Revue de presse du funéraire du 24 janvier 2014

0
442
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 24 janvier 2014
Revue de presse

Décès

Il était de ces interprètes signent toute une époque d’une seule chanson. François Deguelt, auteur de l’inoubliable «Le Ciel, le Soleil et la Mer», s’est éteint. Selon «Le Parisien» qui a révélé la nouvelle, le chanteur est décédé mercredi d’une longue maladie. Il avait 81 ans. Né Louis Deghelt en Charente, le chanteur était monté à Paris au début des années 1950. Venu pour ses études de philo la journée, le jeune François Deguelt se produisait dans des cabarets le soir. Selon la légende, c’est Henri Salvador et Félix Leclerc qui le repèrent, et le convainquent d’abandonner ses livres. Dès 1952-1953, il écrit ses premiers morceaux et connaît ses premiers succès – «Coquette» et «Vie quotidienne». Après une carrière montante dans les années 50 et deux années dans l’armée, François Deguelt revient à l’Eurovision en 1960. Représentant de la principauté de Monaco, il finit troisième, puis second en 1962. Cette même année, il fait un passage au cinéma dans «L’assassin viendra ce soir» de Jean Maley. En 1965, il songe à mettre un terme à sa carrière de chanteur, quand il écrit un jour de pluie trois mots qui marqueront sa vie. Un air lui trotte en tête, sur lequel il pose son bout de rêve : «Le Ciel, le Soleil et la Mer». Le morceau est un immense succès. La chanson restera un classique de la musique populaire française. François Deguelt vit son heure de gloire. Il est marié à la belle et fameuse comédienne Dora Doll. Il retentera le coup pour surfer sur ce succès avec «Paris, c’est trop loin de la mer» en 1966. Il connaît un dernier tube en 1968 avec « le Bal de la marine ». Au début des années 1970, son divorce le touche profondément et aura, en quelque sorte, raison de sa carrière. Passionné par la mer qu’il chantait, il s’est acheté un bateau pour prendre le large. Il a longtemps vécu sur sa péniche, tout en continuant à écrire des chansons pour le plaisir. François Deguelt fera son retour à la scène en 2006, lors de la première tournée «Age tendre et têtes de bois». François Deguelt continua par la suite de faire son métier de chansonnier en amateur, comme il l’a toujours aimé.

Lire aussi :  Funérarium, crématorium et pompes funèbres…l’actualité mortelle du lundi 19 mars 2018.

Le compositeur italien de musiques de film Riz Ortolani, 87 ans, apprécié aussi bien de metteurs en scène italiens comme Vittorio De Sica que de l’Américain Quentin Tarantino, est décédé aujourd’hui à Rome des suites d’une bronchite, ont annoncé les médias. Auteur de la bande originale du film « Il Sorpasso », Ortolani avait aussi été choisi récemment par Tarantino pour plusieurs passages musicaux d' »Inglorious Basterds » et « Django Unchained ». Riziero Ortolani, que tous ses amis appelaient Riz, était né à Pesaro. Il avait obtenu un diplôme de flûte à l’âge de 19 ans et à 20 ans seulement il avait intégré la radio-télévision publique Rai comme arrangeur d’orchestres radiophoniques. En 1954, il avait pour la première fois dirigé un orchestre dans l’émission radio « Occhio Magico ». Son travail pour le cinéma avait débuté dans les années 60 avec « Mondo Cane ». Le titre principal « More » était interprété par son épouse Katyna Ranieri qui avait obtenu une nomination aux Oscars pour la meilleure colonne sonore en 1964. Il avait alors enchaîné les collaborations avec les grands studios américains travaillant avec de grands cinéastes comme De Sica, Dino Risi et Franco Zeffirelli. Pour Pupi Avati, il a signé la musique de 25 films, à partir de 1980.

Histoire Belge

Lorsqu’elle est appelée à prendre en charge une personne de nationalité française décédée sur le sol belge, la société de pompes funèbres doit donc se rendre en France avec le défunt dans son double cercueil pour procéder à la cérémonie, avant de revenir en Belgique pour pouvoir poursuivre les opérations. Les principes de la libre circulation si chers aux instances européennes s’arrêtent-ils aux frontières de la vie ? La suite, à lire Ici

Lire aussi :  Davide Astori, corps en décomposition au funérarium...au menu du réveil funéraire du lundi 5 mars 2018

ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 24 janvier 2014

Et dans le vaste monde des vivants

Le Président de la République, François Hollande, rencontrera aujourd’hui le pape François. Il y a les « sujets de convergences », « les positions irréconciliables » et tous les autres « thèmes de discussion » possibles. En une demi-heure de tête-à-tête, vendredi 24 janvier à Rome, le président François Hollande et le pape François auront à choisir entre ces différentes options. Mais il est presque certain qu’ils éviteront la seconde. Côté français, on ambitionne clairement de démontrer, avec cette première visite présidentielle au Vatican, que les tensions persistantes entre une partie des milieux catholiques et le gouvernement sont en voie d’apaisement. Les mauvaises langues prétendront tout de même que François Hollande a tellement péché que seul un Pape peut l’absoudre…

 Holllllll Revue de presse du funéraire du 24 janvier 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here