Revue de presse du funéraire du 12 novembre 2015

0
75
Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs. Revivez l’actualité sur Funéraire-info.
Dans Ouest France – décès d’Andy White, le cinquième Beatles

Andy White, surnommé le « cinquième Beatle » pour avoir remplacé Ringo Starr à la batterie sur « Love Me Do », est mort à 85 ans des suites d’un accident vasculaire cérébral. Ce batteur de studio écossais avait raconté plus tard avoir été payé cinq livres sterling pour trois heures de séance en 1962 avec les Beatles, alors à leurs débuts. Andy White, très éclectique puisqu’il jouait aussi du jazz et de la musique écossaise traditionnelle, a également joué en 1965 sur le tube de Tom Jones « It’s not unusual » et participé à des tournées avec Marlene Dietrich, Burt Bacharach et Rod Stewart.

Dans La Depêche.fr – le crématorium VS les riverains

Les riverains du futur crématorium n’en démordent pas : cet équipement, situé très près de leurs maisons, menace leur environnement immédiat et à terme leur santé. Du côté de la communauté d’agglomération de Auch, on récuse en bloc. Un article à lire ici.

Dans Le Parisien – un nouveau crématorium dans le Val D’Oise

Le délai d’attente pour la crémation d’un proche va bientôt se réduire dans le Val-d’Oise. Aujourd’hui, un seul site existe, il est à Saint-Ouen-l’Aumône. Un second verra le jour dans le cimetière du parc des Bois-Rochefort à Cormeilles-en-Parisis en 2018. Jusqu’au 18 novembre, date de la fin de l’enquête publique, la population est invitée à donner son avis sur ce projet.

Dans la Voix du Nord – pas de second crématorium à Maubeuge ?

Presque dix ans après avoir répondu à l’appel d’offres de la ville de Maubeuge pour la construction d’un crématorium, Maurice Abitbol, patron de France Obsèques, est toujours dans l’attente. La faute à une procédure qui n’en finit pas de se rallonger. Les explications ici.

Lire aussi :  Hommage national …l’actualité du mercredi 28 mars 2018
Dans Funéraire Info – énorme boulette

Debbie, 47 ans, est encore sous le choc. Au point d’avoir eu besoin de recevoir des soins médicaux. Cette Anglaise de Newcastle a bien cru défaillir à l’enterrement de son époux Gavin jeudi dernier quand les porteurs ont fait chuter le cercueil dans le trou, avant de s’enfuir ! Depuis, en colère, elle s’épanche dans la presse. Un article à lire ici.

Dans Le Télégramme – surpopulation

L’île grecque de Lesbos est la principale porte d’entrée de l’Europe pour les migrants, située à une douzaine de kilomètres des côtes turques. Face à l’augmentation inédite du nombre de naufrages ces dernières semaines, les services funéraires sont dépassés. Un article à lire ici.

Le Monde – disparition de tombes de poilus

C’est à la fois un devoir de mémoire et un travail de bénédictin qu’a entrepris Le Souvenir français. Dans une campagne lancée cet automne, l’association entend recenser les tombes des soldats morts en 1914-1918 et dispersés dans les cimetières des 36 000 communes françaises. Il y a urgence, alors que la France célèbre le centenaire de la première guerre mondiale   : nombre de sépultures sont menacées de disparaître, quand elles n’ont pas déjà disparu, faute d’entretien et d’héritiers pour en assurer la pérennité. Un article à lire ici.

Dans La Provence – escroc

La médecine vient encore de faire des miracles… Un praticien marseillais qui exerçait depuis 1994 vient d’être condamné par le tribunal correctionnel de Marseille à une peine d’un an de prison ferme. Il a commis l’erreur de soigner le 8, le 12 et le 25 février 2011 une de ses patientes qui, hélas, était décédée le 3 février précédent. Voilà qui a fait mauvaise impression devant le tribunal qui le jugeait pour série d’actes médicaux fictifs, mais aussi pour avoir exercé la profession de médecin généraliste alors qu’il était suspendu par l’Ordre des médecins.

Lire aussi :  Stephen Hawking, Charles Manson…l’actualité du mercredi 21 mars 2018
Dans La Depeche – accident

Vers 17 h 15, hier, un champ en contrebas d’une route départementale du Fumélois a été le théâtre d’un drame sans nom. La victime avait 41 ans, était salariée agricole et père de deux enfants. Que s’est-il passé ? C’est la question que se posaient dès hier soir les gendarmes de la compagnie de Villeneuve. Selon des renseignements sur place, la victime serait intervenue sur la vis sans fin de la trémie de sa moissonneuse-batteuse, qui se situe à l’arrière de l’engin agricole. Pourquoi, comment a-t-il été happé ? Vers 19 heures, les pompiers et les urgentistes du SAMU s’employaient à dégager le corps sans vie et broyé de la victime alors qu’il faisait déjà nuit.

Dans Economie Matin – business funéraire et numérique ?

La Toussaint est le moment de l’année où ressurgissent les sempiternelles statistiques sur la désaffection et le désamour des nouvelles générations pour les cimetières. Il est vrai que malgré des évolutions majeures de la société – familles recomposées, développement de la crémation, flux migratoires de plus en plus importants, expatriations – le secteur funéraire est resté fortement hermétique au changement selon Economie Matin, un article à lire ici.

La revue de presse vous est offerte par la Fédération Française de Pompes Funèbres

La FFPF est membre du CNOF ( Conseil national des opérations funéraires) Elle est également membre du CNEF (Comité national d’éthique du funéraire) Elle est aussi membre de la Commission Paritaire Nationale pour L’Emploi et la Formation Professionnelle de la Branche Funéraire. Depuis 1970, les objectifs de la FFPF sont : de réunir les entrepreneurs de pompes funèbres de France, au sein d’un organisme central qui, par une action commune, vise la reconnaissance de la profession d’entrepreneur indépendant de pompes funèbres; de centraliser tous les renseignements, aussi bien nationaux qu’internationaux, concernant la profession d’entrepreneur de pompes funèbres, afin d’en informer les adhérents.

presse-papier-300x225 Revue de presse du funéraire du 12 novembre 2015
Presse papier en France

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here