Revue de presse des pompes funèbres du 16 janvier 2015

0
253
Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs. Revivez l’actualité sur Funéraire-info.

Hervé Gourdel retrouvé dans Funéraire Info

Un corps présenté comme étant celui de l’ex-otage français Hervé Gourdel a été retrouvé par l’armée, ont annoncé ce jeudi les autorités algériennes.

 Le guide de montagne et photographe, accompagnait un groupe de randonneurs quand il a été enlevé dans la montagne d’Akbil (au sud-est d’Alger) puis décapité en septembre dernier par un groupe de terroristes djihadistes, Jund al-Khilafa (« les soldats du califat »). Quelque 3.000 militaires, aidés de chiens, fouillaient les lieux depuis trois mois.

Obsèques dans Le Point.fr

Des pancartes « Je suis Charlie » ou « Merci Charlie Hebdo », des notes de jazz, des dessins et beaucoup d’émotion ont accompagné les derniers hommages rendus jeudi à Wolinski et Tignous, dessinateurs emblématiques du journal satirique. À la mi-journée, quelque 200 personnes se sont rassemblées sous une pluie fine au crématorium du cimetière parisien du Père-Lachaise pour saluer Georges Wolinski, dessinateur de presse mythique pour toute une génération, tué le 7 janvier dans l’attentat contre Charlie Hebdo. La ministre de la Culture Fleur Pellerin, le directeur du théâtre du Rond-Point Jean-Michel Ribes, l’ex-patron de Charlie Hebdo Philippe Val, l’ancienne collaboratrice de Charlie Hebdo Caroline Fourest ou encore le journaliste Ivan Levaï étaient présents.

À Montgiscard (Haute-Garonne), les funérailles de l’économiste Bernard Maris se sont déroulées devant 300 personnes, dont les écrivains Michel Houellebecq et Emmanuel Carrère et le président de Radio France, Mathieu Gallet. « Avec lui, on était tout de suite bien », a déclaré Emmanuel Carrère. L’inhumation de la psychiatre Elsa Cayat, chroniqueuse à Charlie Hebdo, a eu lieu à la mi-journée au carré juif du cimetière du Montparnasse, en présence notamment de l’ex-Premier ministre Jean-Marc Ayrault, des anciens ministres de l’Économie Arnaud Montebourg et de la Culture Aurélie Filippetti, de la maire de Paris Anne Hidalgo et de membres de Charlie Hebdo, dont Luz. Plusieurs centaines de personnes, dont le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, ont assisté jeudi à Bernay (Eure) aux obsèques de Franck Brinsolaro, le policier de 49 ans tué dans la salle de rédaction de Charlie Hebdo alors qu’il assurait la protection du dessinateur Charb. Parmi les nombreuses personnes présentes, plusieurs portaient un badge : « Je suis Francky ».

Lire aussi :  Conflit au crématorium de Perpignan, mort par bizutage...au menu du réveil funéraire du jeudi 15 mars 2018

Pas obsèques dans Le Figaro.fr

Où seront enterrés Amédy Coulibaly, Cherif et Saïd Kouachi, les responsables présumés des attaques terroristes de la semaine dernière? La question n’est pas tranchée mais commence à faire polémique. Une obligation qui semble remise en cause, jeudi, par la ville de Reims (Marne), où habitait Saïd Kouachi, co-auteur présumé de l’attaque meurtrière menée contre Charlie Hebdo. Le député-maire UMP de la cité champenoise, Arnaud Robinet, a dit sur RMC qu’il «refuserait» l’inhumation du terroriste sur le sol de sa commune. «Je ne veux surtout pas qu’on ait une sépulture sur la commune qui puisse servir de sépulture de martyre pour un certain nombre de personnes», a-t-il dit.

Quant à Amédy Coulibaly, le tueur de Montrouge et de la porte de Vincennes, il habitait à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine). «Pour l’instant il n’y a pas eu de demande formulée. Si la famille décide qu’il soit enterré ici, je crois qu’on n’aura pas le choix. La loi est stricte», confie un responsable de la mairie de Fontenay-aux-Roses. À Paris, l’entourage d’Anne Hidalgo souhaite garder confidentiels les éventuels échanges entretenus avec la famille.

