Rapatriements au Mali : les explications de l’expert

0
287
A l’occasion de la tentative avortée d’obsèques d’Amedy Coulibaly au Mali, nous avons interrogé Gilles Debeaumarché d’IFAssistance sur les rapatriements vers ce pays.
Le cas Coulibaly

« Le cas de ce monsieur n’est en rien représentatif des rapatriements vers le Mali. Nous sommes clairement dans une affaire typiquement politique, due au contexte. Dans ces affaires là, tout se passe d’officine à une autre, nous ne sommes pas tenus informés, et je pense que nous n’aurons jamais le détail de tout ce qu’il s’est passé. »

Mais les journaux ont laissé entendre qu’Amedy Coulibaly avait été refoulé alors que le cercueil était embarqué dans l’avion ? « Encore une fois, nous n’avons pas le détail de ce qu’il s’est passé. Mais une chose est certaine : jamais, au grand jamais, le corps n’aurait pu quitter la morgue, si tel a effectivement été le cas, sans que le dossier soit complet ».

Gilles Debeaumarché confirme ainsi la validité de deux hypothèses, soit qu’Amedy Coulibaly n’a jamais quitté la morgue, soit dans le cas inverse, qu’une autorisation a été délivrée avant que les services du Mali ne se ravisent. Gilles Debeaumarché souligne encore que « Ce cas n’est pas représentatif ».

Amedy Coulibaly a été inhumé, finalement, à six heures du matin, en catimini, au cimetière de Thiais.

Rapatriements vers le Mali

« Il n’y a pas de spécificité concernant les rapatriements vers le Mali » souligne Monsieur Debeaumarché. « Comme tout pays, ils ont des exigences réglementaires et sanitaires, qui sont très classiques dans le droit international, et quand le dossier est complet et correct, l’autorisation de rapatrier le défunt est accordée. »

Lire aussi :  Bagarre entre les tombes, loup mort...au menu du réveil funéraire du lundi 12 mars 2018

Il y a des accords internationaux ? « Il y a des conventions entre états. Ils restent des états, c’est à dire que chacun applique sa législation sur son sol, et ils sont libres de refuser. Ceci dit, les refus, si le dossier est complet et correspond aux critères, n’arrivent pas. Généralement, c’est surtout dans des contextes sanitaires, des épidémies par exemple, que des difficultés peuvent être posées. Des situation particulières, donc. »

Est-ce que la toilette rituelle musulmane fait partie des exigences du Mali ? « On la joint systématiquement au dossier, mais elle en fait pas partie des pièces obligatoires : le Mali n’est pas une république Islamique. Il n’y aurait pas de refus sans cette pièce. Par contre, certaines compagnies aériennes de pays Arabes l’exigent. Nous sommes obligés de nous y soumettre si nous voulons embarquer le corps. »

Propos recueillis par Guillaume Bailly

Le site internet d’IFAssistance : ifassistance.fr
International Funeral Assistance
01 74 22 11 71

Fondée en 2006 par des professionnels du funéraire, IFA s’est donné pour mission d’apporter une solution clef en main aux entreprises de pompes funèbres et aux plateaux d’assistance pour les rapatriements funéraires vers l’étranger ou en retour vers la France.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here