Revue de presse du 22 mai 2013

0
408
pressenationale-300x287 Revue de presse du 22 mai 2013
Revue de presse

Décès

220px-Dominique_venner-219x300 Revue de presse du 22 mai 2013L’essayiste et historien Dominique Venner a choisi hier de mettre fin à ses jours, de façon spectaculaire, en la cathédrale Notre Dame de Paris. Directeur de publication de revues, notamment la Nouvelle Revue d’Histoire, et d’essais classés à l’extrême droite de l’échiquier politique, l’homme a laissé un dernier message qui a été lu sur l’antenne de Radio Courtoisie quelques heures après son geste. « Je crois nécessaire de me sacrifier pour rompre la léthargie qui nous accable », déclare l’ancien activiste dans ce texte lu par l’un de ses amis, Bernard Lugan. « Je me donne la mort afin de réveiller les consciences assoupies. Je m’insurge contre la fatalité », contre « les désirs individuels qui détruisent nos ancrages identitaires et notamment la famille, socle intime de notre civilisation multimillénaire », ajoute Dominique Venner. « Alors que je défends l’identité de tous les peuples chez eux, je m’insurge aussi contre le crime visant au remplacement de nos populations », dit aussi le message, une allusion explicite à l’immigration.

Guerre et chansons

A Neupré, en Belgique, les élèves déçus apprenaient qu’ils ne pourraient pas chanter la Brabançonne au cimetière américain. Le 16 mai, le directeur apprenait par le responsable de l’organisation du cimetière américain que seuls 30 enfants pourraient chanter. «  En gros, les élèves de l’école communale. Tous les autres du Sacré-Coeur, qui apprenaient la chanson depuis près de trois semaines, voyaient leurs efforts anéantis sans aucune raison officielle  ». Heureusement, le bourgmestre de Neupré, Arthur Cortis, a pu régler le problème et annoncé la bonne nouvelle à Philippe Kempeneers, qui s’est empressé d’en avertir les enfants. «  Ils sont très heureux de pouvoir participer à la célébration  » précisait-il. Tout comme Miss Nadine, de l’école communale en immersion anglaise «  les élèves se réjouissent vraiment d’y aller ». Des élèves qui chanteront également l’hymne américain ce jour-là. Et ce n’est pas le responsable du cimetière américain qui les en empêchera.

Nouvelles de la profession

Nous avons de la chance en exerçant notre métier de faire de belles rencontres. En effet, nous étions à Bergerac la semaine dernière pour rencontrer Patrice Pauly dans cette belle région du Périgord. Patrice Pauly c’est deux magasins de pompes funèbres à Bergerac, une chambre funéraire et bientôt le crématorium de Bergerac qui doit ouvrir vers le 15 juin 2013. Et naturellement, les belles rencontres donnent lieu à de beaux articles, dans Funéraire Info.

Apporteur de nouvelles de la profession

Le nouveau numéro de Funéraire Magazine est sorti. Son contenu éditorial, dans le numéro d’avril 2013  traite de toute l’actualité du funéraire et le rédacteur en chef, l’excellent Olivier Géhin, c’est lâché dans son éditorial que nous vous conseillons de lire directement et gratuitement sur le site internet du magazine, en envoyant quelques torpilles… Un extrait dans Funéraire Info hier, et le sommaire en prime.

Et dans le vaste monde des vivants

Selon le Centre d’études techniques apicole de Moselle, 10% du miel commercialisé en France serait frauduleux. la fraude la plus répandue concerne les miels à bas prix que l’on peut trouver dans la grande distribution. Certains d’entre eux sont des miels artificiels élaborés à partir de sucres sans que les abeilles aient butiné la moindre fleur.  Ils proviennent essentiellement d’Asie, de Chine, du Vietnam… C’est ce que nous apprend cet excellent article de nos amis d’Atlantico, et profitons en pour rappeler qu’une tartine de miel au petit déjeuner laissera la voix du Maître de Cérémonies claire et forte toute la journée.

ephemeride-150x150 Revue de presse du 22 mai 2013

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.