Revue de presse du funéraire du 23 décembre 2013

0
333

« Je vous aime, qui que vous soyez »

Juste avant sa mort en janvier 2011, Brenda Schmitz a écrit une lettre dans laquelle elle exprimait ses trois derniers souhaits. Elle a remis le courrier à un ami qui ne devait le publier qu’au moment où son mari retrouvait l’amour.
Vendredi, la radio a invité David pour lui faire lire le courrier de son épouse. Un moment qui donne la chair de poule, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous. Un beau cadeau de Noël a voir ici

Nouvelle des pros

Le Salon international de l’Art funéraire, qui s’est déroulé du 21 au 23 novembre dernier, à Paris Le Bourget, a réuni de très nombreux réseaux. Parmi ceux-ci, le groupe Lost Funéraire. Rémi Cailhau, son directeur commercial, était présent sur le stand de l’enseigne pour y présenter ses différentes formules et sa méthode aux différents visiteurs.

Archéologie

Des archéologues aurait retrouvé de nouvelles ruines en Équateur qui pourraient bien être la tombe perdue d’Atahualpa, le dernier empereur inca. Selon la légende, il aurait rempli une pièce d’or et d’argent pour apaiser les Espagnols. Si avérée, cette découverte pourrait avoir la même importance que celle de la tombe de Toutânkhamon. C’est à lire sur Gentside
RIP
L’ancien diplomate français Fernand Wibaux, l’un des piliers de la « Françafrique » à la cellule africaine de l’Elysée, est décédé mardi à l’âge de 92 ans, a annoncé sa famille samedi dans le carnet du Figaro.Autopsie
 Ce samedi matin à Limoux (Aude), une inhumation n’a pas pu avoir lieu. Les gendarmes sont intervenus sur réquisition du procureur de la République auprès des pompes funèbres afin de reprendre le corps de la défunte, le but étant de le faire autopsier à l’institut médico-légal, à Montpellier. Une procédure habituelle, mais rare.  Elle aurait été bousculée par un autre résident, lui aussi atteint d’alzheimer, et souffrant subitement d’une crise de démence. A lire sur Sud-Ouest
Amour, suite
Roger-Marc Grenier, un Libournais de 91 ans, a déniché celle qui lui manquait depuis des mois. Au printemps dernier, le vieil homme, veuf depuis cinq ans, avait frappé les esprits en plantant dans son jardin un panneau explicite : « Cause décès, cherche femme pour vie commune, 70-80 ans avec ou sans voiture. Tél. 05… » Et il l’a trouvée, sa belle,  Yoyo, 86 ans, a ramené ses poules, sa chienne Bianca, ses nuisettes et quelques affaires chez lui.

 

Lire aussi :  Crimes contre l’Humanité, Cercueil en carton... L’actualité du 8 juin 2018
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 23 décembre 2013
Revue de presse

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here