Revue de presse du funéraire du 4 mai 2016

0
123
revue de presse pompes funèbres

Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs. Revivez l’actualité sur Funéraire-info.

Dans Le Parisien – Décès de Pepito de Magic System

Il y a seulement deux semaines, il préparait le FEMUA, le festival à Anoumabo, prés d’Abidjan (Côte d’Ivoire) : Pepito, le batteur et chef d’orchestre des Magic System, est décédé ce dimanche à l’âge de 46 ans. Didier Bonaventure Deigna, alias Pépito, serait mort en héros. Selon ses proches, il est décédé en tentant de sauver une personne de la noyade. Le drame a eu lieu aux alentours de Jacqueville, une petite ville balnéaire à l’Ouest d’Abidjan. Pépito était venu s’y reposer après sa participation aux préparatifs du Femua, le Festival des musiques urbaines d’Amouabo. Il faisait partie du noyau dur du groupe Magic System. À la fois batteur, choriste et chef d’orchestre, il était un pilier du groupe et l’un des architectes du style musical zouglou si cher à la formation ivoirienne. Musicien bienveillant, très professionnel, il s’occupait également de l’organisation des concerts de Magic System dans le monde entier.

Dans Libération – Pas de Claude François en physique

Bordas laisse tomber Claude François. Après les critiques, la maison d’édition a annoncé qu’elle retirait de son manuel de physique-chimie de 3e un cas pratique utilisant la mort du chanteur pour illustrer la conductibilité de l’électricité. «Nous regrettons que cette activité ait été mal interprétée. Elle avait pour simple vocation de sensibiliser les élèves aux risques de l’électrocution à partir d’un exemple connu», écrit Bordas dans un communiqué. L’exercice décrivait les conditions dans lesquelles Claude François est mort.

Dans La Voix du Nord – Hommage

D’habitude, ils dessinent des maisons ou des perspectives. En début d’année, ces trois architectes – un Mauldois de 31 ans, un Roubaisien et Amiénois – ont planché sur un projet d’œuvre en mémoire des victimes du Bataclan. Leur projet, « Les reflets de la mémoire », est dans une liste finale soumise aux votes des internautes. Un article à lire ici.

Dans Funéraire Info – L’Himalaya rend deux corps

La semaine dernière, les grimpeurs, deux alpinistes Ueli Steck et David Goettler, qui préparaient l’ascension du Shishapangma ont découvert les dépouilles de l’Américain Alex Lowe, âgé de 40 ans et de son caméraman, David Bridges, qui commençaient à émerger du glacier, mais encore prisonniers de la glace bleue, selon la fondation créée en mémoire de Lowe et qui a précisé la découverte dans un communiqué. À l’occasion de la première tentative de descente américaine en ski, les deux Américains, Alex Lowe, 40 ans et son caméraman David Bridges, 29 ans, sont morts après avoir été emportés par une avalanche de neige et de glace lors de l’ascension en octobre 1999, en Chine, du Sishapangma, à 8 027 mètres d’altitude.

Dans L’express – Bébé post-mortem

Mariana Gomez-Turri souhaite avoir un enfant de son mari mort d’un cancer il y a quelques mois. L’insémination post-mortem est interdite en France, pas en Espagne d’où elle est originaire. Le Conseil d’Etat doit trancher. Un article à lire ici.

Dans Funéraire Info – Lampe pour parler aux morts

C’est un exercice de style, et doit être regardé comme ça. Le projet de diplôme d’un jeune designer industriel américain, Damian Pachedo. Constatant que l’hommage rendu aux morts ne va que dans un sens (finement observé, Damian), il a voulu « inventer » une réponse symbolique de l’absent. Un article à lire ici.

Dans 24 Heures.ch – Au cimetière à cheval

Il faut l’excuser s’il grince un peu ou si sa manœuvre prend plus de temps. Lourd mais racé, d’aspect élégant quoique défraîchi, soigné jusqu’aux lettres des moyeux, c’est pour ainsi dire un vieux compagnon de route qui rend, paraît-il, le dernier voyage plus nonchalant. La semaine dernière, Romainmôtier a récupéré son vieux corbillard. Un article à lire ici.

La revue de presse vous est offerte par Funérarts.

FunérArts est une société française spécialisée dans la fabrication d’ornements funéraires design, artistiques et inaltérables. La longévité inégalée et la stabilité aux intempéries de nos matériaux font de nos articles funéraires, des hommages de premier choix. Les plaques de Funerarts sont fabriquées selon un processus qui assure leur durabilité et offre d’immenses possibilités de personnalisation.

presse-papier-300x225 Revue de presse du funéraire du 4 mai 2016
Presse papier en France

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.