Réveil funéraire du 2 novembre 2017 spécial Toussaint : le numérique

0
85
Yann LEPAGE et Falvien JOURDAIN En Sa Mémoire
Yann LEPAGE et Falvien JOURDAIN En Sa Mémoire

Je viendrai vous en parler en fin de journée, mais le numérique fait partie de la tendance du secteur. Même si le numérique émerge dans le milieu du funéraire depuis quelques années, on en a parlé davantage dans la presse que d’ordinaire. Application, numérique, technologie, dématérialisation. Un funéraire connecté.

Une application permet désormais de payer quelqu’un à distance pour qu’il fleurisse la tombe d’un proches. À la période de la Toussaint, près de 30 millions de fleurs sont vendues pour célébrer les morts.

Certificat de décès dématérialisé, devis d’organisation d’obsèques en ligne, cimetière virtuel, fleurissement d’une sépulture à distance… Le digital se positionne en douceur sur le marché de la mort.

Une application permet désormais de payer quelqu’un à distance pour qu’il fleurisse la tombe d’un proches. À la période de la Toussaint, près de 30 millions de fleurs sont vendues pour célébrer les morts.

Quand une personne décède, sa vie numérique se poursuit. Les comptes Facebook ou Twitter continuent à générer automatiquement des notifications. Pour éviter cette douleur inutile aux familles, une start-up, Advitam, spécialisée dans les pompes funèbres, propose de s’occuper de la résiliation des comptes.

Des chercheurs américains ont mis au point un algorithme capable d’identifier dans 90 % des cas les personnes nourrissant des idées suicidaires.

Le marché du deuil intéresse également les start-up. Une jeune société de Bourges, Florazup, propose depuis le mois de septembre sur internet des bouquets destinés aux obsèques. Il aura fallu un an et demi de travail à cette start-up pour concrétiser son idée.

Chaque minute, trois personnes inscrites sur Facebook meurent dans le monde et autant de profils sont laissés à l’abandon ou transformés en pages posthumes. Un au-delà numérique qui pose des questions juridiques et psychologiques.

En développement depuis un an, le site internet GrantWill permet de stocker des messages, photos ou vidéos qui seront diffusés à vos proches après votre disparition. La version de base est gratuite.

Contrairement aux idées reçues, les conseillers funéraires accomplissent un travail remarquable dans l’accompagnement des familles. L’empathie dont ils font preuve contribue à les soulager dans le deuil. Pour autant, alors que depuis 50 ans les familles ont évolué dans leur rapport aux obsèques, les agences de pompes funèbres, elles, peinent à s’adapter à ces réalités nouvelles.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.