Revue de presse du funéraire du 23 octobre 2014

0
1657
presse papier
Presse papier en France

La revue de presse vous est proposée en partenariat avec SOFRANIT

La société SOFRANIT a été créée en 1971 par Robert Gouzènes. Leader sur le marché du monument funéraire, elle évolue pour répondre aux attentes de ses clients. Rapidité, créativité et réactivité sont nos mots d’ordre ! Toujours être au top du service pour nos clients !

Vous pouvez les retrouver à Funexpo en novembre à Lyon, Stand B58
www.sofranit.com/

Gag

L’histoire de l’Indien âgé de plus de 170 ans, dans la revue de presse de hier, était un fake. Mais vous l’aurez déjà compris vous-même.

Pôle funéraire public d’Albi, suites

«Si ça m’arrive à moi cela doit aussi arriver à d’autres. Ce n’est pas bien de profiter de la faiblesse des gens confrontés à un deuil pour leur forcer la main». Quand elle évoque le décès de sa grand-mère, Magali Filippi n’est pas tendre avec le Pôle funéraire public de l’Albigeois. Abus de faiblesse… Ce genre d’affaire est fréquente, mais les témoignages sont rares, autant en profiter et le lire ici, dans La Depeche.fr.

C’est bientôt la Toussaint

Le monde change, le marché du funéraire aussi. Designers, informaticiens, entrepreneurs et autres artistes rivalisent aujourd’hui de créativité pour offrir à tout un chacun des obsèques uniques. Tour d’horizon des nouvelles tendances dans le documentaire de Sylvie Deleule, sur France 5, le mardi 4 novembre à 20 H 35.

Alain Portallier, ancien représentant de commerce d’une entreprise d’agro-alimentaire dans la Loire, propose, désormais en retraite, de véhiculer gratuitement les personnes qui n’ont pas de moyens de transport, à l’occasion de la Toussaint. A lire dans Le Charolais-Brionnais, un portrait indispensable.

Nouvelles des pros

D’ici à la fin 2016, le crématorium du Grand Troyes à Rosières-près-Troyes, où sont incinérés des défunts de toute l’Aube et même de départements limitrophes, va doubler sa superficie. Le délégataire – la Société des crématoriums de France (SCF) – engagera des travaux d’extension dès le premier trimestre 2015 pour une durée de 18 mois. L’aménagement le plus marquant concerne la construction d’une nouvelle grande salle de cérémonie, d’une capacité de 200 places assises, contre une centaine à l’heure actuelle. « Lors d’une cérémonie sur cinq, des gens sont debout », indique Damien Lhuissier, responsable de l’établissement pour SCF.

Nouvelles des pros (2)

Nadège Lagraa crée des urnes funéraires personnalisées. Elle est à l’honneur dans le Midi Libre, à lire ici (édition réservée aux abonnés)

Le bon vieux temps

Avec un attelage restauré, un jeune croque-mort tente de renouer avec la tradition. Et cela donne aux enterrements une atmosphère digne de Lucky Luke. C’est en Suisse et à lire dans Le Matin, ici. Peut être que ça donnera des idées à certains.

Drame

C’est un message alarmant qu’adressent les autorités sanitaires anglaises à la population. Pendant douze ans, le PHE (l’agence de santé publique britannique) a mené une vaste enquête régionale pour tenter de comprendre pourquoi, en Grande Bretagne, le nombre de maladies du foie augmente si vite. L’agence a obtenu quelques réponses. En une décennie le nombre de décès liés à une maladie du foie a grimpé en flèche. En 2001, les autorités en comptabilisaient ainsi 7 481; en 2012, ce nombre est passé à 10 948. Soit une hausse de 40%… Or, selon l’étude, le grand responsable serait l’alcool. Un tiers de ces décès lui seraient imputable, loin devant l’obésité, ou l’hépatite B et C.En cause : le binge-drinking, pratique répandue en Grande-Bretagne, ou encore les « after-work » – les bières après le boulot – qui feraient partie de la culture anglaise. Mais les autorités pointent également un trop libre accès à l’alcool.

Musique

Composer une messe n’est pas un exercice courant de nos jours chez les jeunes compositeurs. Et pourtant. À 41 ans Pascal Guillot Descamps, musicien stéphanois, a été très inspiré par le texte en latin du Requiem æternam. « J’ai écrit la partition en trois semaines durant l’été 2013 », explique le compositeur qui est déjà l’auteur d’une autre messe, « Rivages », créée avec brio en 2011 à Saint-Priest-en-Jarez. Ce requiem de 35 minutes sera donné le 9 décembre en l’église Saint-Pierre de Saint-Chamond.

