Revue de presse du 31 mai 2013

0
284
pressenationale-300x287 Revue de presse du 31 mai 2013
Revue de presse

Concours

C’est à un concours assez étonnant que se sont livrés hier la France et la Tunisie, par l’intermédiaire de leurs champions respectifs, Tuniscope d’un côté et Atlantico de l’autre : annoncer le décès le plus étonnant du jour. Tuniscope a dégainé le premier, en annonçant la mort d’un homme dans la localité de Nabeul, trépas provoqué par une surdose de petite pilule bleue bien connue pour son utilisation à des fins sexuelles. Bref, il a pris trop de Viagra, et il est mort. C’est dommage pour sa collègue de travail, avec qui il se trouvait, qui a été retenue par la police pour interrogatoire, jusqu’aà ce que son mari vienne la chercher au commissariat. (Saluez-les de notre part ici)
Branle-bas de combat à Atlantico : déjà que Paris est sous la pluie, tandis que la Tunisie frime discrètement avec son soleil bien brillant, le rédacteur en chef convoque la rédaction : hors de question de leur laisser la victoire. Les reporters d’élite se sont déployés dans le monde entier, et c’est en Biélorussie qu’ils finissent par trouver la perle rare. Un homme est mort… Mordu par un castor. Mordu à de nombreuses reprises par un castor, pour être précis, alors qu’il essayait de se faire prendre en photo avec lui, le retraité de 60 ans a succombé à ses blessures.  (Passez-leur notre bonjour ici)
On ne sait pas qui a remporté ce match journalistique, mais du point de vue de la météo, la Tunisie gagne haut la main.

Pôle funéraire pour tous ?

Ils ne désarment pas. Mieux, ils se structurent et se fédèrent. Le collectif d’habitants en lutte contre l’implantation du futur pôle funéraire métropolitain de Nantes dans la zone du Bigand innove. Après la manifestation et la pétition, voilà le temps de la création d’une association. « L’association va nous offrir des possibilités supplémentaires. Elle va nous permettre de pouvoir engager un éventuel recours juridique », détaille Marie Kayser, membre du collectif d’habitants. La réunion liée à la constitution de l’association est prévue pour le 6 juin. A la place, un projet alternatif est proposé. A Notre Dame des Landes ?

Vente aux enchères : envolée jusqu’au ciel ?

Ari Mandel n’imaginait pas que sa plaisanterie prendrait de telles proportions. Cet habitant du New Jersey (Etats-Unis) de 31 ans avait posté une petite annonce, mardi 28 mai, sur le site de ventes aux enchères eBay, où il proposait « sa place au Paradis ». Dans la fiche descriptive de l’objet de sa vente, il assurait notamment qu’il avait toujours respecté les règles de la religion juive, accumulé les bonnes actions et qu’il était végétarien à 98 %. Il s’engageait ainsi à fournir deux contrats à celui qui emporterait l’enchère : le premier garantissant l’acquisition de cette place dans les cieux, le second l’engageant à préserver la place en ne commettant pas de péchés. Il promettait également de ne jamais redevenir croyant, et donc de ne pas reprendre la place cédée. Le tout mis à prix 99 cents (75 centimes d’euro). Or, de quelques dollars, les enchères se sont peu à peu envolées pour finalement atteindre 99 900 dollars (près de 77 000 euros). Dans la foulée, eBay, alerté par de nombreuses plaintes de croyants offensés dénonçant la désinvolture de l’annonce, la retirait de son site et rappelait à l’ordre le plaisantin : les utilisateurs d’eBay ne peuvent mettre en vente des objets immatériels. L’auteur de l’annonce a tenté de calmer le jeu, expliquant que c’était une blague.

Et dans la vaste cave des vivants…

Pendant ce temps là, le Palais de l’Elysée vend aux enchères ses bouteilles de vin. Et les acheteurs du monde entier se sont déplacés pour acquérir ces flacons d’exception. En tout, la vente a donc rapporté 295 663 euros, avec notamment deux Petrus 1990 adjugés à 5 500 et 5 800 euros. L’objectif était de renouveler la cave des crus servis lors des dîners officiels à la présidence de la république, pour la remplacer par des vins plus modestes. Nous avons réfléchi longuement à une conclusion amusante dans la cave de la rédaction, mais nous ne l’avons pas trouvé, malgré une baisse notable de notre réserve de malts 24 ans d’âge. A la vôtre.

ephemeride-150x150 Revue de presse du 31 mai 2013

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.