Revue de presse des pompes funèbres du 17 décembre 2014

0
237

Décès à lire dans France Rhône Alpes

Ce mardi 16 décembre, un sapeur-pompier volontaire âgé de 54 ans est décédé des suites d’un malaise lors d’une intervention dans la commune de Gleizé, près de Villefranche-sur-Saône. « au cours de la phase de déblai d’un feu de maison sur la commune de Gleizé, l’adjudant-chef Didier Brisotto a été victime d’un malaise, » indique la préfecture dans un communiqué. « En arrêt cardio-respiratoire, malgré la prise en charge rapide sur place de ses collègues sapeurs-pompiers, des moyens du Service de Santé et de Secours Médical (SSSM) et du SAMU, il n’a pu être réanimé », précise la préfecture. Sapeur-pompier volontaire à la caserne de Dénicé, ce père de famille était également sapeur-pompier professionnel à la caserne de Saint-Georges de Reneins/Belleville-sur-Saône. C’est le quatrième décès d’un sapeur-pompier en service depuis le début de l’année, selon le ministère de l’Intérieur.

Massacre à lire un peu partout

Un commando rebelle taliban a attaqué, mardi 16 décembre au matin, une école de Peshawar, principale ville du nord-ouest du Pakistan, faisant plus de 130 morts dans l’établissement, selon les derniers bilans rendus publics par les médias pakistanais. Selon les premiers récits, six rebelles talibans habillés en militaires, portant des vestes munies de ceintures d’explosifs et lourdement armés, seraient entrés dans l’école par un cimetière voisin, tirant au hasard sur les écoliers. L’armée est intervenue sur place une demi-heure après le début de l’attaque. L’assaut a été revendiqué par le Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP), principal groupe rebelle islamiste du pays.

Crématorium en Corrèze à lire dans La Montagne.fr

Dans quelques semaines sera posée la première pierre du crématorium. Etait-il utile d’en construire en deuxième en Corrèze ? Oui et non s’affrontent. Le représentant du groupe OGF, propriétaire de l’équipement d’Allassac, tient cette fois à mettre les choses au point : non, le crématorium d’Allassac n’est pas saturé. Il estime surtout qu’un deuxième four en Corrèze n’est pas nécessaire. Son concurrent, Jean-François Cornu, directeur général d’Atrium (groupe SAUR) et délégataire du futur équipement tulliste, n’a pas la même vision des choses. Bataille d’arguments à lire ici.

Escroquerie à lire dans Le Dauphiné.com

La jeune femme a comparu libre à l’audience. On lui reproche d’avoir abusé de la confiance de son employeur et d’avoir escroqué plus de 11 000 euros la société de pompes funèbres dans laquelle elle exerçait une activité de responsabilité à plusieurs facettes depuis près de vingt ans. Toutes les explications et verdict ici.

[quote_box_center]

La revue de presse vous est offerte par les Pompes Funèbres Générales

Groupe OGF, les Pompes Funèbres Générales, le numéro 1 des pompes funèbres au service des familles pour prévoir et organiser les obsèques.

[/quote_box_center]

 

Retraites à lire dans Le Parisien

Le ministre du Travail François Rebsamen a annoncé mardi que la durée de cotisation pour la retraite pourrait être allongée «s’il le faut». Marisol Touraine, ministre de la Santé, a précisé que rien d’autre que la réforme Ayrault n’était prévu. Les partenaires sociaux, gestionnaires de l’Agirc-Arrco, doivent justement entamer des négociations en février 2015 pour retrouver un équilibre financier, scrutées par le gouvernement qui pourrait transposer leurs trouvailles aux retraites de base. L’enjeu est majeur puisque les pensions versées par ces caisses représentent approximativement un tiers de la retraite totale des non-cadres et deux tiers de celle des cadres.

Catastrophe à venir à lire sur Doctissimo

Selon des experts britanniques, la résistance aux antibiotiques pourrait causer « 10 millions de morts par an » dans le monde en 2050, provoquant une érosion du PIB mondial de 2% à 3,5%. Zoom sur cette menace mondiale.

Vie helvétique à lire dans la Tribune de Genève

En 2012, 64’173 personnes sont décédées en Suisse. La plupart avaient plus de 80 ans. Les maladies cardio-vasculaires, le cancer, les affections de l’appareil respiratoire et les accidents sont les causes les plus fréquentes de décès. Dans les années 1970, plus de 70% des décès touchaient des personnes âgées de moins de 80 ans; en 2012, il n’y en avait plus que 40%, selon des données de l’Office fédéral des statistiques (OFS) publiées mardi. cette année-là, les hommes sont décédés en moyenne à l’âge de 75,4 ans, alors que les femmes à 81,6 ans. La probabilité de mourir jeune est désormais faible. Pour les nouveaux-nés, le taux de mortalité s’est situé en 2012 à 34 pour 10’000 naissances vivantes. Le risque de décès chez les enfants âgés de 2 à 17 ans est inférieur à 1 pour 10’000.

Et dans le vaste monde des vivants à lire dans Le Figaro.fr

Finis les évanouissements et les moues dégoûtées dans les salles de classe françaises: depuis la fin du mois de novembre, les dissections de souris et de grenouilles, passage presque rituel des cours de Sciences et Vie de la Terre, sont désormais interdites dans toutes les classes jusqu’au baccalauréat. Cette décision du ministère de l’Éducation a été saluée lundi par l’association Antidote Europe, créée par des chercheurs issus du CNRS.

pressenationale1-300x287 Revue de presse des pompes funèbres du 17 décembre 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.