Revue de presse du funéraire du 25 juin 2014

0
6553
presse papier
Presse papier en France
presse-papier-300x224 Revue de presse du funéraire du 25 juin 2014
Presse papier en France

Euthanasie

Le Conseil d’Etat a validé mardi la décision d’arrêter les soins prodigués à Vincent Lambert, un patient tétraplégique en état végétatif dont le maintien en vie divise la famille et a relancé en France le débat sur l’euthanasie. Dans la soirée, l’avocat des parents de Vincent Lambert a cependant annoncé que la Cour européenne des droits de l’homme(CEDH) avait demandé en urgence au gouvernement français de faire suspendre l’exécution de l’arrêt du Conseil d’Etat pour la durée de la procédure devant la CEDH. Manuel Valls a chargé Jean Leonetti et le député socialiste Alain Claeys de préparer un nouveau projet de loi sur la fin de vie. Le Parlement devrait être saisi avant la fin de l’année. Mais l’Europe décidant de ce qui se passe en France, cette loi s’apparente à de l’esbrouffe.

Football

Après avoir misé et perdu près de 2.400 euros dans des paris sur des matches de la Coupe du monde de football, un étudiant chinois s’est suicidé sur un campus universitaire. Le quotidien local Xinxi Shibao rapporte ce mardi 24 juin que le jeune homme, identifié par son nom de famille «Lin», a sauté lundi du septième étage d’un immeuble. Selon un témoin de la scène cité par le journal, l’étudiant en deuxième année dans une université du sud de la Chine aurait, avant de sauter, supplié pendant une dizaine de minutes au téléphone: «Ne me forcez pas, donnez-moi deux jours de plus pour vous rembourser». Le témoin explique ensuite avoir vu la victime raccrocher et se lever avant de «soudainement» disparaître. Transporté dans les plus brefs délais à l’hôpital de la ville de Panyu, dans la province du Guangdong, Lin a malgré tout succombé à ses blessures.

Tueurs à gages

La justice soupçonne un « contrat familial » dans l’affaire Pastor. Membres polyvalents d’organisations criminelles ou pieds-nickelés de l’assassinat, les tueurs à gages ne ressemblent pas (trop) à ceux du ciné. Le Nouvel Obs vous en dit plus sur ce métier qui offre des débouchés ici.

Nouvelles des pros

Créée, il y a trois ans par Franck Leneveu, gérant de la Société taxis-ambulances Sainte-Croix, la Sarl des pompes funèbres Leneveu, se charge de l’organisation complète des obsèques. Elle vient de mettre en place une chambre funéraire 148 rue du Vivier, à Créances, en Normandie « afin d’offrir aux familles dans le deuil un endroit simple où se recueillir dignement », explique Franck Leneveu. Cette chambre comprend deux salles climatisées où reposeront les corps et une salle technique pour la préparation des corps par David Vandromme thanatopracteur. En 1995, Franck Leneveu créait une activité de transport sanitaire à Créances, avant de partir en Bretagne à Baud tenir une entreprise d’ambulances et de pompes funèbres. En 1999, il revient à Créances et créé la société des ambulances Sainte-Croix. Aujourd’hui, il emploie au total 14 salariés sur les entreprises.

Traditions Funéraires

La Nouvelle Orléans est connue pour ses traditions funéraires peu orthodoxes, avec des processions jazz animées où les proches sont encouragés à danser pour célébrer la vie du défunt. Mais une nouvelle mode plus étrange a récemment émergé. Au lieu de reposer dans leurs cercueils lors de la veillée, certains morts sont exposés, assis ou debout, dans des situations du quotidien. Slate.fr vous en dit plus sur le sujet, ici.

Selfie fatal

Une adolescente italienne est décédée hier après avoir fait une chute de 18 mètres. Isabella Fracchiolla, 16 ans, essayait de prendre un selfie avec comme fond d’image un fort dans le sud-ouest de l’Italie. Pour cela elle a grimpé la barrière et a basculé dans le vide lorsqu’elle était occupée par les réglages de son téléphone portable. L’adolescente qui participait à une sortie organisée par l’école a été transportée à d’urgence à l’hôpital. Les médecins l’avaient opérée pour tenter de lui sauver la vie sans succès.

Cimetières

Procurer aux familles confrontées au deuil un équipement qui permet le recueillement et la sérénité : le cimetière paysager est réussi à Cormontreuil (51) et L’Union L’Ardennais le fait visiter ici.

Dans les dents

Frances Bean Cobain, la fille du feu chanteur de Nirvana Kurt Cobain, n’a pas apprécié les commentaires de Lana Del Rey sur la mort de jeunes musiciens. Dans une interview accordée au Guardian, la chanteuse Lana Del Rey avait déclaré « Je préférerais être morte ». Elle y abordait son admiration pour Kurt Cobain et Amy Winehouse, avouant au journaliste Tim Jonze qu’elle trouvait leurs morts précoces particulièrement « glamour ». Des propos qui ne plaisent pas à la fille de Kurt Cobain, Frances Bean, 21 ans. Elle a twitté ce 23 juin: « La mort de jeunes musiciens n’est pas quelque chose de romantique. Je ne connaîtrai jamais mon père car il est mort jeune et cela devient un exploit parce que les gens comme toi pensent que c’est « cool ». Ça ne l’est pas. Profite de la vie, car tu n’en as qu’une. » Elle a plus tard effacé ces tweets de son compte. Frances Bean Cobain a précisé par la suite que ses commentaires n’étaient pas contre la personne de Lana Del Rey mais qu’elle partageait seulement « son expérience personnelle » sur le sujet. « Les gens que tu cites ont gâché leurs vies, ne fais pas comme eux. Tu as trop de talent pour cela », a-t-elle ajouté, toujours sur Twitter.

Et dans le vaste monde des vivants (qui comptent bien le rester)

La cour d’appel de Paris a débouté mardi des buralistes qui contestaient le droit à des boutiques spécialisées de vendre des cigarettes électroniques arguant qu’un tel commerce relevait de leur monopole. La Confédération nationale des buralistes de France (CNBF) avait appuyé la demande de deux commerçants qui réclamaient l’interdiction pour l’un des leaders du marché des e-cigarettes, «Clopinette», de faire de la publicité mais surtout de commercialiser ses produits dans des boutiques proches de leur bureau de tabac, à Caen et Paris. Dans son arrêt, la cour d’appel de Paris a jugé qu’au vu «des éléments contradictoires» de la réglementation, «la qualification de +produit du tabac+» pour la cigarette électronique n’était «pas établie avec l’évidence requise en référé» et a, en conséquence, validé l’analyse des juges de première instance qui avaient débouté les plaignants. Après des années à assassiner les fumeurs sans états d’âme en se gavant de subventions publiques, les buralistes sont poussés enfin vers la sortie. Il était temps.

pressenationale1-300x287 Revue de presse du funéraire du 25 juin 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.