Revue de presse du funéraire du 4 juillet 2014

0
517
presse papier
Presse papier en France
presse-papier-300x224 Revue de presse du funéraire du 4 juillet 2014
Presse papier en France

Décès

L’histoire du rock a ses héros à l’avant-scène, mais aussi des personnages secondaires dont on retrouve l’empreinte dans les sillons des disques ou les textes des pochettes. Disparue ce 3 juillet, Annik Honoré était de ceux-là: elle avait, résume Le Soir, «fait partie de la mythologie rock, bien malgré elle», en étant, en quelque sorte, «l’inspiratrice» d’un des singles les plus connus de l’histoire du rock, Love Will Tear Us Apart de Joy Division. En août 1979, cette secrétaire de l’ambassade de Belgique à Londres, qui pige pour un magazine culturel de son pays, voit Joy Division en concert et sollicite une interview du groupe. Également programmatrice de concerts, elle obtient des dates pour le groupe à Bruxelles et finit par louer avec Ian Curtis «une relation complètement pure et platonique, très enfantine, très chaste». Relation qui intervient alors que le chanteur connaît des difficultés avec sa femme, Deborah, triangle amoureux fatal qu’il dessinera dans les quelques lignes de Love Will Tear Us Apart, sorti début 1980. Le 18 mai 1980, à la veille d’une tournée américaine et de la sortie d’un second album, Closer, Ian Curtis se pend à l’âge de 23 ans dans sa cuisine de Macclesfield, dans la banlieue de Manchester. Annik Honoré n’assistera pas aux obsèques mais viendra se recueillir devant le corps.

Le grand public français découvrira son histoire le 7 janvier prochain dans Unbroken, le deuxième film de réalisatrice d’Angelina Jolie, interprété à l’écran par le jeune acteur anglais Jack O’Connell. Louis Zamperini, 97 ans, vient de mourir des suites d’une pneumonie, a annoncé ce jeudi un porte-parole des studios Universal. Né en 1917 dans la banlieue de New York, de parents immigrés italiens, ce personnage au destin hors du commun avait participé au Jeux Olympiques de Berlin, en 1936. Il y rencontrera Adolf Hitler, avant de s’engager dans l’armée américaine, cinq ans plus tard. Le 23 mai 1943, son avion s’écrasera dans l’océan Pacifique. Il sera l’un des seuls survivants du crash, dérivant 47 jours avant d’être fait prisonnier dans un camp japonais, où il sera torturé de longs mois. A sa libération, à la fin de la guerre, en mai 1945, il découvrira que l’armée l’a déclaré mort. A son retour aux Etats-Unis, il souffrira de grave troubles post-traumatiques, avant de retourner au Japon pour rencontre son geôlier, Mutsuhiro Watanabe, l’un des 40 criminels de guerre les plus recherchés par les hommes du Général MacArthur. Il fera une nouvelle tentative, sans résultat, en 1998, lorsqu’il est invité à porter la flamme olympique lors des JO d’hivers à Nagano. « Ayant surmonté les événements les plus incroyables dans sa vie, le coureur olympique et héros de la deuxième guerre mondiale Louis Zamperini n’a jamais reculé devant aucun challenge », a déclaré sa famille dans un communiqué.

Lire aussi :  Les 510 morts de la rue…l’actualité du jeudi 5 avril 2018

Scandale

Trois photographies de mannequins en bikini publiées dans l’édition estivale d’un célèbre magazine de mode ont déclenché un vent de polémique à Saint-Tropez. La cité du Bailli est habituée chaque été à voir défiler des jolies filles plus ou moins dénudées. La où le bât blesse c’est que les clichés ont été capturés dans l’enceinte même du cimetière marin du village de Saint-Tropez. C’est la nature même des photos qui a particulièrement choqué les habitants du village: il faut reconnaître que les poses de jeunes mannequins en maillots de bain parmi les pierres tombales des défunts habitants de la cité corsaire, ne sont pas vraiment du meilleur goût.

Nouvelles des pros

Vent de changement au cimetière Bigara. Le bureau de santé, qui était complètement délabré, a été refait à neuf et inauguré ce jeudi 3 juillet. Le maire Mario Bienvenu a annoncé, à cette occasion, que le cimetière accueillera d’ici deux semaines un nouvel incinérateur. Le centre de crémation de Bigara fonctionne pour le moment avec un seul incinérateur. Celui-ci est opérationnel depuis 2000. «Ces nouvelles infrastructures permettront d’offrir un meilleur service aux usagers du cimetière. Elles disposeront de plusieurs facilités pour les enterrements, l’enregistrement. Des officiers seront présents pour les guider», explique le maire. Les employés, eux, accueillent cette nouvelle avec enthousiasme. «Nous aurons un endroit où mettre nos affaires pendant nos heures de travail. Il y avait un bâtiment ici auparavant mais il était délabré. Il y avait des rats et des fuites», confie Umanee, qui travaille comme fossoyeur au cimetière depuis 12 ans.

Lire aussi :  Vol au cimetière et à l'hôpital, crématorium, suicide…l’actualité du 2 mai

Deuil

Chaque année, une soixantaine de familles vivent un deuil périnatal en Charente. Trois d’entre elles témoignent. Et veulent donner un second souffle à l’association d’Angoulême L’Etoile de mère. L’article est à lire ici.

pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 4 juillet 2014
Revue de presse

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here