Revue de presse du funéraire du 13 mai 2014

0
435
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 13 mai 2014
Revue de presse

Décès

Le scientifique vénézuélien Jacinto Convit, célèbre pour avoir été le principal découvreur du vaccin contre la lèpre, est décédé aujourd’hui à Caracas à l’âge de 100 ans, a annoncé sa famille dans un communiqué. Officier de la légion d’honneur et décoré du prestigieux prix Prince des Asturies, le médecin vénézuélien avait été pressenti pour le prix Nobel de médecine en 1988 après sa découverte d’un vaccin curatif contre la lèpre. Né en 2013, le docteur Convit a également apporté des contributions significatives pour une meilleure connaissance de maladies infectieuses telles que la leishmaniose ou la maladie de Chagas. Ces 15 dernières années, M. Convit consacrait une grande partie de son temps à la recherche d’un remède contre le cancer. « Cette maladie m’empêche de dormir », confiait-il en 2013. Ce Vénézuélien s’est engagé dans la recherche en découvrant « les maladies de patients dans les régions reculées du Venezuela et des peuples indigènes de la jungle amazonienne et du delta de l’Orénoque », dans le sud du pays, a rapporté le communiqué de sa famille, relevant son souci constant du bien commun

Santé publique

L’alcool tue chaque année dans le monde 3,3 millions de personnes (1 décès sur 20), soit plus que le sida, la tuberculose et la violence réunis, a averti lundi l’ONU qui craint une aggravation de la situation. Plus de 200 maladies sont liées à la consommation d’alcool, selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une agence de l’ONU. En 2012, l’usage nocif de l’alcool a tué 3,3 millions de personnes dans le monde, contre 2,5 millions en 2005, selon l’OMS qui déplore le manque d’action des autorités durant cette période. D’après le rapport, en 2010, les plus gros consommateurs d’alcool étaient la Russie, les pays d’Europe de l’Est, le Portugal, suivi de la majorité des pays de l’UE, du Canada, de l’Australie et de l’Afrique du Sud. En 2012, la consommation mondiale équivalait à 6,2 litres d’alcool pur par personne âgée de plus de 15 ans. Un quart de cette consommation échappe au contrôle des autorités, mais ce taux est bien plus élevé dans les pays où la consommation d’alcool est interdite ou mal vue par la société, comme dans les pays de la Méditerranée orientale ou dans les pays d’Asie du sud-est. La moitié de la consommation officielle d’alcool dans le monde se fait sous forme de spiritueux, suivi par la bière (34,8 %) et le vin (8 %). Selon l’OMS, 48 % de la population mondiale n’a jamais bu d’alcool, et l’abstinence est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.

Religion

La moitié des services funéraires du Centre de Montoie sont religieux. Chrétienne, musulmane ou bouddhiste, la religion et les volontés du défunt sont respectées. Mais qu’en est-il lorsque la personne décédée se sent proche de plusieurs communautés? C’est à cette question qu’entreprend de répondre cet article de ProtestInfo, à lire ici.

Pratique

Un père ou une mère, pourvu d’un patrimoine suffisant, peut envisager de réaliser un « saut de génération », en renonçant à la succession de ses parents afin que ses propres enfants héritent, à sa place, des grands-parents. Une option qui est, en outre, fiscalement intéressante. L’abattement fiscal dont bénéficiait l’héritier renonçant est transmis et se partage entre les successeurs du rang suivant. Les petits-enfants profiteront des mêmes abattements que ceux dont aurait dû bénéficier leur père (ou mère) en tant que fils ou fille du défunt. La renonciation permet alors d’optimiser une transmission patrimoniale, en évitant qu’un même patrimoine soit imposé une première fois au décès des grands-parents et une deuxième fois au décès des parents. Sachez enfin que la renonciation à la succession ne se présume pas. L’héritier doit déposer ou adresser sa renonciation au tribunal de grande instance du lieu d’ouverture (dernier domicile du défunt). Tant que la succession n’a pas été acceptée par un autre héritier, le renonçant peut revenir sur sa décision, et donc accepter la succession. (LeMonde Argent et Placements)

Misérabilisme

Cela va faire sept ans que Grégory Lemarchal nous a quittés. Pour Télé-Loisirs, sa maman Laurence revient aujourd’hui sur le combat que menait son fils contre la mucoviscidose et le chagrin, toujours aussi présent. L’article de Voici sur l’article de Télé-loisirs est à lire ici.

Culture, dans le vaste monde des vivants

Samedi en fin de journée Cédric Chartier a donné son spectacle vivant….ou presque, au grenier à sel à Honfleur. Une salle conquise devant l’humour un peu morbide du comédien. « J’exerce le métier de conseiller funéraire » Un décor de magasin de pompes Funèbres où tout est dans l’ambiance, y compris On ira tous au paradis comme sonnerie de téléphone. « Les vieux résistent de nos jours, les plus de 65 ans levez la main, je vais faire un devis » Le compte-rendu du spectacle est à lire ici.

 ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 13 mai 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.