Pompes Funèbres BERTHELOT, la discrétion d’une entreprise à la progression constante

0
534
photo pontoise
photo pontoise

Créée en 1975 à Gournay-en-Bray, en Normandie. L’entreprise Berthelot a été acquise en 1995 par le Groupe SPI dont les actionnaires sont particulièrement attachés aux valeurs humaines et familiales. Elle  s’est progressivement développée, au point de compter aujourd’hui une trentaine d’agences et 17 Chambres funéraires qui s’étendent de l’Ouest de la France, jusqu’à la région Parisienne.

François Bonargent, Président du Directoire de SPI a engagé la Branche Funéraire sur un développement raisonnable et pondéré dans la durée. La Branche Funéraire est un des 3 métiers du Groupe SPI aux côtés de la distribution d’Eau et la distribution de matériaux de construction.

PFMBerthelot a récemment acquis trois entreprises : Leroy Funéraire dans les Yvelines, PF Simon à Villejuif ainsi que  Marbrerie Floury dans le Val de Marne, faisant passer les pompes funèbres et Marbrerie Berthelot à 30  agences.

Pompes funèbres Berthelot, l’exigence de la qualité

L’entreprise est tournée vers le client, pour preuve, c’est  l’une des rares  en France à afficher la norme NF Services Funéraires. « La norme NF est un atout, elle nous apporte une crédibilité, cela traduit des engagements, sur l’accueil, la transparence et le service. » explique Bernard Mazeyrie, Directeur de la Branche Funéraire. Le niveau d’exigence et de transparence est rassurant pour les familles. Cela a permis de normaliser la méthodologie  de travail  pour toutes les agences. C’est également ce qui contribue à conforter la notoriété du groupe avec un engagement rappelé au travers de son slogan: « Berthelot, l’organisateur de vos obsèques, pour une cérémonie réussie. »

photo-Agence-Rouen Pompes Funèbres BERTHELOT, la discrétion d’une entreprise à la progression constante
photo Agence Rouen

Indépendance et investissements les maîtres mots des PF Berthelot

Il ne reste que peu de pompes funèbres en France de cette taille qui revendiquent leur indépendance. SPI investi dans ces métiers, en adoptant une démarche patrimoniale impliquant un développement pondéré et réfléchi. C’est un groupe non endetté, qui anticipe chacun de ses investissements et surtout s’assure de la parfaite intégration des nouvelles acquisitions.

Lire aussi :  SIFUREP : La place de nos morts dans nos villes et nos vies, colloque

Une autonomie parfaite

Avec ses chambres funéraires, ses agences, et sa propre école de formation, le groupe Berthelot, a obtenu en ce début d’année 2017 une Délégation de service public pour la construction et la gestion d’un crématorium, sur la ville des Andelys, dans l’Eure. Cette complémentarité fait du groupe un opérateur complet. L’équilibre demeure parfait entre une croissance interne et une croissance externe. Les marques locales demeurent, seul un logo s’ajoute comme le dénominateur commun : la marque « Berthelot ».

L’humain au cœur des métiers

Le groupe Berthelot est également très attaché au respect des valeurs humaines qui constitue un pilier fondamental pour les Managers du Groupe. Le groupe compte une centaine de personnes avec un taux de féminisation de plus de 40 % dans le réseau commercial, en augmentation constante au fil des ans. La Direction est convaincue que l’épanouissement est essentiel dans l’entreprise, car c’est ce qui la rend plus efficace. Elle a par exemple signé un accord pour faciliter notamment le retour des salariées à l’issue d’une maternité, car concilier vie professionnelle et vie privée n’est pas toujours aisé nous précise Dominique Guillemin, DRH (SPI) .

Le Groupe a également mis en place une politique de gestion de la Sécurité dès 2005 qui est partagée par tous les salariés de l’entreprise.

La formation, une base élémentaire indispensable

L’école de formation a été créée il y a deux ans. Elle représente une avancée importante pour le réseau et un investissement sur le long terme. « On investit beaucoup dans l’humain » rappelle Bernard Mazeyrie. Tout nouveau collaborateur embauché va prochainement bénéficier d’une véritable période d’intégration qui comprendra notamment le cursus de formations commerciales PFMB. D’ailleurs ce cursus évolue sans cesse car les connaissances doivent être mises à jour régulièrement. Et si les nouveaux recrutés sont formés, il en est de même pour les employés des entreprises nouvellement acquises, cela permet de faire travailler tout le monde de la même manière. En effet, un Conseiller Funéraire est avant tout, comme son terme le désigne depuis quelques années « un conseiller » au contact des familles : il a un rôle clé car il véhicule l’image de l’entreprise. Il est donc fondamental de consacrer une attention particulière à sa formation et veiller à ce que les meilleurs savoir-faire commerciaux soient appliquées de manière transversale à l’ensemble des Conseillers. Cela permet en outre d’acquérir de nouvelles compétences et d’optimiser leur profil professionnel.

Lire aussi :  Grossesse, discrimination au crématorium...Le Réveil Funéraire du vendredi 6 octobre 2017

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here