Toussaint 2014 : revue de presse des tendances

0
731
Titre

Cette revue de presse ne serait rien sans les grandes tendances : ce qu’est le funéraire d’aujourd’hui, ce qu’il sera demain, et ce que les médias entrevoient ou prédisent… Pour finir par celui qu’on a trop vu.

Adieu, Chrysanthèmes…

Gilles Touchard vend ses fleurs sur le marché de Falaise depuis plus de 40 ans. Samedi, les clients se sont arrachés ses chrysanthèmes. Mais pour combien de temps encore ? « Il y a trente ans, j’en vendais 4 000. Cette année, j’en suis à 1 700. Quelques jeunes viennent m’en acheter, plutôt pour fleurir seulement les tombes de leurs parents. Alors que les anciens, eux, ne comptent pas et fleurissent plusieurs tombes », témoigne Gilles Touchard, qui vend ses propres fleurs depuis plus de 40 ans sur le marché de Falaise. L’avenir des fleurs de la Toussaint n’est donc pas si rose, même si, samedi, l’étal de Gilles Touchard a été dévalisé en quelques heures. Ouest-France

Adieu Toussaint ?

A l’occasion de la Toussaint, l’historien Louis Manaranche rappelle le sens de cette fête. Une intervention nécessaire ? A lire dans Le Figaro.

Météo

L’obsession de cette Toussaint est sans nul doute la météo. Grand beau temps, voire chaleur accablante dans les cimetières, les vacanciers se réjouissent en regardant leurs enfants jouer dehors sans s’inquiéter une seule seconde du prix que ces bambins paieront pour le réchauffement climatique. Par exemple, la Provence.com.

L’argent

A ma droite, les associations locales de l’UFC-Que Choisir ont visité plus de 800 magasins de pompes funèbres (réseaux, indépendants, régies municipales) afin de connaître les tarifs pour une inhumation ou une crémation. L’analyse des 1 132 devis recueillis a notamment permis de relever d’incroyables écarts entre les prix mini et maxi des principales prestations funéraires. C’est à découvrir ici. L’argent de la Mort fut un sujet majeur de la Toussaint.

Lire aussi :  Un gérant de pompes funèbres m'a tendu la main

A ma gauche, la plus luxueuse des Rolls-Royce, la Phantom, s’offre une version très particulière pour défunts au portefeuille bien garni. Les Rolls Royce ont toujours fait des corbillards très convenables, et l’entreprise britannique A.W.Lymn a fait une commande sur la base de la Phantom pour étoffer un peu plus son offre de services très exclusifs. Elle est à admirer ici.

Inhumation contre crémation

A ma droite, la crémation, Lionel Simon, secrétaire, et Jacques Bichaud, trésorier de l’association crématiste du Berry, créée en 1981, insistent sur les avantages de la crémation et sur la nécessité de respecter la volonté la personne décédée dans Le Berry.fr.

A ma gauche, L’UFC-Que-Choisir, En 2013, 1.649 incinérations ont été effectuées en Eure-et-Loir dans les crématoriums de Mainvilliers, Vernouillet et Pierres. Selon l’UFC-Que Choisir, la crémation coûte plus cher, en moyenne, que l’inhumation. L’Echo Républicain s’en fait… l’Echo.

Idées reçues

Enterrement, crémation, dispersion des cendres, sépulture à domicile, à l’étranger… La réglementation, loin de tout autoriser, s’avère néanmoins assez permissive. L’Union-L’Ardennais tord le cou à huit idées reçues en expliquant tout cela.

Ecologie

Le développement durable s’invite dans les moeurs, même en matière de fin de vie. L’incinération, qui gagne du terrain, pèse sur l’environnement. Tandis qu’en matière d’inhumation, des alternatives plus vertes se développent. C’est du moins ce qu’affirme Le Figaro. 20 minutes enfonce le clou en s’interrogeant sur la norme 2018, par ici. Les association crématistes affirment le contraire, démonstration à l’appui, depuis des années. Ce débat a un petit je-ne-sais-quoi d’artificiel et de politiquement correct pendant que la Chine et l’Inde polluent chaque minute autant que toutes les crémations réalisées en France au Xxéme siècle…

Personnalisation

Il s’appelle le «Coffre cœur». Un cercueil pour le moins original. Surtout le pourtour du couvercle: des petits cœurs en bois détachables que chaque proche peut conserver après la cérémonie. «On peut même faire graver quelque chose sur les cœurs», invite Dominique Jaulin, le patron de Roc-Eclerc, route de Saint-Jean-d’Angely à Angoulême. En matière d’innovations, les fabricants de cercueils ou de tombeaux ne manquent pas d’idées. La Charente libre en est restée bouche bée

Lire aussi :  A faire avant de mourir...au menu du réveil funéraire du vendredi 2 mars 2018

Près de 5 000 personnes sont mortes en Côte-d’Or en 2013. Un chiffre en hausse depuis plusieurs années, et qui, vieillissement de la population oblige, devrait croître dans les années à venir. Mais si la mort reste toujours une souffrance pour les proches du défunt, les derniers gestes et les volontés des défunts évoluent avec la société. Tour d’horizon des nouvelles pratiques dans le Bien Public Côte d’Or.

Et pour finir… Oh, non, encore lui

Je tenais à clore cette revue de presse en m’excusant. Oui, vous avez vu ma trogne partout, magie de la dépêche AFP, dans la presse quotidienne régionale, de la Voix du Nord à Var Matin. Vous m’avez entendu sur RTL, France Inter, Europe 1, vu sur M6, BFM TV, et d’autres à venir. Et vous en avez marre. Je vous comprend.

Aussi, je tiens à vous rappeler que, après vérification, vous pouvez lire les revues suivantes sans risque de tomber sur ma trogne : l’Humanité, Têtu, la Nouvelle revue du Numismate, et Minute. Pour les autres, nous ne pouvons vous offrir aucune garantie.

Pour celles et ceux que ça amuse de voir un croque-morts réussir à intéresser les gens et en profiter pour défendre la profession, la page Facebook est ici.

Et, en tout cas, merci.

pressenationale4-300x287 Toussaint 2014 : revue de presse des tendances

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here