A la rencontre des pompes funèbres et de l’industrie funéraire

1
729

Entre mercredi et samedi dernier, Funéraire-Info était en province à la rencontre de ses lecteurs, pompes funèbres ou fournisseurs du secteur funéraire, car l’actualité du funéraire ne se passe pas forcément à Paris et rencontrer les professionnels pour Funéraire-Info, ce n’est pas seulement pendant les salons funéraires à la fin novembre de chaque année. 2000 kilomètres parcourus, des haltes à Aix-en-Provence, Montpellier, Nîmes, Béziers, Lacrouzette, Castres, Albi, Saint Flour.

Nous avons pendant notre voyage rencontré pendant ce nouvel épisode de notre tour de Gaule, le représentant de la marque Pilato en France, les équipes de Nova Formation, les pompes funèbres Fernandez et fils, un fabriquant de menhirs, pardon de monuments funéraires en granit et nous avons visité le nouveau crématorium d’Albi qui va être inauguré samedi 8 mars. Nous ramenons un scoop, de l’actualité chaude, des photos et des reportages…

Le tour de Gaule de Funéraire-Info

tour-de-Gaule-228x300 A la rencontre des pompes funèbres et de l’industrie funéraire
Le tour de Gaule de Funéraire-Info en février

Départ mercredi matin sous un ciel bas (comme d’habitude), pour rejoindre Olivier Defrancq à Aix-en-Provence, le distributeur exclusif de la marque Pilato en France et patron d’une entreprise de transport de corps, Le Transport Funéraire. Discussion le soir sur les nouvelle de la profession et sur Pilato, qui va sortir son magazine en français à l’occasion de Tanexpo !

J’avais aussi pris contact avec Olivier Géhin, le rédacteur en Chef de Funéraire Magazine, pour venir lui faire un coucou en passant à proximité de Lyon. Il était en bouclage du numéro de février 2013, pardon de février 2014 et j’ai décidé de le laisser tranquille sinon, vous auriez assisté à cela : « Olivier, tu peux me légender la photo de la page 24, j’ai besoin d’un inter pour l’article sur …, qui peut me dire ou est la publicité de la page 33, Olivier tu peux me couper ce texte, Olivier ton titre ne rentre pas… ». Nous n’allions pas le déranger.

Lire aussi :  Pourquoi le prix des cercueils va augmenter ?

Le jeudi, nous avions rendez-vous avec les équipes de Nova Formation à Montpellier, Frédéric Delfieu, Guilhem et Annabelle, sans oublier le reste de l’équipe. Nous saluons aussi les quatorze stagiaires qui viennent aujourd’hui de commencer une session de formation de Conseiller funéraire. Retour sur Nîmes le jeudi après-midi, à Marguerittes pour être exact et rencontrer les pompes funèbres Fernandez et fils, une entreprise dynamique et moderne, dirigé par Bernard et Monique Fernandez et leurs enfants, dont nous allons vous parler prochainement.

Direction Béziers en début de soirée, une arrivée tardive m’a empêché d’aller saluer nos amis du crématorium du Pech Bleu, mais ce n’est que partie remise. Après une nuit à l’hôtel Terminus, cela ne s’invente pas, départ pour notre RDV avec Bernard Maffre, pour visiter les Granits Michel Maffre à  Lacrouzette, sur le plus grand plateau granitique d’Europe dans le massif du Sidobre. Discussion passionnante et visite impressionnante dans une usine qui fabrique plus de 5000 monuments funéraires « Made in France », nous allons publier le reportage très prochainement !

Départ après le déjeuner pour Albi, pour visiter le nouveau crématorium d’Albi, qui va être accessible à partir du 8 mars prochain et interviewer M. Didier Lacourt, directeur général délégué au Pôle funéraire public de l’Albigeois. Un bâtiment magnifique, avec trois chambres funéraires, deux salles de repos pour les proches, un espace de convivialité, une salle de remise d’urne et une salle de recueillement époustouflante d’une capacité de 126 personnes (52 dans l’actuel crématorium). Côté technique, le crématorium a été équipé par ATI-Environnement, avec 2 fours dont un extra-large et un système de filtration de dernière génération, respectant l’Arrêté du 28 janvier 2010 relatif aux quantités maximales de polluants contenus dans les gaz rejetés dans l’atmosphère, entrant en vigueur le 16 février 2018 pour éviter la pollution de l’atmosphère (mercure provenant d’amalgames dentaires, poussières, métaux lourds, dioxine…). Une journée portes ouvertes va se tenir le samedi 8 mars 2014, de 10 heures à 12 heures pour les professionnels du funéraire et de 14 heures à 18 heures pour le public. Funéraire-Info engage vivement les professionnels des pompes funèbres de la région et les autres à venir assister à la présentation de cet équipement au service de la collectivité.

Lire aussi :  Inscrivez-vous gratuitement au 1er Salon du Funéraire Grand Sud

Retour sur Paris avec une halte à Saint-Flour par crainte que le ciel nous tombe sur la tête, par Toutatis, suite à la pluie, la grêle et la neige que j’ai rencontré sur l’autoroute ! L’ensemble des rencontres feront l’objet d’un article dans la semaine. En mars, Funéraire-Info, va jouer « le tour de Gaule » façon « Les Lauriers de césar » avec un rendez-vous à Bologne pour Tanexpo du 21 au 23 mars.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.