Pompes funèbres : le décès d’un enfant

0
909
Recevoir une famille qui a perdu un enfant est un moment délicat. En tant que conseiller funéraire, vous serez soumis à des questions auxquelles vous n’aurez pas forcément les réponses. Petite aide.
Le côté obscur du métier

C’est sans aucun doute la partie du métier que tout le monde appréhende, redoute, hait : recevoir une famille qui a perdu un enfant en bas âge. Contrairement au « public » habituel des agences, les jeunes parents n’ont pas forcément une expérience de la mort, et ce contact se fait par une porte d’entrée contraire à l’ordre des choses.

Souvent anxieux, ils ont tendance à considérer le professionnel du funéraire comme détenteur des réponses au mystère auquel ils sont confrontés. S’il ne faut pas s’impliquer ou affirmer des choses de manière péremptoire, la psychologie de chacun restant très spécifique, il est mieux de posséder quelques bases.

L’essentiel est que les parents sortent de l’agence avec les coordonnées d’une association qui pourra les aider. Mais la chose à ne pas faire est de prendre rendez-vous pou eux : ce sera leur décision au moment ou ils le souhaitent.

Quelques éléments de langage

« Prenez le temps » : Le deuil d’un enfant est un drame dont on met du temps à se remettre. Ne cachez pas la vérité à la famille. Non, ça ne passera pas aisément ni rapidement. Les associations constituées de parents ayant vécu un deuil similaire peuvent les aider en les faisant se sentir moins seuls.

« Ne vous cachez pas » : Ne conseillez pas aux familles de cacher leur deuil. Pour deux raisons : la première, il n’y a pas de honte à avoir. Se cacher va donner lieu à un sentiment de culpabilité qui n’a pas lieu d’être. La seconde raison, est que, souvent, les parents en deuil reçoivent un soutien auquel ils ne s’attendaient pas de la part d’une personne de leur entourage qui a vécu un deuil similaire. Cette découverte, généralement surprenante, aide à rompre le sentiment de solitude.

« Si vous êtes en colère… continuez » : Certaines personnes sont confrontées à des sentiments extrêmes qui ne sont pas dans leur nature. Si une personne vous confie qu’elle ressent une grande colère, irrationnelle et contraire à sa nature, expliquez lui qu’il est bon de l’exprimer, c’est bien souvent une excellente soupape… mais pas contre vous.

« Si votre entourage vous fuit, il n’y a rien d’inquiétant » : Triste mais vrai, souvent, les amis, relations de travail, certains membres de la famille, évitent les familles qui viennent de perdre un enfant. Expliquez aux parents endeuillés qu’ils n’y sont pour rien : il est difficile de trouver les mots qui consolent, et la plupart des gens préfèrent avoir à se taire plutôt que de prendre le risque de blesser encore plus. C’est une réaction maladroite, mais basée sur des intentions positives.

« Faites vous aider » : Bien que ce conseil soit asséné façon radotage dans cet article, il est primordial. Il ne s’agit pas de conseiller à la famille d’aller voir un psy ou un conseiller conjugal, mais bel et bien de les orienter vers des associations qui, à leur tour, les orienteront vers des personnes ayant vécu la même expérience qu’eux. Il est important que la famille puisse s’exprimer auprès de gens qui peuvent les comprendre, et avoir un exemple sous les yeux de personnes qui ont vécu la même chose et qui s’en sont sortis.

Dernier conseil

Le dernier conseil est pour la ou le jeune assistant funéraire, pour la première fois seul au bureau, qui voit arriver deux jeunes parents éplorés, et qui comprend horrifié que, ça y est, c’est pour lui.

Je vais, exceptionnellement, te tutoyer, parce qu’on est entre gens du métier : garde en tête que tu es un professionnel, que tu as été formé au droit, à la psychologie, que si on te laisse seul, c’est parce que tu es capable, que cette famille ne sait pas que c’est ton premier dossier du genre, et qu’elle compte sur toi. La seule chose que tu ne sais pas, c’est que tu sais tout ce que tu as besoin de savoir.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.