Cercueil en promenade

Ce matin, sur le coup de 8 heures, de nombreux automobilistes se frottaient les yeux en approchant de l’intersection de l’Avenue du Pont Sud et de la rue Notre-Dame au Québec : devant eux, un cercueil traversait la rue. Le cercueil en question affiche le message « Contre une auto, un piéton n’a aucune chance. Faites attention. » De toute évidence, à voir la réaction des automobilistes, les spectateurs affichaient un air intrigué, étonné et même parfois troublé par cette analogie réaliste.

Hôpital lounge

Jusqu’en février dernier, à côté des vestiaires des employés et de locaux techniques, les entrailles des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) accueillaient aussi un carnotzet de luxe, révèle la «Tribune de Genève». Installé à deux pas de la morgue, l’espace détente comprenait tout un équipement pour assurer le confort de ses invités, selon une liste dressée par le quotidien: écran géant, larges fauteuils blancs, bar ou encore minicave à vins, le tout niché sous des poutres de bois massif venues du Valais. Le lounge avait été construit en 2010 à la demande de l’ancien directeur des HUG, Bernard Gruson. En catimini, selon le coprésident du Syndicat des services publics, David Andenmatten: «Les personnes qui ont participé aux travaux ont eu l’interdiction d’en parler». Son aménagement aurait coûté plus de 300’000 fr., financé en partie par des fondations privées, annonce la «Tribune». Entrée en fonction mi-2013, la nouvelle direction des HUG a peu goûté au faste de l’endroit et l’a fait démonter en février dernier pour y aménager des vestiaires.

Le deuil, ça creuse

Comment se remettre d’un chagrin d’amour ? Une jeune Chinoise a trouvé une solution : passer une semaine entière dans un fast-food KFC, rapporte Yahoo News. Pour Tan She, originaire de Chengdu (Sichuan), il fallait bien du poulet frit pour trouver du réconfort après s’être séparée de son petit ami. Alors qu’elle venait de rompre, la jeune femme de 26 ans s’est arrêtée dans un KFC près d’une gare sur son chemin. « Je marchais, je me sentais misérable puis j’ai décidé de m’arrêter au KFC de la gare », indique-t-elle. « Je ne prévoyais pas de rester longtemps, je voulais juste des chicken wings. Mais une fois que je suis entrée et que j’ai commencé à manger, j’ai décidé qu’il me fallait du temps pour réfléchir. » Tan She s’est même fait passer pour malade auprès de son employeur pour pouvoir continuer à squatter le restaurant.  Au bout d’une semaine, Tan She, harcelée par les médias locaux qui veulent raconter son histoire, a fini par quitter le KFC et retourner vivre chez ses parents.

Bientôt Halloween

Halloween est une festivité anglo-saxonne, particulièrement populaire aux USA où les enfants déguisés vont sonner à chaque porte pour réclamer des friandises. En France, cette fête n’a pas autant d’importance… mais cela n’empêche pas d’en tirer une source d’inspiration pour des recettes sympathiques avec plein de décorations rigolotes. De plus, les petits seront ravis de vous donner un coup de main pour tout préparer. 750G propose 10 recettes amusantes à découvrir ici.

Allez-y de notre part

FUNEXPO 2014 : HYDROSYSTEM
Concepteur et constructeur Français de Mini-Pelles spécifiques dédiées aux cimetières inaccessibles.

Une sépulture, des décorations… pour continuer à faire vivre ses morts dans Deces-Info.fr.

Funeref, le site d’informations pour préparer ses obsèques -et un peu plus. C’est ici.

Et dans le vaste monde des vivants

L’entomologiste Piotr Naskrecki a récemment publié le récit de sa rencontre avec l’araignée géante baptisée Goliath, dans une forêt tropicale d’Amérique du Sud. L’homme dit avoir été « fou de joie » de se retrouver en face de l’animal large de 30 centimètres, et pesant 170 grammes, soit « presque autant qu’un chiot »… « A cause de sa taille gargantuesque, c’est probablement la seule araignée du monde qui fait du bruit en se déplaçant (…) ses pattes ont des griffes qui produisent un son très distinct, pas si éloigné des sabots d’un cheval » explique-t-il. Encore fasciné par cette rencontre hasardeuse, Piotr Naskrecki évoque une « créature merveilleuse, presque mythique », qu’il avait déjà pu approcher il y a quelques années. « Je pouvais clairement entendre ses pattes toucher le sol et les feuilles s’effriter sous son poids (…) J’ai pointé ma lampe dans sa direction, m’attendant à voir un petit mammifère, un opossum, un rat peut-être » raconte le spécialiste.

pressenationale1-300x287 Revue de presse du funéraire du 23 octobre 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.