Religion : L’Ascension, l’élévation de Jésus vers le divin

0
1366
ascension du Christ devant ses apôtres

Pourquoi l’Ascension est il un jour férié, un des plus importants de la liturgie catholique ? Petit retour sur cette élévation messianique…

ascension-1-222x300 Religion : L'Ascension, l'élévation de Jésus vers le divinDéfinition

Selon le site officiel de l’Eglise Catholique de France :

du latin ascendere ; monter, s’élever
« L’Ascension du Seigneur », célèbre l’entrée du Christ dans la gloire de Dieu, c’est-à-dire la fin de sa présence visible sur terre ; elle préfigure notre vie dans l’Eternité. Son départ symbolise un nouveau mode de présence, à la fois tout intérieure, universelle et hors du temps, car le Christ reste présent dans les sacrements et tout particulièrement celui de l’Eucharistie. Croire que le Christ ressuscité est entré dans la gloire est un acte de foi.

L’ascension célèbre donc le dernier jour de Jésus sur Terre, quarante-trois jours après sa crucifixion et quarante, donc, après sa résurrection.

Selon la Bible

Dans la Bible, on distingue souvent deux parties : l’évangile et les actes des apôtres. Souvent issus d’un récit unique, ces textes sont scindés au moment ou l’on situe l’ascension : l’évangile est la narration des faits et dits du Christ sur terre. Les Actes des Apôtres sont le récit de la propagation de la bonne nouvelle une fois que Jésus soit retourné siéger à la droite de son père.

D’après Luc, l’Ascension se produit à Béthanie, le village où vivaient les amis de Jésus, Marthe, Marie et Lazare, et où Jésus a ressuscité Lazare. C’est également dans ce village qu’aurait été baptisé Jésus. Une tradition la situe au sommet du Mont des Oliviers où une église a été édifiée autour de la pierre qui recèlerait la dernière empreinte du pied de Jésus sur terre avant son ascension vers les cieux.

Lire aussi :  1er Salon du Funéraire Grand Sud, devenez exposant!

Les sources essentielles du récit de l’ascension de Jésus tel que conservé par la tradition chrétienne se trouvent dans les textes de Luc. L’épisode de l’Ascension dans Luc, après la description du cycle des diverses apparitions pascales du Ressuscité, conclut l’action terrestre de Jésus en même temps qu’il marque « l’apogée de [sa] seigneurie », son entrée dans la sphère céleste et le début de son absence. Cette conclusion est connotée de manière positive, Jésus bénissant ses disciples qui accueillent ce départ dans la joie. La séparation elle-même n’est pas du fait de Jésus : celui-ci est l’objet d’une action faite par Dieu, comme en témoignent les verbes au passif utilisés dans les différents passages la décrivant.

Selon le calendrier

L’Ascension est célébrée au quarantième jour après Pâques, il s’agit d’une fête mobile dont la date est fonction du calcul de la date de Pâques et est donc généralement différente entre le calendrier liturgique catholique et le calendrier liturgique orthodoxe.

Elle tombe donc toujours un jeudi, entre le 30 avril et le 3 juin inclus pour les Eglises occidentales et entre le 13 mai et le 16 juin pour les Eglises orthodoxes. Le Jeudi de l’Ascension est jour férié dans plusieurs pays.

Ascension de Jésus (Luc 24.50-53)

50 Il les conduisit jusque vers Béthanie, puis il leva les mains et les bénit.
51 Pendant qu’il les bénissait, il les quitta et fut enlevé au ciel.
52 Quant à eux, après l’avoir adoré, ils retournèrent à Jérusalem remplis d’une grande joie. 53 Ils étaient constamment dans le temple, [louant et] bénissant Dieu.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here