Revue de presse du funéraire du 9 juin 2014

0
547
presse papier
Presse papier en France
pressenationale Revue de presse du funéraire du 9 juin 2014
Revue de presse

Décès

L’ex-attaquant brésilien de l’Olympique de Marseille Fernandao est décédé dans la nuit de vendredi à samedi 7 juin au Brésil dans un accident d’hélicoptère, a annoncé son ancien club brésilien de Porto Alegre. Fernando Lucio da Costa, dit « Fernandao », 36 ans, est décédé des suites de ses blessures dans un hôpital à la suite de l’accident dans lequel ont péri quatre autres personnes. L’hélicoptère à bord duquel il se trouvait s’est écrasé vers 01H00 locales (06hen France) près de la localité d’Aruana, dans l’Etat de Goias (centre-ouest). Fernandao a effectué une bonne partie de sa carrière en France, où il a porté les couleurs de l’OM de 2001 à 2004 (8 buts en 73 rencontres) et joué pour Toulouse en 2004 (3 buts en 17 matches).

Canicule

Après les orages de cette nuit, le thermomètre risque de grimper sérieusement encore ce dimanche assure Météo France. Le gouvernement active donc son dispositif d’information du public, en raison de ce premier épisode de chaleur sur la France, a annoncé le ministère des Affaires sociales et de la Santé. La plate-forme téléphonique 0800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France) fonctionnera de 8 heures à 20 heures pour donner les principales recommandations pour supporter les fortes chaleurs. Les températures doivent «augmenter d’un jour sur l’autre jusqu’au début de la semaine prochaine», informe le ministère dans un communiqué. C’est dimanche après-midi que le seuil critique sera dépassé. Les maximales seront nettement au dessus des valeurs de saison, avec des excédants allants jusque 10 à 12°C du Nord-est à la région Lyonnaise. Météo France prévoit 35°C dans la région Lyonnaise et en Alsace dans la journée de lundi.

Lire aussi :  Obsèques Dolores O'Riordan, The Cranberries, Paul Bocuse, concours thanatopraxie…au menu du réveil funéraire du lundi 22 janvier 2018

On ferme !

Le cimetière américain de Colleville-sur-Mer a dû fermer ses grilles prématurément ce dimanche 8 juin en fin d’après-midi. Il y avait beaucoup trop de monde, ses parkings et ses accès totalement saturés. On comptait vers 17h, une dizaine de kilomètres de bouchon autour du site. Les autorités demandent aux automobilistes de reporter leur visite de ce lieu de mémoire. La préfecture de la Manche a été obligée de prendre la même décision et de demander aux automobilistes de ne plus se rendre sur la zone de la Fière, arrivée à saturation. Le largage de 1 000 paras au-dessus du site de la Fière aux abords de Sainte-Mère-Eglise a en effet été victime de son énorme succès ! Le site ne pouvait plus accueillir de public, les parkings sont pleins. Les responsables parlent de 300 000 personnes sur le site. Sur la RN13, des dizaines de kilomètres de bouchons, jusqu’à 20 km à 13h. Les petites routes aux abords de la zone des sauts étaient également  saturées. Rappelons que samedi, ce sont les axes menant à Arromanches qui ont explosé. 50 000 personnes ont voulu se rendre sur zone pour assister au show aérien de la patrouille de France et ont sû subir des heures d’embouteillage.

En bref et en vrac

Un médecin légiste qui met un nom sur les cadavres qui n’en ont plus, c’est ce que propose Vice.com. Le docteur Alejandro Hernández Cárdenas explique ses méthodes de travail dans un article passionnant à lire ici.

Cet été c’est décidé vous ne retournerez pas travailler en tant que plongeur dans un restaurant ou hôtesse de caisse dans un supermarché ! Vous cherchez un job hors du commun qui se rapproche de vos centres d’intérêt ? Pas de problème, cet été il y en aura pour tous les goûts ! Notre profession y figure, bien entendu, c’est sur Digischool et c’est à lire ici.

Lire aussi :  Crématorium OGF, cercueil en kit...au menu du réveil funéraire du jeudi 8 février 2018

Fausse mort de Tal : une leçon de journalisme signée Wikipédia, imparable, à lire ici pour remettre certaines pendules à l’heure.

Et dans le vaste monde des vivants…

L’amour pèse lourd. Surtout quand il se matérialise sous la forme de cadenas accrochés aux grilles et aux rambardes du pont des Arts, à Paris. Dimanche en fin d’après-midi, une grille d’1m50 a cédé sous le poids des centaines de ces cadenas, symbole d’amour, qui ont été accrochés là par les touristes. La grille est tombée du côté du pont et non du côté de la Seine, où les péniches sont installées. Aucun blessé n’est a déplorer. L’incident va relancer, à n’en pas douter, le débat sur les « lock love » qui envahissenty progressivement tous les ponts de la capitale, et s’exportent bien au-delà de la Ville lumière. Problème (entre autres) : tous ces cadenas pèsent lourd et fragilisent des structures qui n’ont pas été conçues pour les supporter.

presse-papier-300x224 Revue de presse du funéraire du 9 juin 2014
Presse papier en France

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here