Pôle Funéraire d’Albi : vers un dénouement ?

0
330
La manifestation des salariés licenciés du Pôle Funéraire Public à Ambi en décembre 2014
La situation au Pôle funéraire d’Albi semble enfin évoluer dans un sens positif. William Lefèbvre, secrétaire général du Syndicat C.F.D.T. Interco du Tarn nous a détaillés les derniers événements.

« La situation a commencé à se débloquer fin décembre, avec un rendez-vous avec Madame Le Maire le 18, ou nous avons obtenu des promesses, et la décision de l’inspection du Travail, le 24, de ne pas autoriser le licenciement du délégué syndical lanceur d’alerte. ».

Début 2015, la situation a évolué de manière radicale « Dans un premier temps, vendredi dernier (le 16 janvier, NDLR) une réunion se tenait avec les élus, au cours de laquelle l’éviction du Directeur Général Délégué a été décidée. C’est un fonctionnaire territorial en détachement, il sera donc réintégré dans la fonction publique territoriale. Suite à cela, Mr Esquevin, le président, annoncé sa démission et a quitté la salle » puis « Les élus ont nommé au poste de directeur Monsieur Gaudefroy, et ont embauché une chargée de mission. La tâche de cette dernière sera de remettre le Pôle sur les rails, en rétablissant, entre autres points, le dialogue social. »

Et pour les quatre salariés licenciés ? « Il y avait une audience au tribunal qui a tourné court, puisque le Pôle n’était représenté que par son avocate, qui n’avait pas reçu de consignes. Tout le monde était très surpris. En même temps, on nous a laissé entrevoir qu’une solution était possible par la négociation. Rien n’est encore fait, mais le dialogue semble possible avec la nouvelle direction, c’est un net progrès. »

Tout s’achemine vers un dénouement heureux ? « C’est ce que tout le monde souhaite, en tout cas. Mais nous gardons à l’esprit l’origine de l’affaire, les manquements à la dignité des défunts et le harcèlement moral, et nous mènerons cette action jusqu’au bout, en dissociant les actions, pour que la nouvelles direction n’ait pas à pâtir des manquements de l’ancienne ».

Lire aussi :  France Tombale, le bilan du spécialiste du funéraire en ligne

Funéraire Info suivra l’histoire jusqu’au bout.

 

Propos recueillis par téléphone par Guillaume Bailly

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here