Revue de presse du funéraire du 15 novembre 2013

0
431
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 15 novembre 2013
Revue de presse

Décès

La chanteuse Anny Gould est décédée hier à l’âge de 93 ans. Anny Gould connaît le succès dans les années 1950 en reprenant de grands succès, comme La plus belle chose au monde, popularisé par Luis Mariano. En 1958, sa version française de Only You des Platters, devenue Loin de vous, fait d’elle une éphémère « reine des juke-boxes ». Décédée le 14 novembre à 93 ans, la chanteuse, née Marcelle Trillet, voit le jour le 8 janvier 1920 à Roubaix, et se fait connaître en 1948 en obtenant le prix Lucienne Boyer, sorte de prémices de l’Eurovision, décerné à Deauville. Cette récompense lui permet de faire la première partie de Fréhel, puis de rencontrer Raymond Legrand – père du compositeur Michel Legrand – ainsi que Pierre Hiegel, qui devient son directeur artistique, chez Pathé-Marconi. À cette époque, elle reprend notamment des morceaux de Charles Aznavour (Sa jeunesse), de Léo Ferré, de Mouloudji ou de Boris Vian. Alors que sa voix chaude est depuis longtemps oubliée du plus grand nombre, Pascal Sevran lui offre une nouvelle notoriété bien au-delà de ses 80 ans, en l’invite dans son émission Chanter la vie sur France 2. Un public fidèle l’accompagne à nouveau au cours des années qui suivent. Elle fait ses adieux en 2010, notamment à l’occasion de son 90e anniversaire qu’elle célèbre au Trianon, à Paris, dans un concert où elle affiche une forme étonnante.

Les deux conducteurs d’un hélicoptère se sont écrasés mardi matin au-dessus du domaine skiable de Serre-Chevalier, à Saint-Chaffrey. Le drame a eu lieu à cause d’un accident matériel : un câble se serait pris dans une pale de l’appareil, le faisant chuter à plus de 1600 mètres d’altitude. L’hélicoptère effectuait une mission de maintenance pour la société HéliMax de Saint-Crépin. Les deux pilotes étaient chargés d’amener du matériel sur le domaine de ski. Pascal Oliviero, 53 ans, est l’une des victimes. Il était connu pour être le pilote de l’émission « La carte au trésor » sur France 3. Ce jeu télévisé diffusé entre 1996 et 2009 permettait la découverte des paysages et des villes de France grâce à la résolution d’énigmes par deux candidats. Pascal Oliviero était chargé de les amener à bon port. Sylvain Augié, animateur vedette, s’est dit très ému par ce décès. Il a affirmé sur Europe 1 que « Pascal avait beaucoup d’humour et de sang-froid ». La deuxième victime était un mécanicien âgé de 54 ans qui travaillait pour la société HéliMax dans les Hautes-Alpes.

Lire aussi :  Gregory Lemarchal, SMS testament, don du corps…l’actualité du 30 avril

Ressuscité

Et si Andy Kaufman, décédé en 1984 des suites d’un cancer, n’était en réalité pas mort ? C’est la surprenante affirmation du frère du comédien lors d’une cérémonie de remise de prix en son honneur, lundi soir. Venu remercier les personnes présentes ce soir, Michael Kaufman a répondu à une question d’un spectateur, lui demandant si son frère – habitué des blagues et dont la fausse mort revient de temps à autres – était vivant ou pas. « Je ne sais pas » a-t-il d’abord déclaré avant de détailler une réponse plutôt étonnante, comme le rapporte The Hollywood Reporter. Un article à voir sur Pure Medias.

