Revue de presse du 10 juin 2013

0
426
pressenationale-300x287 Revue de presse du 10 juin 2013
Revue de presse

Obsèques

L’ancien premier ministre Pierre Mauroy sera inhumé à Lille, jeudi prochain, selon sa volonté, près de l’entrée du cimetière de l’Est. L’homme d’Etat reposera non loin de Alexandre Desrousseaux, poète et auteur du P’tit Quinquin. La stèle noire ne comportera pas d’inscription et sera très sobre. Très vite, on comprend que l’emplacement est le fruit d’un choix subtil, presque visionnaire. « Lui qui adorait l’histoire locale trouvera en ces lieux des trésors. Ce parc date de 1769. On y dénombre environ 36 000 sépultures », livre François Debien, membre fondateur de l’association des Amis du cimetière de l’Est, à la Voix du Nord.

Drames

La violence tue toujours dans les couples. Elle est même en hausse. C’est ce qui ressort d’une étude du ministre de l’Intérieur publiée samedi. Un total de 174 personnes, en grande majorité des femmes, sont décédées en 2012, victimes de leur conjoint ou ex-conjoint, soit 28 de plus que l’année précédente. « Tous les deux jours, un homicide est commis au sein du couple », souligne cette étude annuelle de la Délégation aux victimes du ministère de l’Intérieur.

Commémoration

Dimanche 9 juin, le cimetière canadien de Cintheaux accueillait une grande commémoration à l’occasion de 69e anniversaire du Débarquement. Porte-drapeaux, élus et vétérans rendent un hommage solennel aux 2 960 soldats canadiens qui reposent autour d’eux. « Vous êtes venus, chers Canadiens et Alliés, nous libérer de l’envahisseur de l’époque, pour que nous puissions vivre confortablement dans la paix et la liberté depuis 69 ans, ce qui n’est jamais arrivé dans l’histoire de France », clame Michel Le Baron, maire de Cintheaux mais aussi président du comité Juno Canada Normandie. (Ouest France)

Lire aussi :  Décès de Philip Roth, cleptomane au cimetière, les news du 23 mai

Ouverture

Michel Malaurie ouvre aujourd’hui une chambre funéraire à Gramat, près de Toulouse. Le bâtiment comprend un magasin puis une salle d’accueil susceptible de recevoir une dizaine de personnes. Du hall d’accueil à l’entrée du funérarium, on a accès à trois salons : Le Tournadou, La Devèze et le Chemin du Lac. Les deux premiers seront affectés à temps plein ; le troisième peut recevoir plusieurs corps avec des créneaux horaires préétablis. Chaque salon est orné de tableaux « en trompe l’œil avec des couleurs apaisantes ». Le funérarium dispose d’une salle de thanatopraxie. Le personnel a aussi à sa disposition une salle de repos et des équipements nécessaires à sa permanence lors des heures d’ouverture.

Boulette

Les obsèques de Francis Dou, ancien employé des Postes décédé à 83 ans, ne se sont pas du tout déroulées comme prévu. À la suite d’une erreur des Pompes Funèbres, la dépouille de ce Toulousain n’a pu être inhumée hier matin. Tous ses amis et proches s’étaient réunis pour accompagner Francis Dou à sa dernière demeure. La messe a eu lieu à 9 heures en la chapelle Saint-Anne, puis le cortège s’est dirigé vers le cimetière de Terre-Cabade. « Nous nous sommes regroupés près du caveau, dans le secteur de Salonique où mon beau-père souhaitait reposer, près de son épouse décédée en 1982. Là nous avons constaté que rien n’était prêt pour l’inhumation », raconte le gendre du défunt. « Au bout d’une demi-heure, comme le cercueil n’arrivait pas, j’ai appelé le gardien du cimetière. En fait, les Pompes Funèbres s’étaient trompés de tombe. Ils avaient ouvert un autre caveau de la famille, dans une autre partie du cimetière. Ils n’ont pas tenu compte des indications qui leur avaient été données. L’inhumation a été annulée. J’ai exigé de parler au directeur des Pompes Funèbres mais on m’a dit qu’il fallait attendre son retour de week-end et que rien ne pourrait être réglé avant lundi ! »

ephemeride-150x150 Revue de presse du 10 juin 2013

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here