Poursuivi par son collègue avec un citron, fou de rage, il l’a tué

0
215
Citron

Si on se contente d’habitude de faire du citron, une limonade, ou le transformer en une tarte au citron meringuée, il s’agit cette fois d’un scénario absurde, car un homme en Turquie a été tué par une violente répulsion pour les citrons.

C’est en Turquie, dans la région d’Izmir, sur une exploitation forestière que le drame s’est déroulé. Un homme qui s’est moqué de son ami ayant la phobie d’un citron a été tué bizarrement par ce dernier d’après l’enquête de la police. Toute la lumière sur l’affaire n’est pas faite, et l’enquête est encore en cours a souligné un article de Daily Mail.

D’après la chronologie des événements, pendant l’horaire de travail à la scierie où les deux personnes travaillent, un bûcheron, Ramazan Kavakalan, âgée de quarante-deux ans et père d’un enfant a voulu simplement faire une blague à un certain « M.O », son collègue de travail.

Ramazan qui avait un citron entre ses mains a voulu faire une blague à M.O à l’aide du fruit. Souffrant de phobie des citrons, cette initiative n’était pas du tout du goût de M.O. Le porte-parole de la police déclaré au Daily Mail que Ramazan connait bien la phobie de son collègue, et il a cru bon lui en montrer pour rigoler, en concluant ironiquement qu’il ne pouvait pas se douter que cette farce lui a couté la vie.

M.O qui est devenu fou de rage, a saisi sa carabine qui ne le quitte pas pour se défendre « au cas où », après avoir pris le chemin de sa camionnette selon les premiers rapports de police. Toujours avec l’arme, il s’est dirigé vers le bureau de Ramazan pour lui tirer de sang-froid, et blessant mortellement son collègue, qui est décédé quatre heures plus tard dans un hôpital à proximité de la scierie.

Lire aussi :  Pourquoi la mort d’un animal nous touche plus que -parfois-celle d’un humain ?

Après avoir pris la fuite de la scène du crime, M.O s’est rendue à la gendarmerie turque dans la province de Manisa pour être arrêtée.

Interrogé par la police, M.O s’est dit n’avoir jamais voulu tuer son collègue et regrette ses gestes. Il a agi sous l’emprise du citron d’après sa ligne de défense, et qu’il n’avait pas l’intention d’assassiner son collègue, disait-il aux enquêteurs, mais a juste voulu lui faire peur après sa blague avec le citron. Il a fait part de son regret d’avoir tué son ami, mais le citron le rend fou quand il en voit un.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here