Avis de recherche

Une urne funéraire attend depuis cinq ans aux objets trouvés de Saint-Sulpice-la-Pointe, petite ville du Tarn, d’être récupérée par des proches inconnus à ce jour, déplore la police municipale dans « le Journal d’ici » paru ce jeudi. Sur une photo publiée par l’hebdomadaire tarnais, le chef de service de la police municipale présente l’urne verte qu’il tient d’une main, au milieu des vélos entreposés au service des objets trouvés de la commune de 8.000 habitants. « L’urne avait été apportée au service des objets trouvés par le propriétaire d’une maison dont le locataire était parti sans laisser d’adresse. Il n’avait pas payé tous ses loyers et était parti en laissant derrière lui des meubles et des affaires », ce responsable, Bruno Rubio. Depuis 2008, « personne ne l’a jamais réclamée et nous allons encore attendre que quelqu’un se manifeste », a-t-il dit. Les recherches se sont révélées d’autant plus difficiles que cette urne cinéraire ne porte aucune plaque mentionnant l’identité du défunt et le nom du crématorium, comme c’est désormais obligatoire. La police municipale de Saint-Sulpice-La-Pointe promet, quoi qu’il arrive, qu’elle ne sera jamais mise en vente au service des Domaines, comme peuvent l’être les objets trouvés ordinaires. (La Charente Libre)

Escrocs

Mardi, les enquêteurs du groupe crime de la Brigade de sûreté urbaine (BSU) du commissariat de Bayonne ont procédé à l’interpellation de deux hommes, suite à une enquête sur l’utilisation de vingt chèques volés dans l’agglomération bayonnaise, au cours des derniers mois. L’enquête a débuté suite au dépôt d’une plainte, par un commerçant, après qu’il a découvert qu’un chèque de 300 euros, établi par un client, était frappé d’opposition pour avoir été volé. L’enquête a révélé que le titulaire du chéquier était une dame, dont le chéquier avait été dérobé sans que son domicile ne soit cambriolé. Élément encore plus étrange : la victime est une dame décédée, qui résidait à Biarritz. Le fils de la défunte avait lui-même déposé plainte pour des mouvements constatés sur le compte bancaire de sa mère après son décès.

Lire aussi :  Six Feet Under, Hydrosystem, résurrection, pierre tombale...L’actualité du 15 juin 2018

Funérevue

Au sommaire de Funérevue en novembre, des exclusivités avec deux interviews fleuves. Jean Ruellan, directeur marketing du géant du funéraire français à savoir les Pompes Funèbres Générales. Il a répondu à toutes nos questions sur son parcours, le groupe OGF, OGF et les nouvelles technologies, le communautarisme dans les pompes funèbres, les obsèques sans religion, les PFG versus Roc-Eclerc, la vente d’OGF cet été, les salariés du groupe et il dévoile la politique d’investissement du groupe dans les cinq ans à venir… des millions d’euros… du SCOOP sur Funérevue ! Une seconde très belle interview avec Stéphane Bourgoin, le spécialiste des Serial killers, Il a lui aussi répondu à nos questions sans torture… Le Salon Funéraire Paris 2013 est présent avec la présence de Dominique Vigin, Président de la CSNAF et Antonio Morais, Directeur chez Reed Expositions qui nous présentent les attentes des organisateurs à une semaine de l’ouverture de la quatorzième édition du salon, assurément un grand cru ! Olivier Defrancq nous explique la logistique de Pilato pour participer à un salon parisien avec des limousines funéraires italiennes. Anne Tourres, secrétaire générale de la CSNAF vient nous parler du lancement du site internet Décès-info.fr, Claire Sarazin évoque les chantiers de la thanatopraxie en 2014 et nous faisons aussi une ballade au Père Lachaise avec Thierry le Roi. Retour aussi sur la journée portes ouvertes chez Grégoire et Desrochers, membre de la Corporation des thanatologues du Québec et le journal de notre étudiante en thanatopraxie….
A lire en numérique ICI

Compte à Rebours

J – 6 avant le salon du Funéraire de Paris, qui commencera jeudi prochain, le 21 novembre, le plus grand salon dédié au funéraire de France. Nous y serons, bien entendu, en force, et nous espérons avoir le plaisir de vous y croiser. Comment reconnaître un journaliste de Funéraire Info ? Il n’arrête pas de poser des questions et de prendre des photos.

ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 15 novembre 2013

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here