Revue de presse du funéraire du 22 janvier 2015

0
268
Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs. Revivez l’actualité sur Funéraire-info.

Décès de Darren Shahlavi dans Le Huffington Post

Darren Shahlavi est mort. L’acteur et cascadeur de 42 ans est décédé le 14 janvier à Los Angeles, annonce le site TMZ. Darren Shahlavi est notamment connu pour ses rôles dans les films « Watchmen » et « Mission impossible: Protocole Fantôme », dans la websérie « Mortal Kombat: Legacy » et dans la série « Arrow ».

Acteur britannique d’origine iranienne, Darren Shahlavi est né en août 1972 près de Manchester et s’est rapidement spécialisé dans des rôles de méchants, apparaissant dans plusieurs films d’arts martiaux, aussi bien asiatiques qu’américains. Il a notamment joué dans « Ip Man » et « Ip Man 2 », où il a donné la réplique à Eddie Murphy et Owen Wilson.

Décès de Ricardo Dos Santos sur La Parisienne

«Perdre Ricardo de la sorte est insensé. Il était l’un des meilleurs tube-riders de sa courte existence» a déclaré le pape du surf Kelly Slater, réagissant à la mort mardi du Brésilien Ricardo Dos Santos, tué par balles.

L’athlète de 24 ans a lutté entre la vie et la mort pendant 24 heures, après avoir été atteint au thorax et à l’abdomen lundi matin devant chez lui.
La police militaire brésilienne a promis mercredi de faire toute la lumière sur la mort du surfeur qui a succombé aux tirs d’un policier, près de Florianopolis (sud). Il a été victime de plusieurs balles lundi après avoir demandé à deux individus, un policier militaire et son jeune frère, de cesser de consommer de la drogue devant son domicile, selon des témoignages recueillis par les enquêteurs. D’autres témoins affirment que les deux hommes auraient garé leur véhicule devant le domicile de Ricardo dos Santos, provoquant une altercation qui aurait dégénéré, le policier tirant trois balles sur le surfeur.

Corruption dans la presse papier

article Revue de presse du funéraire du 22 janvier 2015

Polémique dans Corsematin.com

Le projet de l’ouverture d’une morgue au Centre « Le Polygone » à Bastia fait l’objet d’une polémique. Pour les uns et notamment les riverains ce projet n’a pas lieu d’être dans Bastia. Pour les autres, la plupart des commerçants, ce projet peut dynamiser le centre commercial. Vidéo sur le site de Corse matin ici.

[quote_box_center]

La revue de presse du funéraire vous est offerte par IFA – International Funeral Assistance
IFA est un spécialiste de la logistique Funéraire, capable de vous assister dans la mise en place de certaines opérations de type religieuse, avec mise à disposition d’homme de culte habilités aux pratiques rituelles spécifiques (toilette, etc)
IFA, conscient des difficultés liées à l’accomplissement de certain rites communautaires et religieux, vous apporte aide et assistance dans l’exécution de ces particularités.

[/quote_box_center]

 

Fin de vie dans Le Monde Santé

Les députés ont débattu de la fin de vie, mercredi 21 janvier après-midi, sujet délicat qui dépasse les clivages politiques traditionnels. Ce débat était organisé en prélude à l’examen, en mars, d’une proposition de loi préparée par Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (UMP), soutenus par François Hollande, prévoyant une « sédation profonde et continue » pour des patients en phase terminale ou qui seraient maintenus artificiellement en vie.

A l’ouverture des débats, Manuel Valls a appelé les députés à « avancer » vers un « droit de mourir dans la dignité ». Lui-même rapporteur en 2009 d’une proposition de loi PS sur la fin de vie, M. Valls s’est employé à rassurer ceux qui craignent une porte ouverte au « suicide assisté » et à l’euthanasie, et a incité les parlementaires au « rassemblement » et au « consensus ».

L’alcool oui, l’eau ferrugineuse non ! Dans News Republic

Les résultats d’une nouvelle étude indiquent en effet que les « buveurs réguliers » ont moins de chance de mourir prématurément que ceux ne consommant jamais d’alcool. L’étude en question a observé des individus âgés de 55 à 65 ans sur une période de 20 ans, tout en prenant en compte des variables allant de la situation socioéconomique à l’activité physique pratiquée.

Sur les 1 824 participants étudiés, seul 41% des buveurs modérés sont morts prématurément, comparé à 60% chez les non-buveurs. Un taux que l’on retrouve chez les « gros buveurs ». Mais même en prenant en compte les risques d’une consommation d’alcool répétée – cirrhose, dépendance, accidents -, ceux buvant régulièrement ont moins de chance de mourir que ceux restant à l’eau. La raison pourrait s’expliquer ainsi : l’alcool assure un rôle de lubrifiant social, et les réseaux sociaux forts sont essentiels pour maintenir mental et condition physique. Il a été prouvé que les gens ne consommant pas d’alcool sont plus enclins à la dépression que les piliers de bar.

Vol posthume (Canada) dans Le Journal de Montréal

Une Montréalaise est dégoûtée après avoir constaté que les quatre bagues de sa mère avaient disparu à la suite de son décès à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont.

«C’est impensable. Il ne faut pas avoir de conscience pour voler des bijoux sur un cadavre!», s’indigne Claire Gagnon, d’autant plus bouleversée qu’elle a l’impression de vivre un double deuil.

Sa mère, Rollande Lajoie-Gagnon, est décédée le 28 décembre, des suites d’un cancer généralisé, aux soins palliatifs de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont.

«J’étais tellement effondrée sur ma mère, je n’ai jamais pensé à ses bagues… Même si je savais qu’elle allait partir, je n’étais pas prête», confie-t-elle. Ce n’est que le lendemain, quand le salon funéraire lui a demandé si sa mère avait des bijoux, qu’elle y a pensé. «L’infirmier est allé voir à la morgue, mais elle n’avait plus aucun bijou sur elle», relate-t-elle, incrédule.

Claire Gagnon a alors alerté la chef des soins palliatifs. «L’infirmière qui était présente au décès de ma mère se rappelle qu’elle avait encore ses bagues, quand ils l’ont enveloppée dans le linceul», s’est-elle fait répondre.

Les bagues auraient donc disparu pendant le transport de Mme Lajoie-Gagnon à la morgue, où l’accès est restreint, selon sa fille.

Funérailles et immigration (Angleterre) dans Le Monde

Plus d’un mois après avoir été tuée par une voiture en rentrant de l’école avec son père à Eastbourne (sud de l’Angleterre), Andrea Gada, 5 ans, n’a toujours pas eu droit à des funérailles. Attendus à la cérémonie, ses grands-parents maternels se trouvent dans l’impossibilité d’y assister. L’administration britannique refuse en effet de délivrer un visa à ces petits commerçants de rue zimbabwéens, faute d’une garantie de retour dans leur pays. Les parents de la fillette, Charity et Wellington Gada, des réfugiés politiques ayant fui la dictature de Robert Mugabé, chrétiens pratiquants, disent ne pas pouvoir procéder à l’enterrement et commencer le travail de deuil en l’absence de leur famille.

Maisons hantées au paradis dans Polynésie 1ére

Le site « Tahiti Héritage Nature et culture » répertorie dans une carte tous les tupapa’u, fantômes, maisons hantées, sculptures chargées de pouvoir et d’autres lieux insolites de Tahiti. En laissant parler l’imaginaire, un guide pour donner quelques belles frayeurs à vos promenades nocturnes… C’est à lire ici pour préparer vos vacances.

pressenationale1-300x287 Revue de presse du funéraire du 22 janvier 2015

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.