Revue de presse du funéraire du 17 mars 2014

0
389
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 17 mars 2014
Revue de presse

Circulation alternée, ce qu’il faut savoir

Le gouvernement a décidé la mise en place de la circulation alternée à Paris lundi 17 mars à partir de 05H30  et dans 22 villes des départements de la petite couronne pour faire face à une «remontée de la pollution». La rédaction de Funéraire-Info à souhaité faire une petite enquête pour connaitre l’impact de cette mesure sur les véhicules des pompes funèbres et globalement de transport funéraire. Pouvez-vous rouler ou non ? Vous le saurez ici.

Puisqu’on parle de pollution

Selon une estimation réalisée en 2005 par la Commission européenne, un peu plus de 42.000 décès prématurés seraient, chaque année, en France, directement causés par la pollution atmosphérique aux particules fines. (France 5.fr)

Nouvelles des pros

L’association crématiste de Tarn et Garonne, présidée par Joël Garrigues, a tenu son assemblée générale. Avec ses 500 adhérents l’association contribue effectivement à l’évolution de nos coutumes funéraires en prônant la transformation du corps en cendres. Un grand nombre de religions, dont l’Église catholique, reconnaît depuis plus de 50 ans cette forme d’obsèques. Un peu plus économique, l’avantage majeur de la crémation reste urbanistique, la crémation réserve le sol aux vivants. L’association favorise cette transition en apportant toutes les réponses dans un esprit de solidarité et d’union.

Science

« Le coeur s’est arrêté brusquement. Il y a eu un court-circuit. Cela a entraîné un arrêt cardiaque identique à celui que peut présenter un coeur naturel pathologique » Par ces mots dans le Journal du Dimanche, le Professeur Alain Carpentier lève le voile sur les circonstances du décès du premier greffé cardiaque receveur d’un cœur artificiel au monde.« On ne connaît pas encore les causes exactes », a poursuivi le Pr Carpentier. « Mais certaines ont déjà été écartées et c’est le plus important à mes yeux : la mort n’est pas liée à une complication du malade, ni au principe fondamental de cette prothèse. » Interrogé par i-télé, le concepteur du coeur artificiel, la société française Carmat « ne parle pas de suspension de l’essai » de coeur artificiel. « L’essai continue mais il n’y aura pas de nouvelle implantation tant que la solution au problème n’aura pas été découverte » affirme l’entreprise de biotechnologies. Le JDD dévoile également le nom du patient, resté secret jusqu’ici : il s’agit de Claude Dany, qui repose aujourd’hui dans le cimetière de son village, en Normandie.

Lire aussi :  Dents en or, déambulateur, cannibale, selfie…L’actualité du 14 juin 2018

Emouvant

Une jeune mère de famille de Floride a fait preuve d’une belle imagination pour pouvoir faire le deuil de son nouveau-né. Ashlee Hammac, une maman de 24 ans, a perdu Ryan, son bébé âgé de cinq jours en octobre dernier, à la suite de complications après sa naissance. Elle a décidé de lui rendre un hommage particulier en créant un bac à sable sur sa tombe, pour pouvoir aller s’y recueillir avec le grand frère du petit Ryan, âgé de trois ans, rapporte le Daily Mail.

Imbéciles (1)

« C’est une question de principe ». Prochainement, Josiane, 64 ans, va contester devant le tribunal de police d’Uzès dans le Gard, une amende dont elle a écopée pour avoir trinqué, en juillet dernier, sur la tombe de son mari. Décédé des suites d’une longue maladie en 2011 à l’âge de 61 ans, cet épicurien avait demandé à sa femme de lui fêter son anniversaire sur sa tombe quand il aurait disparu, raconte La Provence. Mi-juillet, la sexagénaire s’est donc déplacée avec quatre amies, un de ses enfants et un des petits-enfants au cimetière pour honorer sa demande. Champagne à la main autour de la tombe, ils ont évoqué des souvenirs. Une « cérémonie » dont se sont plaintes plusieurs imbéciles présents dans le cimetière. Trois policiers municipaux sont alors intervenus. Josiane, qui assure qu’elle ignorait qu’il était interdit de boire de l’alcool dans un cimetière, s’est vu infliger une amende de 38 euros. Lors de l’audience, son avocate espère obtenir la relaxe.

Imbéciles (2)

Difficile de faire plus sordide… En décidant de mettre aux enchères des objets liés à l’accident au cours de l’acteur Paul Walker a trouvé la mort en novembre dernier, comme l’extincteur ayant servi à éteindre l’incendie de sa Porsche, le site BidAmi s’est attiré les foudres de nombreux fans de l’acteur. En plus de l’extincteur, les acheteurs peuvent acquérir les lunettes de soleil que portait l’acteur au moment de l’accident, retrouvées près de la carcasse de la voiture par un passant, ou encore des morceaux de carcasse de voiture et des blocs de bitume carbonisés. Confronté à un flot de critiques, et même à une pétition sur change.org, le site a indiqué que ce n’était pas son «rôle de juger de la moralité de ses ventes»… mais a tout de même promis que les bénéfices iraient à une association caritative. Ben voyons.

Lire aussi :  Philae Services Funéraire, Serge Dassault, Pierre Bellemare...L’actualité du 30 mai 2018

Imbéciles et dégénérés

Jeudi dernier, une dame âgée de 77 ans a été violée par un individu dans le cimetière de Sennecé-lès-Mâcon. Une enquête criminelle est en cours. Cette personne âgée, qui se rendait au cimetière très régulièrement, a ensuite été conduite au centre hospitalier de Mâcon pour effectuer des examens médicaux.Très rapidement, les policiers ont déployé des moyens importants pour retrouver l’auteur de ces faits. Une enquête criminelle a été ouverte, ce qu’a confirmé le parquet de Mâcon au Journal de Saône-et-Loire. Aucune autre information n’a filtré sur les événements de la part des autorités. Depuis, les policiers multiplient les rondes dans la commune de Sennecé-lès-Mâcon. Le lendemain du viol, les habitants du lotissement situé à proximité du cimetière ont été entendus par les policiers, à la recherche de témoignages qui pourraient les guider dans leur enquête. Des consignes ont également été données à l’ensemble des unités de police et de gendarmerie du département afin de multiplier les axes de recherches. Le but étant de retrouver au plus vite l’auteur de ces faits.

 ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 17 mars 2014

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here