Revue de presse du funéraire du 14 avril 2014

0
416
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 14 avril 2014
Revue de presse

Obsèques

Les obsèques nationales de Dominique Baudis, né le 14 avril 1947 à Paris, défenseur des droits, ancien journaliste et ancien maire de Toulouse, la Ville rose, décédé jeudi 10 avril à Paris à l’âge de 66 ans, seront célébrées mardi 15 avril, à 15 heures, aux Invalides, à Paris. Le Président de la république devrait y assister. Ces funérailles nationales seront suivies, par une cérémonie religieuse, célébrée mercredi à 14 heures, dans la cathédrale Saint-Etienne à Toulouse. Dominique Baudis devrait ensuite être inhumé à Toulouse au cimetière de Terre-Cabade. Pendant le premier conseil municipal, les élus de la ville de Toulouse ont salué, jeudi, la mémoire et l’action de l’ancien maire en observant une minute de silence, «un hommage laïc et municipal» sera organisé plus tard à l’hôtel de ville. Un livre de condoléances a été ouvert dans la cour Henri IV du Capitole.

Thanatopraxie

La levée de l’interdiction des soins funéraires pour les défunts porteurs du VIH se dessine lentement. Dans un courrier adressé le 24 mars au Défenseur des droits, la ministre de la santé, Marisol Touraine, a réaffirmé sa volonté de faire évoluer la législation. Une volonté confirmée par son ministère, qui a indiqué vendredi 11 avril que « la levée de cette interdiction est désormais un principe acquis, et [que] la discrimination subie par les familles [de malades] [allait] enfin cesser ». Cependant, l’arrêté du 20 juillet 1998, à l’origine de l’interdiction, ne sera pas modifié tant que les mesures d’encadrement de la thanatopraxie n’auront pas été renforcées. Pour protéger les professionnels des risques de contamination que peuvent engendrer les coupures ou les projections de sang, il est question de limiter la pratique de l’activité à des lieux prévus à cet effet – alors qu’elle est aujourd’hui notamment autorisée au domicile des défunts – et de mettre l’accent sur les règles d’hygiène universelles. « Dès lors que ces mesures seront effectives, écrit la ministre dans son courrier du 24 mars, l’interdiction des soins de conservation sur les personnes atteintes d’infection à VIH ou d’hépatites virales sera levée. » Marisol Touraine reconnaît par là que le statut virologique des personnes ne justifie pas l’interdiction des soins funéraires.

Nouvelles des pros

Après deux ans de démarche et neuf mois de travaux, la chambre funéraire Briquet, à Cuiseaux, en Bresse, ouvre officiellement le 14 avril. Le bâtiment de plain-pied de 100 m² comprend d’abord le hall d’accueil qui donne sur trois salons différents climatisés, accessibles aux familles 24 heures sur 24 (la nuit, entre 19 et 9 heures grâce à un accès par digicode). À l’arrière, se trouve la salle des soins de préparation et de présentation des corps, où officiera un thanatopracteur. Enfin, sur le côté du bâtiment, se trouve le magasin, avec les faire-part, la gamme de cercueils, les articles funéraires, plaques, fleurs artificielles, un service de fleurs naturelles par Annie Fleurs de Cousance, et bien sûr les contrats obsèques, démarches et formalités, le transport de corps avant et après la mise en bière, caveau en 24 heures, inhumation, service crémation et toute l’organisation complète des funérailles. Rachel et Jean-Charles Briquet ont avec eux leur employé marbrier, Frédéric Bonnaviat, et ils s’adjoindront les services de porteurs vacataires.

Hommage

Ce week-end, la totalité des rencontres anglaises a débuté sept minutes plus tard que d’habitude afin de saluer la mémoire des 96 supporters de Liverpool morts dans les tribunes du stade de Sheffield il y a 25 ans après un mouvement de foule provoqué par l’incompétence des autorités. A 15h06 précisément, le 15 avril 1989, l’arbitre du match se rendant compte du drame qui se déroulait sous ses yeux avait arrêté le match  entre Nottingham Forest et les Reds, ce qui explique cette décision prise de faire commencer ce samedi et dimanche toutes les rencontres avec sept minutes de décalage. Depuis ce drame de 1989, les choses ont pris un tour nettement plus politique, puisque la police, qui, pseudo-preuves à l’appui avait accusé des hooligans de Liverpool, a reconnu que tout cela avait été bidonné et que c’est bien une organisation totalement anarchique des forces de l’ordre qui avait provoqué cet afflux soudain de supporters dans la tribune où s’est déroulée ce drame. Et l’Angleterre a tenu à se souvenir et à saluer la mémoire de ces morts d’Hillsborough. (Foot01)

Le malheur des uns fait le bonheur des uns aussi

« Rien n’arrive par hasard », pense Timothy Mac Daniel. Cet Américain résidant en Californie vient de décrocher le jackpot : près de 650 000 dollars en jouant à la loterie ! Sauf que, comme le rapporte MyfoxDetroit, sa femme est décédée la veille de l’annonce des résultats d’une crise cardiaque…Timothy Mac Daniel a dû passer une bien étrange journée, entre euphorie d’être devenu richissime et terrible douleur d’avoir perdu sa compagne. « Je pense qu’elle m’a envoyé cet argent pour que je puisse m’occuper de nos petits-enfants », a-t-il confié. La fortune qu’il a gagné lui permettra de toucher 500 dollars par semaine pendant 25 ans, mais l’Américain ne compte pourtant pas cesser de travailler : « Je vais continuer à (…) vivre ma vie. Maintenant, j’ai une grande famille que je vais pouvoir aider si elle en a besoin ».

Et dans le vaste monde, hips ! Des vivants…

Le Sénat a reconnu samedi que le vin « fait partie du patrimoine » de la France, à l’occasion de l’examen du projet de loi sur l’agriculture. Les sénateurs, qui ont levé la séance à 17h, doivent poursuivre lundi et mardi l’examen de ce texte déjà adopté en première lecture à l’Assemblée nationale. Dans la journée, ils ont adopté à l’unanimité un amendement de Roland Courteau (PS) reconnaissant que « le vin, produit de la vigne, et les terroirs viticoles font partie du patrimoine culturel, gastronomique et paysager de la France ». « Le vin exprime un patrimoine vivant, il fait partie du patrimoine culturel, littéraire mais également gastronomique, paysager, architectural, matériel, économique et social, aussi bien sûr avec des centaines de milliers d’emplois », s’est enflammé sous les applaudissements le sénateur de l’Aude.

ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 14 avril 2014

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.