Revue de presse du funéraire du 10 décembre 2014

0
272
presse papier
Presse papier en France

Décès

Il était l’enfant Pugsley dans « La famille Addams », la série télévisée américaine culte et drôlissime de ABC dans les années soixante. L’acteur Ken Weatherwax est mort chez lui, à West Hills en Californie, dans la nuit de lundi à mardi. Il a succombé à une crise cardiaque à l’âge de 59 ans. Quand la série battait son plein, entre 1964 et 1966, mêlant ironie et blagues macabres, il n’avait que dix ans, un polo rayé et une bouille aux grosses joues. Son personnage était facétieux et inventif. Mais, malgré le succès du programme, Ken Weatherwax n’avait pas réussi l’après « Famille Addams ». Il a peiné à trouvé du travail, sur un marché des enfants acteurs bien encombré à Hollywood, étant trop catalogué. A tel point qu’à 17 ans, il avait fini par s’engager dans l’armée.

Par la suite, il s’était essayé derrière la caméra, faisant quelques apparitions publiques lors d’événements liés à la « Famille Addams ». Ces dernières années, des ennuis de santé l’avaient éloigné des plateaux. Issu d’une famille de comédiens, sa tante était l’actrice Ruby Keeler, et son frère était Joey Vieira (vu dans la série « Lassie »).

Le designer et artiste français Pascal Mourgue est mort, samedi 6 décembre, d’une embolie pulmonaire, indique sa famille. Né en 1943, diplômé de l’école Boulle, où il était entré à 14 ans et demi, et de l’École nationale supérieure des arts décoratifs, il est l’auteur de grands succès dont les canapés Câlin, Smala, les chaises Lune d’argent, Tutti Frutti, des pièces qui associent fonctionnalité et esthétique. Pascal Mourgue collabora pendant sa carrière avec de nombreux éditeurs en France et à l’étranger parmi lesquels Fermob, Cinna, Cassina ou Knoll, précise le communiqué. Récompensé par de multiples prix nationaux et internationaux, son travail a fait l’objet de très nombreuses expositions en France et dans le monde. Certaines de ses créations ont aussi été acquises par des musées du monde entier, dont le musée des Arts décoratifs de Paris, le Cooper Hewitt Museum à New York.

Obsèques royales

L’abbé Lobert a révélé deux des dernières volontés de la Reine de Belgique. La reine Fabiola ne souhaitait pas être exposée au public et avoir des funérailles grandioses. C’est ce que l’abbé Lobert a confié au journal néerlandophones de Het Nieuwsblad. Et pour que ses dernières volontés soient respectées, la Reine avait choisi un cercueil particulier. « J’ai commandé un cercueil si laid qu’on n’osera pas l’exposer au public », avait-elle expliqué à son ami l’abbé. Mais ses demandes ne seront pas respectées puisqu’il sera possible de rendre un hommage à Fabiola mercredi et jeudi au Palais royal et que ses funérailles se dérouleront dans la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule vendredi.

Hommage

Il avait déjà un aéroport à son nom, à Rio. Antônio Carlos Jobim a désormais sa statue en bronze de 200 kg sur la célèbre et touriste plage d’Ipanema. 20 ans tout juste après sa mort, le Brésil idolâtre toujours son légendaire compositeur de bossa nova.

Nouvelles des crématoriums

C’est un départ anticipé qui ne va pas faciliter la vie des familles endeuillées. Le crématorium de la Madeleine à Amiens, qui a fermé précipitamment ses portes le 5 décembre à cause d’un énième problème technique, devait de toute façon effectuer sa dernière crémation ce vendredi 12 décembre. Soit plus d’un mois avant l’ouverture du nouveau site, avenue de Grâce (quartier Renancourt), qui est toujours – même si le chantier ne semble pas encore terminé – programmée à la mi-janvier. Le temps pour les cinq agents de la Direction des services à la population, dont trois crématistes, de suivre une formation «  pour acquérir toutes les compétences requises afin de s’approprier cet équipement de haute technologie  », note la Métropole. Mauvaise nouvelle, de 358 euros, à partir de la mi-janvier, le coût d’une incinération sera de 683 euros TTC. «  Au final, en ajoutant les différentes taxes, le service et le cercueil, le coût de revient d’une incinération avoisinera celui d’une inhumation  », avance Jean-Michel Devauchelle, des pompes funèbres La Maison Devauchelle. «  Et puis apparemment, certains services, comme la prestation d’un maître de cérémonie, seront en supplément.  » L’accès à la tisanerie, un espace permettant aux familles d’organiser une collation, serait également facturé.

