Pompes funèbres Brun, une limousine Pilato à Carcassonne

0
1034

Alain Brun est peut être l’espoir de l’économie française : non seulement il a investi dans du matériel pour son entreprise, mais cette acquisition, un corbillard limousine Pilato, loin de l’angoisser, le rend heureux. A juste titre.

IMAG1330-1-300x169 Pompes funèbres Brun, une limousine Pilato à Carcassonne Une longue histoire

Cela fait 10 ans qu’Alain Brun pensait acquérir un corbillard limousine. Une longue période « Je cherchai vraiment un modèle qui me convienne, au budget que je m’étais fixé » En occasion, l’entrepreneur ne souhaitant pas faire un investissement trop lourd pour commencer. Il rencontre Olivier Defrancq sur des salons « Je l’ai d’abord rencontré au salon de Paris, en admirant les limousines Pilato. Puis nous nous sommes revus au salon de Lyon » à la différence qu’à ce moment là, Olivier Defrancq avait amené avec lui plusieurs voitures d’occasion, dont une avait tapé dans l’oeil d ‘Alain Brun. « C’était exactement ce que je cherchais, j’avais le budget parce qu’une chambre funéraire que je pensai construire avait pris du retard, j’ai signé » et ne l’a pas regretté.

Alain brun ne tarit d’ailleurs pas d’éloges sur Olivier Defrancq, le commercial Pilato en France. « Il a un sens de la clientèle exceptionnel. Je lui avais dit que je cherchais une limousine d’occasion, et il est resté dans les critères que je lui avais exposé. A aucun moment il n’a cherché à me pousser vers du neuf, ni n’a insisté pour me vendre quelque chose qui ne me correspondait pas. » Parfait jusque dans la livraison « Lorsqu’il me l’a livrée, il m’a expliqué qu’il y avait une pièce qui pouvait s’oxyder si le véhicule restait immobilisé trois ou quatre mois dans une entrepôt humide. Il m’en avait apporté de rechange, au cas ou, pour m’éviter d’avoir à en acheter ».

Précaution inutile : le véhicule immobile ? Il y a peu de chance que cela arrive.

Lire aussi :  Petits mots d'enfants du funéraire

Admirateurs en nombre

L’objectif d’Alain Brun, c’était d’avoir un véhicule vraiment spécifique « Je trouve triste d’utiliser la même camionnette que le plombier ou de l’électricien ». Sans aucune connotation péjorative « c’est juste que nous rendons un service à part, qui doit rendre ce moment particulier ».

Son autre objectif, c’était d’avoir la place pour la famille. « La particularité de mon véhicule, c’est d’avoir de la place à l’arrière pour la famille ». Ce qui fait un véhicule assez long. « Mais fluide. C’est ça qui est vraiment bien chez Pilato, tout est fluide, rien ne semble avoir été ajouté ».

Objectif rempli auprès des familles. « La première question que l’on me pose, c’est le prix. Les familles sont persuadées que le service en limousine coûte une fortune » ce en quoi elles ont tort « Je fais au même tarif, que ce soit en corbillard classique, ou avec la limousine » un tarif très concurrentiel. Et les familles accrochent à la prestation « Je ne dirai pas toutes, mais presque toutes les familles choisissent la limousine. J’ai même eu le cas, un jour ou je ne pouvais pas utiliser la limousine pour une maintenance au garage, ou les familles dont je devais faire le convoi ce jour là m’ont demandé de décaler les obsèques pour l’avoir ! ». Un succès auprès des clients, donc.

Plus surprenant, la voiture semble s’être attirée les faveurs divines. Alors qu’Alain Brun l’utilisait pour la première fois, le prêtre venu les accueillir sur le parvis de l’église a fixé la voiture d’un œil appréciateur, avant de gratifier le Maître de Cérémonies d’un « Enfin, un vrai corbillard ! » tonitruant. Une autre fois, un prêtre également « est resté bouche bée » et n’a pu s’empêcher d’admirer la voiture.

Lire aussi :  Fourgon funéraire high-tech avec BSE

Et les concurrents le vivent bien ? « Certains ont fureté du côté de l’homologation, voir si tout était en règle… Elle fait beaucoup parler sur le secteur. » Il y a de la concurrence ? « Il y en a une autre dans la région, mais j’ai entendu que certains confrères pensaient s’équiper ou ont déjà passé commande » inspirés par le succès.

IMAG1329-300x169 Pompes funèbres Brun, une limousine Pilato à Carcassonne La limousine ne fait pas tout

Alain Brun ne compte pas sur sa limousine pour faire tout le travail. Conscient de l’importance du tout, il porte à l’épaule. « J’en vois parfois faire un convoi avec un chariot, à deux. Nous, non, on porte. »

Depuis vingt ans dans le domaine funéraire, il s’est lancé à son compte il y a dix ans. « actuellement, j’ai un point de vente, mais l’ouverture d’un second, ainsi que d’un funérarium, sont planifiés, début 2014. » Vous nous tiendrez au courant « Vous serez invités à l’inauguration » à bientôt dans Funéraire Info, alors !

Pilato sera présent au salon Mémoria Expo, et à Paris en Novembre. Leur site : Pilato

Les pompes funèbres Brun :

5 Bis rue Indépendance

  11100 NARBONNE

04.68.32.66.53

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here