Revue de presse du funéraire du 24 juin 2013

0
326
pressenationale Revue de presse du funéraire du 24 juin 2013
Revue de presse

Décès

Deux décès dans le sport, ce week end, l’un plus médiatique que l’autre :

Le pilote danois Allan Simonsen est décédé des suites d’un accident survenu dès le troisième tour des 24 Heures du Mans, samedi après-midi, au volant d’une Aston Martin. Simonsen, 34 ans, a pris le départ à 15 heures, puis, moins de dix minutes plus tard, il a tapé très fort contre les rails de sécurité au virage du Tertre Rouge, une portion très rapide, alors que débutait le 3e tour de course. Cet accident a provoqué une neutralisation d’une heure, le temps que les commissaires réparent les rails de sécurité abîmés par cette sortie de piste. Simonsen, père d’un enfant, pilotait l’Aston Martin n° 95, engagée dans la catégorie GTE-Am, associé à deux compatriotes. Il participait pour la 7e fois aux 24 Heures du Mans.

L’ancien joueur croate du Standard de Liège (Belgique), Alen Pamic, âgé de seulement 23 ans, est décédé sur un terrain de football des suites d’un problème cardiaque, rapporte samedi le journal croate Vecernji List. Sa mort, dont les détails sont encore inconnus, est survenue durant « un petit match ». Elle aurait pu être évitée, mais le joueur, malgré trois sérieuses alertes, n’avait jamais voulu arrêter son sport favori. En novembre 2010, alors qu’il évoluait au Standard de Liège, Alen Pamic avait été victime d’un arrêt cardiaque juste avant un match des espoirs de son club et ceux de Zulte Waregem. Le père d’un de ses équipiers lui avait alors donné les premiers soins sur le terrain et l’avait réanimé. Son contrat avait été rompu quelques mois plus tard. En 2011, le milieu de terrain revenait jouer en Croatie et signait au NK Istra. Il subira deux autres problèmes cardiaques et, malgré toutes ces alertes, refusera toujours d’arrêter le football, préférant risquer sa vie à chaque match.

Lire aussi :  Stephen Hawking, Charles Manson…l’actualité du mercredi 21 mars 2018

Bonne nouvelle

Le contribuable d’Île-de-France va financer une aide pour payer un billet d’avion en cas de deuil de familles originaires d’outre-mer. Cette mesure va coûter environ 300.000 euros par an à la région. D’après les premières estimations, cela va permettre à 800 familles martiniquaises, guadeloupéennes ou réunionnaises de se faire rembourser la moitié du billet d’avion quand il doivent aller enterrer un proche en outre-mer. « C’est un dossier exemplaire de co-production avec l’opposition (UMP) », s’est encore réjoui le président PS de la région. La mesure a été adoptée à la quasi unanimité par le Conseil régional d’Île-de-France ; tous les groupes ont voté pour sauf l’UDI et le PRG-MUP qui se sont abstenus. Les partisans de cette aide estiment que la somme de 300.000 euros est très faible par rapport aux 4,5 milliards d’euros de budget de la région. Il ‘agit, en outre, d’une mesure sociale en temps de crise.

Débat – Suisse

Le Conseil communal de Montreux a refusé, mercredi, que la Municipalité étudie la création d’un carré musulman au cimetière de Clarens (Montreux). Un carré musulman? Il s’agit d’un espace défini dans un cimetière public qui permet de répondre aux trois prescriptions relatives à l’inhumation selon les principes de l’islam: pas de crémation, une orientation sud-sud-est vers la Mecque et une interdiction d’exhumer le corps. C’est pour cette dernière raison qu’un «carré musulman» requiert souvent une prolongation de la concession publique pour garantir la disparition des restes.

Débat – Belgique

Le gouvernement fédéral a supprimé les allocations pour les frais funéraires. Ces indemnités étaient payées aux familles en cas de décès d’un salarié, d’un chômeur, d’un invalide ou d’un salarié à la pension. Le gouvernement réalise ainsi (en principe) une économie de 6,4 millions d’euros par an. Mais le prélèvement obligatoire, sur les salaires, qui servait à financer la mesure, est maintenu.

Lire aussi :  Pétition contre le crématorium de la Villette …l’actualité du 17 mai

Crimes au cimetière

Vingt-quatre heures après leur placement en garde à vue, le conservateur des musées de Nancy et son épouse sont sortis libres de l’hôtel de police Lobau vendredi soir. Le couple de sexagénaires a été entendu dans le cadre d’une information judiciaire pour « tentative d’homicide volontaire » ouverte par le parquet de Nancy après la découverte, jeudi après-midi, à leur domicile, du corps inanimé d’une femme de 58 ans, vraisemblablement frappée à la tête avec un « objet contondant ». Son pronostic vital était engagé quand elle a été transportée au CHU dans un état jugé critique. C’est le conservateur des musées de Nancy qui a découvert la victime chez lui, au premier étage de la « maison des gardiens » du cimetière du Sud, où il occupe un appartement avec son épouse. La piste du crime passionnel a été abandonnée.

Nouveauté

Pour la première fois, la cérémonie d’inauguration d’un crématorium a été retransmise en direct sur le web, samedi dernier. C’était le crématorium de Bergerac, et c’était sur Funéraire Info, bien entendu.

ephemeride Revue de presse du funéraire du 24 juin 2013

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here