Revue de presse du funéraire du 28 novembre 2014

0
390
presse papier
Presse papier en France

Décès

La doyenne du roman policier britannique, P.D. James est décédée jeudi à l’âge de 94 ans, a annoncé sa maison d’édition. « C’est avec une grande tristesse que la famille de P.D. James annonce qu’elle est morte paisiblement à son domicile à Oxford dans la matinée du 27 novembre 2014 à l’âge de 94 ans », a annoncé la maison Faber&Faber. De son vrai nom Phyllis Dorothy James, elle s’était rendu célèbre avec le cycle de Adam Dalgliesh, parmi lesquels on pouvait noter « un certain goût pour la mort » et « Mort d’un expert » et la série des Cordélia Gray.

Drame

Il est 13h00 quand les pompiers de Jujurieux (commune du sud-est de Bourg-en-Bresse) sont alertés. Parmi les élèves qui viennent de déjeuner, un garçon de neuf ans fait un malaise. À l’arrivée des urgentistes, il est en arrêt cardiaque et décède quelques minutes plus tard. Selon l’un des médecins, il aurait été « victime d’une crise d’asthme aiguë, due à un choc anaphylactique ». L’écolier, qui avait des antécédents asthmatiques, s’est plaint de ne pas se sentir bien en sortant de la cantine. Il a été emmené dans une salle de classe où le personnel de l’école lui a administré plusieurs bouffées d’un bronchodilatateur contenu dans un kit de soin de l’enfant. Mais celui-ci est devenu tout bleu, ne respirait plus et le personnel de l’établissement lui a alors fait du bouche à bouche, ainsi qu’une injection d’adrénaline pour tenter de le réanimer, en vain. Les pompiers de Jujurieux ont pris le relais à ce moment. «Nous avons constaté le décès à 14h00» précise l’un d’eux.

Lire aussi :  Eddie Clarke de Motörhead, crématorium, cercueil et porno dans l'actualité du du vendredi 12 janvier 2018

C’est ballot

L’Australie est sous le choc ce jeudi. Une de ses jeunes stars du cricket, sport-roi là-bas, est morte la nuit dernière, sans avoir repris conscience. Phillip Hughes n’avait que 25 ans. Mardi, en plein match du championnat des provinces, ce batteur a été atteint de plein fouet à la tête par un lancer. Les images de la télévision sont terribles. On y voit le joueur tituber sur quelques pas, puis s’effondrer la face contre terre. Désigné meilleur jeune joueur du pays en 2009, doté d’après les spécialistes d’une technique peu orthodoxe, Phillip Hughes s’apprêtait à rejoindre les rangs de l’équipe nationale australienne. Le Premier ministre Tony Abbott a dit toute son émotion devant cette fin absurde. On ignore le score de ce match, qui opposait les équipes d’Australie Méridionale et de Nouvelle-Galles du Sud.

Deuil glacial

Son palmarès était pléthorique, aussi impressionnant que la collection de médailles recouvrant le paletot d’un maréchal de l’armée rouge : triple médaillé d’or olympique, octuple champion du monde de 1978 à 1990.  Et l’homme, décoré en outre de l’ordre de Lénine et de la révolution d’Octobre, était aussi souriant, chaleureux et amène qu’un dignitaire du Kremlin. Le hockey russe est en deuil après la mort, à 84 ans, de l’entraîneur Viktor Tikhonov, dont les funérailles devaient avoir lieu hier jeudi 27 novembre. Un service commémoratif sera célébré au CSKA Moscou, le club de l’armée auquel son nom reste associé, en dehors de la sélection nationale, ou plutôt soviétique.

Prévoyance

De plus en plus de personnes organisent leurs funérailles de leur vivant. Témoignages dans la Tribune de Genève, c’est à lire ici.

Lire aussi :  Obsèques Dolores O'Riordan, The Cranberries, Paul Bocuse, concours thanatopraxie…au menu du réveil funéraire du lundi 22 janvier 2018

Et dans le vaste monde des vivants

En s’appuyant sur une étude japonaise, Sentsislav Peychev a développé le Deo Aroma Candy, un bonbon déodorant. Le secret ? Le géraniol, une composante de l’huile de rose qui n’est pas détruite par le corps mais qui s’évacue par les pores de la peau. Résultat, la transpiration est délicieusement parfumée. Mais son efficacité dépend encore de nombreux facteurs comme le poids ou tout simplement le nombre de bonbons ingérés mais elle peut durer jusqu’à six heures. Sentsislav Peychev continue ses recherches et espère bien implanter son produit révolutionnaire dans le monde entier. Le Deo Aroma Candy a d’ailleurs été primé au Salon international de l’alimentation à Paris et il devrait bientôt arriver sur le marché français. Ceux qui n’aiment pas la rose peuvent toujours se rabattre sur la version lavande, destinée aux hommes. Evidemment, la version sans sucre ajouté est prévue.

pressenationale2-300x287 Revue de presse du funéraire du 28 novembre 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here