Revue de presse du funéraire du 20 mars 2014

0
572
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 20 mars 2014
Revue de presse

(Mauvaises) Nouvelles des pros

Le crématorium de La Seyne-sur-Mer était en service depuis janvier 2014, le tribunal administratif de Toulon a annulé le jeudi 13 mars 2014, le permis de construire qui avait été déposé fin 2011. C’est un coup dur pour les Pompes Funèbres Levêque, délégataire de  service public et filiale du Groupe Delesse qui avait remporté l’appel d’offre en septembre 2011. C’est une habitante de La Seyne-sur-Mer, voisine du site, qui a déposé le recours. Pour l’heure, on ne connaît pas les motivations du tribunal, elles devraient être notifiées aux avocats dans les prochains jours. Le crématorium aurait été fermé 3 jours depuis cette décision. Plus d’information à venir. Pour mémoire  le crématorium est implanté dans le nouveau cimetière de la commune dans le quartier du Camps LAURENT.

Boire un petit coup… (suite)

« On n’a rien fait de mal. Qu’est-ce qu’il doit rire Jean-Luc », lâche Josiane Couston en souriant et avec des yeux rieurs à la sortie de la salle d’audience du Tribunal d’instance d’Uzès. Avec son fils Marc et deux amies, Ginette et Joëlle, elle était poursuivie pour avoir, le 17 juillet dernier, trinqué sur la tombe de son époux qui repose au nouveau cimetière des Angles. Après avoir évoqué, avec une grande sensibilité et une émotion sincère, la personnalité de Jean-Luc Couston, le « kiné de Sauveterre » qu’elle a eu l’honneur de connaître, Me Emilie Chapuis plaide le droit dans ce dossier pour obtenir la relaxe. La décision a été mise en délibéré au 20 mai.

Commémoration

Il y a des images qui imposent le silence. Celle des familles Ziaten et Sandler, main dans la main, il y a un an, lors des premières cérémonies anniversaires de l’affaire Merah, est un symbole fort dont l’esprit devrait se renouveler aujourd’hui à Toulouse, où, malgré le parti pris de sobriété retenu pour cette deuxième manifestation en pleine période électorale, l’émotion devrait être de même nature, de même portée, mettant à l’unisson, par-delà le temps et la mort, les générations, les nationalités, les religions. Un document à lire sur La Depêche.fr

Même pas veuve

« C’est terrible non ? Mon amoureux depuis dix-sept ans est mort dans un accident. Il l’a bien cherché : il pratiquait des loisirs « dangereux » en montagne. Me voilà donc parent survivant de deux orphelins.Je ne suis même pas veuve, on n’était pas mariés ; je ne suis même pas conjointe, on était pas pacsés, je suis juste sa « compagne ». » Un témoignage à lire ici, sur Le Nouvel Observateur

C’est ballot

Il était à peu près 21 heures lundi soir quand les usagers du RER A ont été informés d’un « incident grave de voyageur » entre les stations Charles-de-Gaulle-Etoile et Auber, à Paris. Un passager a découvert à l’intérieur de la rame un homme âgé de 20 ans, la tête mutilée, en arrêt cardiaque. « La victime aurait passé la tête hors du train, par une fenêtre, pour réaliser un tag et aurait heurté l’entrée du tunnel », a expliqué une source policière. Un sac rempli de bombes de peinture a été découvert à proximité du corps. L’incident s’est produit en queue de train. Aucun témoin n’a assisté directement à la scène. Le trafic a aussitôt été interrompu entre les deux stations jusqu’à la fin du service, soit plus de trois heures. Les RER ont toutefois continué à circuler sur le reste de la ligne.La victime, dont l’identité n’a pas été révélée mais dont on sait simplement qu’elle a des antécédents judiciaires, a été déclarée en état de mort clinique à 21 h 10, puis transférée à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne). L’enquête a été confiée à la sous-direction régionale de la police des transports (SDRPT).

ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 20 mars 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.