Islamisme dans Les Echos.fr

Une opération a été menée jeudi soir à plusieurs endroits du pays contre un groupe jihadiste qui s’apprêtait à commettre des attaques d’envergure. Les bâtiments de la Commission européenne, à Bruxelles, sont surveillés. Deux suspects armés ont été tués.

[quote_box_center]

La revue de presse vous est offerte par ABCremation
Cercueils en carton-Organisez vos obsèques avec un cercueil écologique. Le cercueil en carton, un dernier geste bienveillant à l’égard de la nature. Le cercueil en carton 100% made in France

[/quote_box_center]

 

Nouvelles d’Albi dans La depeche.fr

Malgré son retrait, d’abord provisoire puis définitif, annoncé par Frédéric Esquevin, PDG de la SPL pôle funéraire, et confirmé par la maire d’Albi le 31 décembre dernier, l’administrateur municipal, qui a continué à présider le conseil d’administration, est toujours aux manettes. Preuve que les méthodes de management ne se sont en rien améliorées, ce courriel adressé le 31 décembre à un salarié, dont le licenciement venait d’être refusé par la direction du travail, et qui demandait le simple règlement des compléments de salaire dus.

Outre son ton cinglant, le PDG du pôle s’autorise, à minima un sens de l’humour douteux, au pire un mépris consommé, en stipulant dans sa réponse qu’il en joignait copie «au Président de la République, à l’Empereur du Japon, à la Reine d’Angleterre et à Obi Wan Kenobi» (chevalier Jedaï de la Guerre des étoiles).

Lire aussi :  Trafic d'organes sexuels, AdVitam, crématorium…les news du mardi 27 mars

Aujourd’hui, ni les administrateurs du pôle représentants les communes, ni les délégués syndicaux malgré l’engagement de la maire, ni même le préfet, n’ont pu obtenir copie de cet audit. Quant aux salariés licenciés, ils n’ont pas vu l’ombre du groupe d’accompagnement à leur reclassement, défendu par la maire d’Albi en guise d’apaisement. Le représentant syndical CFDT du Pôle a écrit aux 43 maires des communes actionnaires en leur demandant de prendre leurs responsabilités.

Boulette dans RTL Info

Nos confrères de Sudpresse révèlent la mésaventure de la famille de René Gielen. L’homme, devait être incinéré au crématorium à 14h45, mercredi. Ses proches sont venus avec une demi-heure d’avance, et pourtant, ils n’ont pas pu dire au revoir à leur père, compagnon, ami. « Les pompes funèbres avaient informé mon frère, la semaine dernière, que le corps arrivait à 14h30, pour une crémation prévue à 14h45. Et là, à l’accueil, une dame nous a dit : ‘Ah, mais il est déjà parti !' », s’insurge Isabelle, la fille du défunt dans les colonnes de La Meuse. « C’est une blague?« , aurait alors demandé la petite-fille du défunt.

Selon une responsable du crématorium, le chauffeur aurait dit aux employés « Vous pouvez y aller, il n’y aura personne de la famille ». La famille, sous le choc, s’est rendue à la police, mais on lui aurait indiqué, avec regrets, que sa plainte serait probablement classée sans suite.

Arnaque dans La Nouvelles République.fr

Elle se faisait passer pour morte – extrait d’acte de décès et faux certificat médical –, de même que son mari, un élu dans le département, à l’insu de celui-ci. Tout cela pour toucher le solde de ses crédits à la consommation contractés un peu plus tôt.

Cette femme, âgée de 69 ans, vient d’être condamnée à 6 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Niort et à rembourser les 138.000 € de crédits à la consommation sur lesquels porte la tentative d’escroquerie.

pressenationale3-300x287 Revue de presse des pompes funèbres du 16 janvier 2015

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here