traitement délibérément outrancier, le ridicule des situations, les rendent accessibles au plus grand nombre.

Nous, en tout cas, elles nous ont bien fait rire. Sans pour autant nous précipiter sur le site afin d’y dépenser notre argent durement gagné. Mais l’objectif est atteint, dans le sens ou la marque PMU a réussi à associer son nom à un sourire, et donc à se rendre sympathique. Et peut être aussi de faire passer un message subliminal : vous venez de perdre un très gros pari ? Et alors ? Il n’y a pas mort d’homme. L’agence Publicis, en charge de la campagne, a fait du beau travail.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.