Revue de presse du funéraire du 12 décembre 2014

0
201
presse papier
Presse papier en France

Décès

Cela faisait plus de cinq ans qu’il se battait contre un cancer. Le cofondateur du Centre régional des arts du cirque (CRAC) de Lomme, Christophe Crampette, est décédé, lundi. Sa crémation aura lieu ce vendredi. Avec Pascal Croain, il avait créé l’association «Et vous trouvez ça drôle – Les Ateliers du cirque», en 1990, avant d’installer une école régionale de cirque sur le site du château d’Isenghien à Lomme, non loin de Kinépolis, en 1998. Christophe Crampette aura aussi consacré beaucoup de son temps à la Fédération française des écoles de cirque, qu’il a présidé entre 2002 et 2010. Même affaibli par la maladie, il avait de nouveaux projets en tête, notamment celui d’un musée du cirque dans la métropole lilloise.

Obsèques

Les préparatifs des funérailles de la reine Fabiola prévues ce vendredi vont bon train en coulisses. La conférence de presse programmée par la Conférence des évêques de Belgique qui devait détailler la liturgie prévue vendredi a été annulée à la dernière minute à la demande expresse du Palais. « Tout doit rester secret », a confié le porte-parole de la Conférence épiscopale Tommy Scholtès, contraint de garder le silence sur le déroulement des offices religieux. On a toutefois appris que les hommages seront empreints de « simplicité » et de « sobriété ». Le parlement wallon a observé une minute de silence mercredi à l’ouverture de la séance plénière, en hommage à la reine Fabiola décédée vendredi. Les présidents du parlement André Antoine et du gouvernement Paul Magnette ont chacun prononcé quelques mots d’hommage.

Nouvelles des pros

Jeudi 27 novembre dernier nous sommes montés à Lille dans le Nord pour deux RDV importants. Une rencontre avec les équipes d’enhommage.fr, mais aussi couvrir un événement : l’inauguration d’une agence de pompes funèbres Pascal Leclerc à Lourches. Bienvenue chez Marie-Pierre et Fabien. À Lire et voir en vidéo dans notre édition d’hier.

Fin de vie

Les deux députés Jean Leonetti (UMP) et Alain Claeys (PS) rendent aujourd’hui leurs conclusions sur le réaménagement de la loi sur la fin de vie. En Côte-d’Or, le débat autour de l’euthanasie, c’est aussi une bataille d’idées entre le mouvement Soulager mais pas tuer et l’Association pour le droit de mourir dans la dignité. C’est à lire ici.

Lire aussi :  Les 510 morts de la rue…l’actualité du jeudi 5 avril 2018

Le grand malade du jour

Le procureur de Mont-de-Marsan parlait mercredi soir d’une affaire « bizarre ». Un huissier, qui venait procéder à une saisie suite à des impayés, a découvert le cadavre d’une femme dans sa chambre à coucher. Quand l’auxiliaire de justice a toqué à la porte du domicile de cet agent EDF en milieu de matinée, avenue de Nonères à Mont-de-Marsan, c’est un homme qui lui a ouvert. Sans acrimonie aucune, ni mauvaise volonté, il lui a signifié qu’il lui serait impossible de faire le tour de l’intégralité des pièces de la maison. Et pour cause, dans la chambre à coucher, était étendu le corps de l’habitante des lieux, une femme de 58 ans. Le probable compagnon, âgé de 49 ans, a expliqué que la mort remontait à environ un an et qu’il n’y était pour rien. Il ne l’a pas signalé pour continuer à bénéficier des allocations et prestations auxquelles avait droit la victime. Tout est visiblement resté en l’état depuis le décès qui, selon le parquet montois, semble naturel. Une autopsie est prévue ce jeudi. Le corps étant quasi-momifié et donc un bon état de conservation, elle devrait permettre d’en savoir plus rapidement. Si la version de la mort naturelle est confirmée, l’homme, qui a été placé en garde à vue, devra répondre d’escroquerie mais pas de recel de cadavre et encore moins d’homicide.

Bizarre

Œuvre nombriliste ? Objet de mémoire utile au deuil ? Cremation Solutions, une société américaine installée à Arlington (Vermont, au nord-est), propose notamment à son catalogue des urnes funéraires reproduisant le visage d’un défunt ou d’une personnalité qu’il aimait. Le tout en résine, grâce à une imprimante 3D.

Epidémie

Les personnes mortes de la peste continuent à enregistrer une hausse. La réunion de travail entre le staff de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le ministère de la Santé publi­que, hier à Ambohidahy, fait état de cinquante deux décès. La dernière statistique au mois de novembre a fait état de quarante sept décès liés à la peste. Le nombre de personnes infectées par cette maladie, recensées, est de cent quatre vingt neuf à Madagascar aujourd’hui. Cent soixante dix neuf de ces patients ont été atteints de peste bubonique. Cinq personnes ont été infectées par la peste pulmonaire. Les cinq autres cas restent à préciser.

Lire aussi :  Suicide, croque-mort et Jawad…l’actualité du mercredi 25 avril

Archéologie

La tombe de l’épouse d’un pharaon de l’époque ramésside a été découverte à Louxor par une équipe d’archéologues français et égyptiens, a annoncé aujourd’hui le ministère des Antiquités égyptien. « Les recherches se poursuivent pour déterminer le nom du pharaon que la propriétaire de la tombe avait épousé », selon un communiqué du ministère.

Et dans le vaste monde des vivants

Grâce à des ballons stratosphériques, le géant américain Google veut être en mesure de fournir un accès à internet dans les zones de la planète encore mal connectées par des moyens ordinaires (connexions filaires, satellites, optiques). « Des milliers de ballons permettant de connecter à Internet les zones blanches du globe, tel est l’objectif de l’ambitieux Projet Loon de Google » a déclaré le CNES jeudi 11 décembre dans un communiqué. « Les ballons croiseraient entre dix-huit et vingt kilomètres d’altitude, plus haut que les avions commerciaux, s’affranchissant ainsi des aléas météorologiques, et seraient alimentés en énergie par des panneaux solaires » a poursuivi le CNES. « Les deux tiers de la population mondiale sont aujourd’hui encore privés d’Internet » ajoute l’agence spatiale française. Le vice-président de Google en charge du projet Loon, Mike Cassidy, regrette quant à lui que « plus de quatre milliards de personnes » ne disposent toujours pas d’internet dans le monde. Selon le principe dévoilé par Google et le CNES, un signal envoyé à ces ballons sera relayé vers d’autres ballons, pour être enfin envoyé vers la Terre afin d’être reçu par des antennes extérieures.

pressenationale2-300x287 Revue de presse du funéraire du 12 décembre 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here