Revue de presse du funéraire du 2 décembre 2013

0
478
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 2 décembre 2013
Revue de presse

Décès

Paul Walker, l’un des acteurs vedettes de la série de films d’action Fast and Furious, est mort dans un accident de la route, samedi 30 novembre dans le comté de Los Angeles, en Californie (ouest des Etats-Unis). Ses agents de relations publiques l’ont annoncé sur les réseaux sociaux. « C’est le cœur sincèrement lourd que nous devons confirmer que Paul Walker est décédé aujourd’hui dans un tragique accident de voiture », indique le message posté sur les comptes Facebook et Twitter de l’acteur. « Il était passager dans la voiture d’un ami, et tous deux ont perdu la vie », précisent ses agents.

Umberto Panini n’est plus. Le dernier des quatre frères à l’origine des célèbres vignettes de foot Panini a rendu son dernier souffle vendredi, rapporte ce samedi la presse italienne. «En 1961, Giuseppe et Benito Panini, marchands de journaux à Modena, ont eu l’idée de vendre des images de footballeurs à collectionner et à coller dans un album appelé « Calciatori » (les footballeurs en italien). C’est la première fois que des images quittaient l’emballage d’une tablette de chocolat pour devenir un produit à part entière. Le succès fut rapide et les 2 autres frères Panini, Umberto et Franco rejoignirent bientôt l’entreprise familiale», rappelle le site Internet de Panini. Le groupe est devenu un empire avec aujourd’hui 9 filiales (France, Espagne, Portugal, Grande-Bretagne, Allemagne, Autriche, Pays-Bas et Chili et Brésil) et s’est également spécialisé dans l’édition.

Terrorisme

L’homme de 35 ans arrêté mardi à Sallaumines, près de Lens, lors de l’opération visant des agences de pompes funèbres musulmanes, a été mis en examen ce vendredi pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. De son côté, le patron des pompes funèbres assure que sa société n’a rien à voir dans l’affaire. C’est la troisième mise en examen dans cette affaire visant à démanteler une filière djihadiste qui enverrait des personnes combattre en Syrie le régime de Bachar El-Assad. Mi-octobre, deux jeunes d’une vingtaine d’années avaient ainsi été interpellés dans la métropole lilloise. L’un d’eux, semble-t-il parti en Syrie l’été dernier et travaillant également chez El Ouadjib, a été écroué.

Lire aussi :  Suicide, croque-mort et Jawad…l’actualité du mercredi 25 avril

Nouvelles des pros

Le « Temps de mémoire » organisé ce matin par le crématorium de Reims illustre les évolutions des rites et pratiques funéraires au cours de la dernière décennie. Un très bon article de l’Union de l’Ardennais, à lire ici.

Polémique

Les personnes séropositives ne peuvent bénéficier de soins funéraires. Plusieurs personnalités s’élèvent contre cette interdiction «injustifiable, traumatisante et indigne» (sic) dans une tribune parue le 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, dans le Journal du Dimanche. Parmi les signataires, Pierre Bergé, Jean-Luc Romero, président d’Elus Locaux contre le sida ELCS. Des militants sans aucune compétence technique, donc, qui essaient de faire avancer leur cause au mépris de l’avis majoritaire des professionnels.

Faits d’hiver

Une femme de 37 ans a été condamnée ce vendredi 29 novembre à 210 heures de travaux d’intérêt général pour avoir téléphoné au hasard à des dizaines de personnes âgées, à qui elle annonçait la mort d’un proche en se faisant passer pour un médecin de l’hôpital de Nancy. La jeune femme, qui a agi en mars pendant trois nuits, choisissait ses victimes au hasard dans l’annuaire téléphonique, en privilégiant les prénoms laissant penser que ses interlocuteurs étaient âgés. Elle se faisait passer pour un médecin de l’hôpital de Nancy, en annonçant à ses victimes que leur fils ou leur fille était dans un état grave, puis rappelait parfois en affirmant qu’il était décédé.

En vingt ans de métier, c’est bien la première fois que je vois ça, confie Didier Auvillain, responsable avec son épouse de l’entreprise de pompes funèbres Arc-en-ciel, de La Châtre. Les faits remontent au 28 octobre. Durant la nuit, « plusieurs individus ont pénétré dans l’enceinte de notre entreprise ». Des cambrioleurs qui parvenaient à soulever les rideaux de protection et prendre des clés de véhicules. Notamment celles d’un camion-grue dans lequel les malfaiteurs mettaient une partie de leur butin : de l’outillage et deux groupes électrogènes. Mais ce n’est pas tout… « Dans ce véhicule, nous avions chargé, la veille au soir, un monument funéraire de près d’une tonne. Nous devions le poser le lendemain matin, dans le cimetière de Méasnes (Creuse), où un transfert de corps devait avoir lieu. » Une présence « monumentale » qui ne gênait nullement les malfaiteurs qui repartaient avec le véhicule et… le monument funéraire composé d’une pierre tombale et d’une stèle gravée au nom du défunt. « Impensable… » (la Nouvelle République.fr)

Lire aussi :  Cercueil marmite (vidéo), cimetière, mort à vélo …l’actualité du 7 mai

ephemeride2-150x150 Revue de presse du funéraire du 2 décembre 2013

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here