Revue de presse du funéraire du 13 juin 2013

0
450
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 13 juin 2013
Revue de presse

Décès

L’éditeur Robert Gallimard, fidèle soutien de son oncle Gaston, fondateur de la maison d’édition plus que centenaire, puis de son neveu Antoine, aujourd’hui PDG du groupe, est mort samedi à l’âge de 87 ans, selon les éditions Gallimard, confirmant une information du Monde. Né le 12 novembre 1925, fils de Jacques, le plus jeune frère de Gaston, il entre, après deux autres de ses cousins, dans la prestigieuse maison à 23 ans, partageant dès 1949 le bureau des dirigeants du département des cessions (traductions, cinéma, théâtre…). Membre du comité de lecture, il est aussi le principal interlocuteur de Jean-Paul Sartre et de Romain Gary, mais aussi de Camus, et gère nombre de successions jusqu’en 1990.

Hommage

Lille rend un dernier hommage jeudi à l’enfant du pays Pierre Mauroy, le premier chef de gouvernement socialiste de la Ve République, qui, en tant que maire, a lancé les grands projets qui ont modernisé la métropole nordiste. Après un hommage national mardi aux Invalides, la dépouille de Pierre Mauroy a été transférée dans l’après-midi dans son fief de Lille, pour 48 heures de célébrations officielles. Cette ultime journée d’hommage doit débuter à 10H00, au son des sirènes de la ville. Les Lillois sont invités à observer une minute de silence. A 11H00, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, accompagné de la maire de Lille Martine Aubry, présidera un hommage républicain dans le grand carré de l’hôtel de ville, où est disposé le cercueil de Pierre Mauroy depuis son arrivée mardi. Cette cérémonie sera retransmise sur écran géant. Les funérailles religieuses seront célébrées à 14H30 à la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille par l’archevêque de Lille, Mgr Laurent Ulrich. Pierre Mauroy sera ensuite inhumé au cimetière de l’Est dans la plus stricte intimité.

Lire aussi :  Pompes funèbres MANGEL, cimetière, funérailles… L’actualité du 5 juin 2018

Imbroglio Belge

À Tinlot, la rumeur a pris de l’ampleur. Ces derniers mois, quatre personnes ont été confrontées à la même interrogation: pourquoi, lors du décès de leur proche, leur a-t-on imposé un cercueil en zinc? Une «obligation légale» pour les concessions en caveau, selon l’entrepreneur de pompes funèbres. Il invoque un règlement communal imposant ce type de structure. Ce surcoût, de 500 à 600 €, leur reste en travers de la gorge. Car information prise à la commune: Tinlot n’aurait instauré aucune mesure spéciale en la matière. Et en interrogeant d’autres entités de la province de Liège, ils ont eu la surprise de constater que ce cercueil «blindé» n’était pas systématique. (Pour en savoir plus)

Cercueil écologique

Des cercueils en carton, ou plutôt des cercueils écologiques en cellulose. Martine Saussol, naturopathe alésienne, vient de créer son entreprise par idéal et par engagement éco citoyen. Elle y a mis toutes ses économies, et celles de ses amis, au total 80 000 € pour commander à une usine auvergnate le carton pliable pour réaliser le cercueil, et entamer un tour de France pour convaincre les pompes funèbres. Depuis un article dans Le Nouvel Observateur, il y a un mois, les demandes de particuliers affluent, les professionnels rechignant à proposer un produit 50 % moins cher que le moins cher de leur cercueil en bois. Du bois en provenance des pays de l’Est. (Midi Libre)

ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 13 juin 2013

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here