Revue de presse du 17 mai 2013

0
373
pressenationale-300x287 Revue de presse du 17 mai 2013
Revue de presse

Défunts du jour

Fred-Funcken-et-son-épouse-300x194 Revue de presse du 17 mai 2013Le dessinateur-scénariste belge Fred Funcken, l’un des auteurs emblématiques du journal Tintin et des Editions du Lombard, est décédé aujourd’hui à Bruxelles à l’âge de 91 ans. Devenu musicien, après la Libération, il rencontre sa future épouse, Liliane, qui le convainc de se remettre à la bande dessinée et travaillera en étroite collaboration avec lui. Tandis qu’elle écrit les Belles Histoires de l’Oncle Paul pour l’hebdomadaire Spirou, il réalise des Histoires authentiques pour le journal Tintin. En 1953, le duo publie les aventures médiévales du Chevalier Blanc. C’est une réussite et ils décident de continuer à travailler ensemble, devenant ainsi le premier couple d’auteurs de la bande dessinée. Ils réaliseront par la suite plusieurs séries à succès publiées dans le journal Tintin et, en albums, au Lombard, telles Harald le Viking, Jack Diamond, ou encore Lieutenant Burton.

Teri-Moïse-300x222 Revue de presse du 17 mai 2013La chanteuse Teri Moïse a été retrouvée morte dans une chambre d’hôtel à Madrid comme l’a indiqué sur le site de microblogging Twitter le directeur de la radio Tropiques FM, Claudy Siar. Un communiqué de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) a par ailleurs confirmé l’information annonçant que « c’est avec une vive émotion et une immense tristesse que la Sacem a appris la disparition de Teri Moïse. La Sacem remercie et rend hommage à cette femme du monde au répertoire poétique dont les plus belles œuvres, telles que ‘Les Poèmes de Michelle’, ‘Je serais là’ et ‘Fais Semblant’, marquent les mémoires ».

Artus-de-Penguern-300x137 Revue de presse du 17 mai 2013Le comédien et réalisateur Artus de Penguern est décédé brutalement mardi à l’âge de 56 ans à son domicile parisien d’un accident cardiaque, a-t-on appris jeudi dans son entourage. Acteur dans plus de trente longs-métrages et une douzaine de téléfilms, Artus de Penguern était également réalisateur, notamment de La Cinique de l’Amour, sorti en 2012 dans lequel il interprétait un chirurgien peu scrupuleux. Il tenait aussi chaque semaine une chronique en forme de coup de gueule, intitulée « Ca suffit » dans l’émission « Comme on nous parle » de Pascale Clark sur France Inter. Ancien élève du Cours Simon, il avait commencé à jouer dans les années 80, interprétant toutes sortes de rôles dans des films aussi divers qu’un Maupassant de Michel Drach (1980), Danton de Wajda en 1983, Le Sang des Autres de Chabrol (1983) ou Police de Maurice Pialat (1985). Plus récemment dans Amélie Poulain, il jouait Hipolito, écrivain blasé au regard triste.

Justice – France

Le procès en appel de l’entrepreneur de pompes funèbres bergeracois Patrice Pauly vient de s’ouvrir ce jeudi après-midi devant la cour d’appel de Bordeaux. Interrogé par la présidente, il conteste vivement sa responsabilité après la découverte d’ossements et de débris de cercueils dans une carrière abandonnée près d’Eymet en juin 2012. En première instance, en septembre 2012 à Bergerac, Patrice Pauly avait été relaxé, mais le parquet avait fait appel.

Justice – Belgique

Y a-t-il eu une escroquerie à l’assurance à grande échelle sur le territoire montois ? Une habitante de Colfontaine âgée de 64 ans a porté plainte ce mercredi auprès de la police Boraine pour une escroquerie qui se serait déroulée entre le 19 février 1991 et ce mois de mai 2013. La dame, avait contracté une assurance funéraire pour son conjoint et elle-même. Pendant plus de vingt ans, elle s’est donc acquittée des mensualités de ladite assurance pour un montant en partie en francs belge et en euros dont le capital avoisine les 2.754 euros. Cette assurance a été contracté auprès d’une société basée à Mons. Selon toutes vraisemblances, c’est en voulant faire modifier le contrat qu’elle aurait découvert le pot-aux-roses. Elle a en effet constaté que cette société – qui a existé réellement – n’existait plus et aurait été déclarée en faillite. Après avoir pris contact avec l’ex-épouse du gérant, la victime a appris que celui-ci s’était expatrié. Aucune indication ne permet de savoir pour l’heure dans quel pays. Le dossier doit être transmis au Procureur du Roi de Mons pour enquête.

Justice – Aveugle ?

Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a mis fin à une procédure d’arrêt de soins, le11 mai dernier. Une décision sans précédent. Depuis son accident de moto il y a quatre ans et demi, Vincent Lambert, un tétraplégique de 37 ans, était hospitalisé au CHU Sébastopol de Reims. Après avoir traversé une longue période de coma végétatif, l’homme se trouvait dans un état intermédiaire dit «paucirelationnel» depuis août 2011. Il alterne les moments de sommeil et un «état de conscience minimal» durant lesquels il est en mesure de réagir à certains stimuli. L’homme était nourri et hydraté par sonde gastrique. Sur accord des médecins, de sa femme qui vient le voir quotidiennement et de certains de ses frères et sœurs, il avait été décidé de ne plus l’alimenter à partir du 10 avril. La poche d’alimentation est alors supprimée et il ne reçoit plus que 500 ml d’eau par jour. Le 26 avril, ses parents -qui habitent loin- apprennent par hasard la nouvelle grâce à l’intermédiaire d’un proche venu visiter le malade. Les parents obtiennent un rendez-vous avec le médecin de leur fils, le 8 mai. Mais la décision de l’hôpital prise avec l’accord de leur belle-fille est maintenue. Les parents ont porté l’affaire devant la justice et le tribunal administratif leur a donné raison. L’alimentation et l’hydratation de l’homme ont été rétablies à la demande du juge des référés.

ephemeride-150x150 Revue de presse du 17 mai 2013

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.