Quand les croque-morts volent au secours des démunis

0
431
Les pompes funèbres ne sont pas qu’un métier funeste : de nombreux entrepreneurs s’impliquent, à différents niveaux, pour aider les vivants. Trois exemples de croque-morts bienfaiteurs.
Funeral Concept, la dignité avant tout

Alors que de plus en plus on dénonces les normes qui compliquent et étouffent la France, c’est la conséquence de l’une d’entre elles qui est à l’origine d’une action de Funeral Concept.

La mairie de NICE à revu dernièrement les dimensions des monuments funéraires dans son cimetière, passant les dimensions de 2M X 1M (dimensions les plus répandues en France) à 1.80M X 0.80M. Alors que le 2M X 1M qui a tendance à se standardiser à travers le pays permet aux familles de ne pas acheter du hors gabarit plus coûteux.

Surprise pour la famille du jeune Benjamin, un enfant malheureusement décédé pour lequel la famille avait commandé un monument : l’autorisation de le poser dans le cimetière ou le petit garçon a été enterré leur a été refusée. Charge à eux de remettre aux normes le monument.

Me sang de Freddy, patron de Funeral Concept, n’a fait qu’un tour : il a décidé d’associer la collecte de fond pour le développement de son entreprise à une action visant à offrir un monument à la famille.

Une initiative qu’on ne peut qu’encourager, et soutenir, jusqu’à ce que les élus cessent de faire n’importe quoi. La page est à retrouver ici. Et ici, l’article que nous avions consacré au volet entreprise de cette initiative.

Benjamin Rivaud, des pompes funèbres aux pompiers

Entrepreneur de pompes funèbres, l’Alsacien Benjamin Rivaud a aussi été pompier volontaire pendant douze ans. Avec neuf de ses amis, il s’est rendu au Népal, où il a mené du 15 au 25 mai en différents lieux une mission d’assistance humanitaire après les séismes d’avril et mai. Il se dit impressionné par ce qu’il a vu du pays ravagé. Notre ami Olivier avait recueilli ses impressions à son retour.

Lire aussi :  1er Salon du Funéraire Grand Sud, devenez exposant!

A noter que de nombreux professionnels du funéraire sont également pompiers volontaires. Charly Hennard, par exemple, a passé quelques années comme porteur dans une grande société, donnant une grande partie de son temps libre aux pompiers de sa commune. Tant de dévouement est bien récompensé, puisque Charly a trouvé le courage de monter sa société, qui démarre très bien.

Orthometals, humanitairement engagé

Société familiale, les employés étant les enfants des fondateurs, OrthoMetals développe un modèle économique original : une grande partie des bénéfices, moins les frais de logistique, sont redistribués aux crématoriums partenaires, pour financer des œuvres de bienfaisance. Ainsi, Crématoriums de France, partenaires Orthometals, ont choisi de travailler avec Mécénat Chirurgie Cardiaque, permettant en 2011 d’être opérés à cœur ouvert, transportés et hébergés.

L’idée a germé lorsque les fondateurs d’Orthometals, qui voulaient simplement faire du recyclage, se sont rendus compte que beaucoup de métaux collectés dans les crématoriums étaient précieux. Loin de vouloir augmenter leurs bénéfices, ils ont choisi de donner à leur entreprise un objectif éthique, voulant servir de modèle à l’entrepreneuriat de demain.

Guillaume Bailly

[quote_box_center]

Les sites des partenaires Funéraire Info cités dans cet article :
Funeral Concept
Benjamin Rivaud
Orthometals

[/quote_box_center]

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here