Premier jour au salon funéraire de Paris

2
619

Ca y est ! La Grand’Messe du funéraire a commencé, et tout le monde est bien présent au rendez-vous du salon funéraire. Presque tout le monde. Bon, en tout cas : Funéraire Info y était, pour vous raconter si vous, non, ou vous faire coucou si vous, oui.

IMG_1773-300x225 Premier jour au salon funéraire de Paris
Le Stand de l’Atelier Couleur et verre, sonnez biniou, résonnez trompettes !

Le salon du Funéraire de Paris s’est ouvert ce matin, et nous y étions depuis hier. Hier ? Oui, figurez vous que tous ces magnifiques stands emplis de marchandises merveilleuses n’apparaissent pas miraculeusement à neuf heures trente, mais sont le fruit du travail acharné de petits lutins qui travaillent toute la semaine qui précède. Mais ceci est une autre histoire.

Aujourd’hui, donc, le salon était ouvert, les exposants hypermotivés, déjà les visiteurs s’avançaient d’un pas décidé dans les allées .

Les prix Funéraire Info 2013

Vous avez remarqué ? Les salons funéraires coïncident parfaitement avec la sortie du Beaujolais nouveau. Ce qui a inspiré la célèbre blague « Quel gout il a, cette année ? – Un goût de clous – De clous ? De clous de Girofle ? – Non, de clous de cercueil,  si t’en bois trop ». Il est vrai que règne une certaine ambiance bon enfant, ou des affaires très sérieuses se traitent autour de libations qui le sont moins.

Il faut donc que nous décernions nos prix annuels, tant attendus. Le prix du meilleur accueil est donc décerné à Roc-Eclerc, ou vous êtes reçus avec une vraie joie dans un décor chaleureux. Il faut dire que la grande enseigne se trouve juste face à la porte et donne le « la » du salon. Une tonalité qui présage d’un concert de haute volée.

Le prix du meilleur champagne est décerné à Bernier-Probis et Facultatieve Technologie, ex aequos. Précisons que ce prix est provisoire, puisque tout le monde ne s’est pas encore soumis aux tests stricts de nos experts. Essayez de lire cette phrase à voix haute, après deux coupes, vous verrez bien.

Le prix du meilleur café est décerné à En Sa Mémoire, la société ayant choisi un système éprouvé, et fait un choix judicieux. Il vous sera servi avec un sucre et une explication de leur service, qui est au moins aussi bon que leur café. N’y allez pas si vous avez juré sur la tombe de Napoléon de ne pas signer de bon de commande cette année.

Le prix de la fan la plus enthousiaste est décerné à Virginie , à Kim et à « Miss Facebook » (elle se reconnaîtra) de l’IFFPF, ex aequo aussi. Les trois intéressées régleront ce différent lors d’un combat à mort dans la boue demain à 12 H 00 devant le stand ATI. Les constructeurs d’appareils de crémation risquent d’être drôlement surpris.

Le prix du stand le plus chaud est d’ailleurs décerné à ATI. Non pas pour leur spécialité, la construction de crématoriums, mais pour le choix de ce magnifique rouge profond qui enrobe le visiteur d’une sensation de chaleur bienvenue en ces frimas de novembre.

Le prix du sprinter est décerné à Philippe Gentil, de Pascal Leclerc, qui parcours les allées au petit trot, jonglant entre les gens qui ont envie de le voir, les stands qu’il a envie de visiter, et ses diverses obligations. A la fin de la journée, le marathonien du salon n’était même pas essoufflé.

Le prix de la convivialité est décerné à Anthony de Funéplus, parce que le chef a dit et parce que le chef a toujours raison, particulièrement quand il dit que Anthony est convivial : c’est vrai.

Le prix du mec le plus poissard est décerné à Jérémie, de e-Obsèques, et Camille, de Comitam, ex-aequos, parce qu’ils ont cherchés tous les deux cinq minutes pour discuter ensemble sans se trouver. Meilleures Pompes Funèbres.com, qui rigole dans son coin, ne perd rien pour attendre : nous décernerons d’autres prix demain.

Enfin, le prix de ceux qui ne perdent rien pour attendre est attribué, ex-aequos, à ceux qui n’ont pas eus de prix aujourd’hui. Votre tour viendra.

On a flashé sur…

Nous avons eu un double coup de cœur. Le premier pour PromoFlora, qui propose une gamme de pochettes et documents personnalisés pour pompes funèbres. Parlons peu, parlons bien, c’est à la fois tout bête et absolument génial. Leur système de vase, par exemple, est le type même de l’idée qu’on ne se pardonnera jamais de ne pas avoir eu soi-même. Nous l’avons rencontré la veille au soir, et le patron, épuisé par la route et en plein montage de stand, a pris le temps de nous expliquer et montrer ses réalisation avec une passion inégalée. Un instant, j’ai eu cinq ans et je me suis retrouvé au pied du sapin à Noël.

Le deuxième coup de cœur, pour l’Atelier Couleur et Verre. Parce que leurs plaques funéraires en verre sont juste magnifiques, parce qu’ils sont Bretons et que pourtant, ils ne taillent pas le granit, et parce que la patronne, qui n’est pas là, s’appelle Nolwenn et qu’elle ne chante pas (private joke). Le jours ou je mourrai, si vous ne mettez pas une plaque de chez eux sur ma tombe, je penserai que vous ne m’aimiez pas.

On est content de les voir et revoir

2PFC, qui avaient été notre coup de cœur l’an dernier. Nous avions couru toute l’année après eux, pour avoir une interview, et nous avons enfin pu leur mettre le grappin dessus. Bref, la société est là, et cette année, on parle d’eux dans Funéraire Info, de gré ou de force.

Fer Tombal, qui a un petit stand et un grand talent. En plus, Freddy est sympathique, généreux, vous comprendrez pourquoi en allant le voir, et il a la ferme intention de concourir au prix du meilleur champagne.

L’AFIF, qui est venu. On aime bien ou on déteste Michel Kawnik, on peut lui reprocher, à juste titre ou non,  certains propos sur la profession, mais il est là, sur son stand, tout disposé à une conversation claire et franche entre gens bien élevés.

On n’a pas parlé de vous ?

Je sais, nous n’avons pas parlé de tout le monde, et c’est mal. Mais nous serons jusqu’à l’ultime instant, samedi soir, présents sur le salon. Il vous suffit d’attendre que nous passions, ou bien trouver le moyen de nous faire passer un message. Nous voulons voir tout le monde, nous voulons parler de tout le monde. Le pourrons nous ? Vaste question.

En attendant, si vous nous voyez dans les allées, n’hésitez pas à nous intercepter.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.