Propriété funèbre

C’est un procès particulier qui s’ouvre à Fort Worth, Texas. L’objet du litige ? Un cercueil. Mais pas n’importe lequel, celui de Lee Harvey Oswald, assassin présumé de John Fitzgerald Kennedy, enterré en 1963. Robert Oswald, le frère de Lee Harvey, poursuit en justice M. Baumgardner, responsable des funérailles du tireur de Dallas, pour avoir essayé de revendre le cercueil de son frère. L’histoire commence en 1981, quand la justice ordonne d’exhumer le corps de l’assassin présumé pour s’assurer qu’il se trouve bien dans son cercueil (la rumeur d’un sosie envoyé par l’URSS avait circulé). Après vérification, le corps est confié aux Baumgardner pour être replacé en terre. Mais le cercueil original en pin d’une valeur de 300 dollars étant trop endommagé pour être réutilisé, les pompes funèbres le remplacent. Le cercueil endommagé a été gardé dans un entrepôt pendant près de trente ans avant d’être proposé à la vente chez Nate D. Sanders Fine Autographs & Memorabilia en Californie. Un acquéreur anonyme l’achète rapidement pour 87 468 dollars en 2010. Mais l’histoire remonte jusqu’à Robert Oswald qui s’oppose à la vente. Le frère du tireur estime être le légitime propriétaire du cercueil, étant donné qu’il a lui même réglé tous les frais des funérailles. Argument irrecevable pour Brett Myers, avocat de la défense, rapporte USA Today. Selon lui, Robert Oswald ne s’attendait pas à revoir le cercueil un jour, il s’agit donc d’un cadeau pour son frère. Une argumentation qui prive le plaignant de tout droit sur le cercueil. Un imbroglio judiciaire sur le droit de propriété, que l’aspect peu conventionnel de l’objet du litige ne simplifie pas. Les avocats espèrent que le juge Don Cosby rendra un verdict dans les quinze prochains jours.

Le mot du jour

Deuil, douleur causé par la perte d’un proche. Le mot désigne à la fois le moment, jours où semaines qui suivent un décès, mais aussi le sentiment, deuil vient du latin dolus qui veut dire douleur, ou encore le processus psychologique. Faire son deuil, c’est l’expression consacrée, commence par une grande tristesse, un état dépressif, avant une reconstruction plus ou moins longue qui nous redonne goût à la vie. À Lire sur RTBF Info

Et dans le vaste monde des fictions

Vous n’avez pas vu le 8e épisode de la saison 5 de « The Walking Dead » ? Alors ne lisez pas la suite… Les autres, sachez que de nombreux fans n’ont pas digéré la mort de l’un des personnages et réclament son retour via une pétition en ligne.Et si le showrunner Scott Gimple et son armée de scénaristes avaient commis une terrible erreur ? C’est du moins l’avis de certains fans The Walking Dead, qui viennent de mettre une pétition en ligne afin de faire revenir Beth Greene, tuée par la policière Dawn Lerner dans les dernières minutes de l’épisode 8 de la saison 5, « Coda ». Incarnée par la comédienne Emily Kinney, ce personnage apparu lors de la saison 2 – elle est la fille du fermier Hershel et la sœur de Maggie – s’est fait discret lors de la saison 3 avant de prendre de l’épaisseur lors de la saison 4, à la faveur de sa cavale avec l’ombrageux Daryl Dixon.

Batman vs Superman: Dawn of Justice pourrait secouer l’univers des comics. Selon le site américain Badass Digest, un personnage important serait mort avant le début du film. D’après le scénario auxquel le site aurait eu accès, une plaque commémorative en l’honneur de James Gordon, le commissaire de police de Gotham City, apparaîtrait dans le film lors d’une scène tournée dans un cimetière. Une disparition qui expliquerait pourquoi il n’y a eu aucune mention de casting pour ce rôle.

pressenationale1-300x287 Revue de presse du funéraire du 10 décembre 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.