Revue de presse des crématoriums du 19 décembre 2014

0
178

Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs. Revivez l’actualité sur Funéraire-info!

Décès de Virna Lisi à lire dans Funéraire Info

Elle était une inoubliable Catherine de Médicis dans « La Reine Margot », le film de Patrice Chéreau. Pour ce rôle, elle avait reçu un prix d’interprétation à Cannes, puis un César du second rôle en 1995. Deux de ses dix récompenses dans le métier. L’actrice italienne Virna Lisi est morte ce jeudi à l’âge de 78 ans.

Décès de Guy Bontempelli à lire dans Pure People

De nombreuses stars ont interprété ses jolies chansons écrites d’une plume de maître, mais hélas, l’auteur-compositeur Guy Bontempelli s’en est allé le 16 décembre 2014. L’artiste français est décédé à l’âge de 74 ans, a annoncé la société des auteurs-compositeurs. « Le nom de Guy Bontempelli restera attaché à de belles chansons célèbres, des textes émouvants, poétiques, portés par de grands interprètes, souvent des femmes », a souligné la SACEM. S’il a connu la gloire en tant qu’auteur-compositeur, Guy Bontempelli était aussi un chanteur et pianiste de renom. En 1965, il sortait son premier disque comprenant les morceaux Vos yeux cachou, La Seine ou encore Rouen. La même année, il obtient le grand prix de l’Académie Charles-Cros. L’artiste, qui connut quelques relatifs succès grâce à ses talents de chanteur, monta même sur la scène de l’Olympia en 1969. Enfin, l’auteur-compositeur a par ailleurs assumé de « nombreuses responsabilités » au sein de la SACEM, qui a fait part de sa « très grande tristesse face à la disparition de l’un de ses illustres sociétaires ».

Nouvelles des salons à lire dans Funéraire Info

La profession aura, une fois de plus, démontré toute la pertinence de FUNEXPO pour ce secteur. Un bilan plus que positif pour cette édition fédératrice, placée sous le signe l’innovation et qui s’est imposée comme un observatoire du secteur : 5 622 visites de professionnels du funéraire et 150 exposants et marques présents (11% de visiteurs étrangers et 15 % d’exposants étrangers).

Lire aussi :  Pierre Bellemare, Cercueil Nike, cimetière...l’actualité du 28 mai 2018

[pull_quote_center]

La revue de presse vous est offerte par les Pompes Funèbres Pascal Leclerc

L’écoute, la disponibilité et le conseil sont les valeurs essentielles pour accompagner les familles. Les représentants de la marque POMPES FUNEBRES Pascal LECLERC s’efforcent d’offrir des obsèques dignes et de qualité à des tarifs respectueux.

[/pull_quote_center]

 

Constat de décès compliqué à lire dans L’impartial.fr

Le décès d’un proche est en soi une épreuve difficile à surmonter. Pour la famille de Marcel Huard, cela a tourné au cauchemar. Marie-France Horvat, l’une de ses sœurs encore sous le choc, raconte. « Mon frère serait décédé dans la soirée de jeudi. Les gendarmes et les pompiers ont été prévenus le lendemain matin à 7 heures. Malgré la persévérance dont a fait preuve la gendarmerie pour appeler tous les médecins d’Etrépagny, aucun n’a souhaité se déplacer dans l’instant. » C’est finalement le Docteur Christian Marquet qui est venu constater le décès à midi. « Nous sommes des êtres humains. On ne laisse pas une personne étalée dans le couloir, pendant des heures, sous la surveillance d’un gendarme, qui nous empêchaient mes frères et sœurs et moi d’entrer dans la maison. Nous avons attendu dehors complètement gelés. Et ça n’a pris qu’une demi-heure au médecin sur place. » Et Marie-France Horvat de conclure : « Ça ne fera pas revenir mon frère mais c’est pour montrer notre indignation. ».

Maison funéraire, inauguration à lire dans Sud Ouest

L’entreprise des Pompes funèbres Constant a inauguré sa nouvelle maison funéraire samedi, dans la zone artisanale Roc de la Peyre à Sigoulès, en présence de Patrick Consoli, le maire de la commune, Michel Bourgeois, le conseiller général du canton, ainsi que de plusieurs élus des communes voisines et de nombreux artisans et commerçants.

Voies ferrées à lire dans Sud Ouest

Lundi 8 décembre, 8 heures, gare de Labenne, dans le Sud des Landes. Le train de Paulo, Baptiste et Hugo, 15 ans, et Maëva, 18 ans, est annulé. Les quatre ados décident de traverser les voies par le passage dédié à cet effet pour aller se renseigner dans le hall de la gare. Aucun ne voit arriver le train Intercités Paris-Austerlitz Irun qui, masqué par un TER à l’arrêt, traverse la gare à près de 150 km/h. Le choc est terrible. Tout le monde retient son souffle. Soulagement immense : le train n’a percuté qu’une valise. Les quatre ados sont sains et saufs. Dix jours plus tard, le dépôt d’une plainte par la SNCF pour « entrave à la circulation des trains » fait bondir leurs parents. « La SNCF est-elle réellement informée des aménagements de cette gare de Labenne ? », réagit dans un courrier la mère de Maëva. Avec une autre maman, la Landaise a choisi de « marquer le coup » en déposant à son tour une plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Pour celles et ceux qui se demandent pourquoi la société va si mal, vous avez la réponse : des parents déresponsabilisés incapables d’élever leurs gosses.

Lire aussi :  Cimetière, crématorium, cancer, héritage… L’actualité du 25 juin 2018

Crise immobilière à lire dans Ouest France

Les Letourneux à Château-Gontier ont décidé de reposer dans un caveau familial après leurs derniers jours. Amoureux d’une chapelle à l’abandon, ils l’ont rachetée et rénovée. Certains prennent des assurances décès. Eux ont choisi d’acquérir un caveau familial. « Le père de mon mari était enterré à quelques allées », raconte Danielle Letourneux. La tombe ne comprenait qu’une seule place. « On passait à chaque fois devant cette chapelle et mon mari me disait « Oh qu’elle est belle ! ». » La chapelle funéraire est à l’abandon. Le couple l’achète en 2009. Les travaux de rénovation débutent : pierres, maçonnerie, ferronnerie… Il faut reconstruire dans le contexte initial. Un délégué aux Bâtiments de France à Laval était sur place, au cimetière de Saint-Jean, ce jeudi, pour vérifier que les travaux sont conformes à ce qui était prévu. Le tout neuf caveau familial compte désormais neuf places. « Elles ne sont pas à louer, mais on compte bien les occuper le plus tard possible ! », assure Danielle Letourneux.

pressenationale2-300x287 Revue de presse des crématoriums du 19 décembre 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here