Revue de presse du funéraire du 28 juillet 2014

0
805
presse papier
Presse papier en France
presse-papier-300x224 Revue de presse du funéraire du 28 juillet 2014
Presse papier en France

Décès

Thierry Redler, rendu célèbre pour son rôle dans la série d’AB productions, « Les Filles d’à côté », est décédé samedi. Il avait été retrouvé dans un état critique à La Rochelle par un de ses enfants aux alentours de midi, jeudi, à bord du bateau sur lequel il vivait depuis plusieurs mois dans le Vieux Port, indique le site du quotidien Sud Ouest. Le célèbre Marc de la sitcom « Les Filles d’à côté », diffusée dans les années 90 sur TF1 s’était installé dans la ferme Saint-Antoine au Plessis-Trévise, dans le Val-de-Marne il y a de nombreuses années avant de reprendre ses quartiers en Charente-Maritime. Thierry Redler avait décrit son enfance à Royan dans un téléfilm autobiographique, La Traversée du Phare, puis dans un deuxième téléfilm tourné à La Rochelle, Les Inséparables, où il mettait en scène ses deux fils comédiens, Romain et Jim. Il avait également joué en 2005 un médecin qui opère à l’autre bout du monde des enfants atteints de malformations cardiaques dans la série Les Hommes de cœur d’Edouard Molinaro. Il s’était impliqué à la suite du téléfilm dans l’association La Chaîne de l’espoir. Autodidacte, il avait fait plusieurs petits métiers avant de se lancer dans la carrière de comédien, pour la télévision, le théâtre et le cinéma. Durement éprouvé par le décès de proches, dont sa deuxième épouse, il avait fait plusieurs tentatives de suicide.Le public des « Héros de la Télé 2013 » lui avait décerné le prix de l’acteur culte en 2013.

Drame de la route (1)

Des deux CRS intervenaient sur un accident tôt samedi matin sur l’autoroute A6 à hauteur de Courcouronnes dans l’Essonne quand ils ont été fauchés par un poids lourd. L’un d’eux, âgé de 36 ans, est décédé. Son collègue a été blessé et transféré à l’hôpital. Le ministre de l’Intérieur s’est rendu sur place afin « d’apporter son soutien » et d’exprimer « toutes ses condoléances » à la compagne, aux enfants, à toute la famille et aux proches du policier décédé ainsi qu’à ses collègues de la CRS N°5″ de Massy à laquelle les deux CRS appartiennent.

Lire aussi :  Funexia, cimetière, Services Funéraires - Ville de Paris… L’actualité du 26 juin 2018

Drame de la route (2)

Une famille de cinq personnes avait été tuée lors d’un accident avec un poids lourd survenu sur une portion à 2×2 voies de la RN4. Les victimes sont deux soeurs âgées de 35 et 41 ans, ainsi que trois enfants de 7 et 13 ans, deux soeurs et leur cousin. La famille, originaire du Limousin, venait de Moselle et se rendait en vacances dans les Landes. La voiture à bord de laquelle elle se trouvait a été littéralement écrasée par le camion venant en sens inverse. Celui-ci a traversé le terre-plein central et leur a roulé dessus. Le compagnon de l’une des adultes tuées vendredi dans un accident de la route survenu dans la Meuse et également père du petit garçon de 7 ans tué a mis fin à ses jours ce samedi. Il a par ailleurs été établi que le conducteur du poids lourd qui a provoqué l’accident avait consommé de la cocaïne.

Obsèques en conflit

Le contentieux entre le maire de Bussière-Boffy et les habitants des yourtes semble ne jamais vouloir prendre fin. Cette fois-ci, le terrain du conflit s’est déplacé… au cimetière du village. Guillaume Drouet, 40 ans, habitant d’une yourte avec sa compagne Aude Bach et leur fils de 9 ans, est brutalement décédé. Une histoire incroyable que vous raconte Le Populaire.fr et qui sent l’abus de pouvoir à plein nez.

Surveillance funèbre

Il déplore les actes qui ont été commis au cimetière Saint-Just. Pour autant, Antoine Lefèvre, le maire de Laon, ne compte pas y renforcer la surveillance. «  Nous ne sommes pas en capacité de recruter du nouveau personnel communal pour assurer un système de gardiennage dans les cimetières laonnois. Leurs configurations et leurs topographies rendent les choses très compliquées. » Selon lui, même si les dégradations commises sur les sépultures la semaine dernière sont «  scandaleuses  », elles restent des «  actes isolés  », qui relèvent surtout de «  la stupidité  ». La situation particulière, du cimetière Saint-Just, son isolement et le fait qu’il ne reçoive plus de nouvelles inhumations, a rendu les choses plus faciles aux auteurs. «  Plus de la moitié des tombes profanées sont échues, mais cela n’excuse pas de tels actes. Je comprends la douleur des familles », déclare le maire qui a finalement déposé plainte au commissariat. Un système de vidéosurveillance peut-il être envisagé ? «  Ce la reviendrait trop cher et je pense que malheureusement, les caméras seraient très vite cassées. » Plus de civilité de la part de tout le monde semble être la seule solution possible pour mettre fin à de tels actes.

Lire aussi :  Cimetière, crématorium, cancer, héritage… L’actualité du 25 juin 2018

Des animaux et des défunts

Pour Colette Lefèvre, une habitante de Domléger-Longvillers, l’étonnement est toujours de mise, alors que le manège dure depuis des années. Après le décès de sa belle-mère, le 31 décembre 2008, à l’âge de 99 ans, c’est elle qui prend soin de sa petite chatte Bibiche. Mais Colette Lefèvre a remarqué une étrange attitude chez cette dernière. «  Bien sûr pas en hiver, car il fait froid ou il pleut, mais dès que les beaux jours arrivent, la Bibiche, comme je l’appelle, passe des heures sur la tombe de son ancienne maîtresse », lance-t-elle. L’étonnement de Colette Lefèvre va grandissant, lorsqu’elle affirme et soutient  : «  Il y a plusieurs tombes dans le cimetière, mais Bibiche ne va que sur celle de sa maîtresse. Celle de ma famille, où est enterré mon mari et dans laquelle je vais aussi finir , est située juste à côté. Mais celle-ci ne l’intéresse pas. Elle ne fait qu’y passer dessus et va ensuite sur l’autre.  »

pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 28 juillet 2014
Revue de presse

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.