Revue de presse des pompes funèbres du 18 décembre 2014

0
200

Albi, clap de fin a lire dans La Depeche.fr

L’affaire n’était pas au menu du conseil municipal et a fait l’objet, lundi soir, d’un additif. Le Pôle funéraire public de l’Albigeois a tenu éveillé les élus albigeois, jusque tard dans la nuit, pour désigner les six membres qui feront partie du conseil de surveillance chargé de désigner au moins deux personnes à la tête du Pôle. Les élus ont suivi les recommandations de l’audit qui suggérait, notamment, de modifier les statuts de la société afin «d’introduire un changement du mode d’administration et de direction». La ville, actionnaire majoritaire, a fixé à 6 le nombre de ses représentants.

Découverte macabre à lire sur France 3

C’est une promeneuse qui a fait la macabre découverte ce mardi en milieu d’après-midi sur la plage des Salins à Saint-Tropez. L’enfant qui serait âgé d’environ 2 ans, gisait sur le sable. Le cadavre vraisemblablement rejeté par la mer pourrait avoir dérivé depuis l’Italie.

Les investigations se concentrent depuis sur la disparition, survenue dans la nuit mercredi à jeudi dernier, d’un enfant de neuf mois, dont la mère de nationalité russe était en vacances dans la région de Bordighera, située à quelques kilomètres seulement de la frontière avec la France.

Massacre à lire dans Courrier International

Au lendemain de l’attaque d’une école militaire par les talibans, qui a fait 142 morts, dont une majorité d’enfants, le Pakistan s’est réveillé abasourdi par l’ampleur de la tragédie. En effet, l’attaque terroriste du 16 décembre est la plus meurtrière de l’histoire du pays. « Les plus petits cercueils sont les plus lourds à porter », note le journal The Express Tribune sur sa une.

Mais pour l’instant, l’heure est au deuil. Les drapeaux sont en berne et le Premier ministre a mis fin au moratoire sur la peine de mort dans les cas de terrorisme. De l’autre côté de la frontière, en Inde, les écoles ont observé deux minutes de silence en solidarité. La Turquie a annoncé une journée de deuil. « ‘Taliban’, il faut le noter, dit Fatima Bhutto, signifie ‘étudiant’ en arabe. » Funeste ironie.

[quote_box_center]

La revue de presse vous est offerte par le groupe Roc Eclerc
Les professionnels du réseau ROC • ECLERC sont engagés chaque jour auprès des familles. Ils vous accompagnent, vous conseillent et mettent tout en oeuvre pour que les obsèques se déroulent dans le respect de vos choix. Ils sont là pour vous et avec vous. Vous pouvez compter sur leur engagement sans faille.

[/quote_box_center]

 

L’ahuri du jour à lire dans La Voix Du Nord

Mardi, Dany Brucki, Douaisien de 41 ans, a été condamné à six mois de prison ferme pour avoir mis le feu au salon funéraire du cimetière de Dorignies, dans la nuit du 12 au 13 mars. Son bidon d’essence a parlé.

Il a bu, s’arme d’un bidon rempli d’essence et entreprend d’aller mettre le feu à une double porte arrière du salon funéraire qui jouxte le cimetière de Dorignies.

L’incendie, heureusement, reste limité à la seule porte. Et les policiers remontent assez rapidement la piste de Dany Brucki quand ils retrouvent le bidon vide et qui sent l’essence dans une allée du cimetière, de l’autre côté de la palissade qui clôt le parking du salon funéraire. Les empreintes digitales recueillies sur le bidon sont celles de Brucki.

Mais pourquoi a-t-il mis le feu ? Mystère. L’incendiaire n’était pas à la barre mardi pour s’expliquer. On sait juste qu’il n’a jamais eu affaire aux pompes funèbres propriétaires du salon funéraire avant l’incendie. Faute de mieux, on dira que l’explication se trouve au fond d’un verre.

L’alcool non… à lire dans Piwee

La sécurité routière lance aujourd’hui une nouvelle campagne cross média coup de poing avec l’Agence Verywell. Au progamme, une opération de street-marketing doublée d’un film pour sensibiliser les gens sur la période des fêtes de fin d’année.

L’opération « le verre de trop ne fait pas de cadeau » a pour but d’interpeller le public par un dispositif surprenant. L’idée ? Le décalage entre des carcasses de voitures accidentées et des décorations de Noël qui veut faire prendre conscience aux passants, qu’en cette période de fêtes il est inacceptable que des proches perdent la vie sur les routes.

Cette opération est en fait la première du genre pour la sécurité routière qui n’avait jamais fait de street marketing auparavant. Toucher les français par une opération terrain et un impact tout aussi fort qu’une vidéo. Jolie initiative !

… l’eau ferrugineuse, oui à lire dans La voix du Nord

Le 29 novembre, un Duisanais perdait le contrôle de sa Mégane RS alors qu’il circulait à près de 180 km/h à Étrun. La voiture avait fini sa course dans un cimetière militaire britannique. Taux d’alcoolémie du chauffeur : 2,05 g/l !

Et dans le vaste monde imaginaire à lire sur TF1 et RTL

La vie d’un personnage de film d’animation serait plus en danger que dans un film pour adultes ! C’est la conclusion d’une étude britannique publiée dans le très sérieux British Medical Journal.

Les personnages principaux des dessins animés ont 2,5 fois plus de chance de mourir que les protagonistes des films pour adultes, et presque trois fois plus de chance d’être tué, détaille l’étude publiée mardi dans le British Medical Journal. La mort d’un personnage important intervient dans deux tiers des dessins animés pour enfants, alors que cela arrive dans la moitié des films destinés à un public plus âgé.

Pendant ce temps, si l’on pense que J.K Rowling regrette la mort de personnages phares de la saga Harry Potter, comme Fred Weasley, Sirius Black ou même Dumbledore, que nenni. C’est la mort d’un personnage plus discret que l’écrivaine britannique regrette. Dans une nouvelle publiée sur le site Pottermore, elle est revenue sur Florian Fortarôme, un marchand de glaces du chemin de Traverse, disparu mystérieusement. « Je l’ai fait kidnapper et tuer sans raison valable. Il n’est pas le seul sorcier que Voldemort assassine parce qu’il en sait trop (ou trop peu), mais il est le seul dont je me sens coupable, parce que c’était de ma faute« .

pressenationale3-300x287 Revue de presse des pompes funèbres du 18 décembre 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.