Revue de presse des pompes funèbres du 24 avril 2015

0
390
Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs. Revivez l’actualité sur Funéraire-info.

Décès de Marcel Frydman dans Le Point

Dans les années 1980, pour tromper l’ennui de son épouse, Marcel Frydman, décédé à l’âge de 83 ans, lui offre une parfumerie. Vingt ans plus tard, condamné à plusieurs reprises et rattrapé par des difficultés financières, ce patron atypique cédait Marionnaud à un milliardaire chinois. La cession en janvier 2005 de l’enseigne Marionnaud qu’il avait fondée et dirigée, forte à l’époque de 1 300 boutiques, avait suivi l’annonce d’une perte de 78 millions d’euros au premier semestre 2004. Le groupe de distribution était alors dans la tourmente depuis plusieurs années, victime de la gestion de Marcel Frydman. Fin 2004, des erreurs comptables avaient été découvertes, qui avaient fait plonger ses résultats dans le rouge.

Cérémonie dans Euronews

24 cercueils pour les 24 corps de migrants récupérés, le week-end dernier après le naufrage du chalutier qui pourrait avoir causé la mort de plus de 700 personnes au large de la Libye.

Malte a organisé une cérémonie interreligieuse et les funérailles des 24 migrants à la Valette ce jeudi. Les Président et Premier ministre maltais, le ministre italien de l’Intérieur, le commissaire européen en charge de la migration, et des migrants arrivés sur l‘île ces dernières semaines étaient présents.

La revue de presse du funéraire vous est offerte par le Salon Funéraire Paris 2015
Nous informons que la XVe édition du salon FUNERAIRE PARIS aura lieu du 19 au 21 novembre 2015 et se tiendra EXCEPTIONNELLEMENT au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte, hall 1. Les conditions d’accueil sont équivalentes à celles du Bourget pour garantir, aux exposants comme aux visiteurs, une édition professionnelle réussie.

Nouvelles des pros dans Le Parisien

Lire aussi :  Archéologie funéraire…l’actualité du mardi 17 avril 2018

Conserver dans un flacon l’odeur de l’être cher, qu’il soit décédé ou momentanément absent: une petite entreprise française prévoit de lancer en septembre la vente de ces parfums, réalisés à partir de fragrances laissées sur des vêtements.
L’idée est venue il y a sept ans à une Française, Katia Apalategui, inconsolable d’avoir perdu son père et son odeur qu’elle appréciait tant.

Après plusieurs démarches, elle a été mise en contact avec l’université du Havre (nord-ouest) qui a rendue son idée concrête en élaborant une technique pour reproduire l’odeur humaine.
« On prend le vêtement de la personne, on extrait l’odeur, ce qui représente plus d’une cinquantaine de molécules, et on la reconstitue sous forme d’un parfum, dans de l’alcool au bout de quatre jours », explique Géraldine Savary, maître de conférence dans cette université.
Le fils de Katia Apalategui, encore étudiant en école de commerce, doit démarrer l’affaire à la mi-septembre, avec l’aide d’un chimiste.

Nouvelles des pros dans le Courrier Picard

Comment faire face à la mort quand nous sommes démunis tant moralement que financièrement ? Nouvellement installée à Amiens, chaussée St Pierre, l’enseigne Ecoplus propose un nouveau concept: des obsèques dignes et de qualité à partir de 1350 €… L’article est ici.

Drame de la solitude dans La Depeche.fr

Deux drames de la solitude viennent de se produire à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) où un homme et une femme, tous les deux sous curatelle, ont été retrouvés, chacun dans leur appartement, des mois après leur décès. L’article est à lire ici.

Boulette américaine dans Funéraire Info

Faut-il que la famille de Jerry Moon, un Américain de 72 ans, ait été choquée pour engager mardi des poursuites, un an et demi après les faits. La cible de cette colère ? Deux sociétés de pompes funèbres de Kelso (état de Washington), qui ont interverti deux corps. Avec de funestes conséquences. Toutes les explications ici.

Lire aussi :  Vous fumez ? Merci. À bientôt…Le buzz des pompes funèbres du 11 avril 2018

Boulette canadienne dans Le Journal de Montréal

Dans la nuit de dimanche à lundi, Léonard Fortin, 88 ans, résident de Mont-Tremblant dans les Laurentides, a été frappé d’un malaise. Il a été transporté à l’hôpital de Sainte-Agathe-des-Monts où il a rendu l’âme. Or, ce n’est que trois jours plus tard que ses enfants ont été informés de son décès. Toute l’histoire ici.

pressenationale4-300x287 Revue de presse des pompes funèbres du 24 avril 2015

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here