Revue de presse du funéraire du 25 mars 2014

0
482
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 25 mars 2014
Revue de presse

Drame

Le premier ministre malaisien a annoncé ce lundi que l’avion de Malaysia Airlines s’était bien abîmé dans le sud de l’océan Indien. Après 17 jours de calvaire, les familles, dont certaines ont été informées par un simple SMS, ont laissé éclater leur désespoir. «Aucune des personnes à bord n’a survécu». Avant même la déclaration officielle du premier ministre malaisien ce lundi, certains proches des 239 personnes qui se trouvaient à bord du Boeing 777 de la Malaysia Airlines ont reçu un simple SMS leur annonçant la nouvelle qu’elles redoutaient depuis des jours, mais à laquelle ils n’osaient se résoudre. «C’est avec grands regrets que la Malaysia Airlines se doit de reconnaître au-delà de tout doute raisonnable que le MH370 est perdu et qu’aucune des personnes à bord n’a survécu». Certains proches, selon la BBC, étaient en effet incapables de tenir debout. Les autorités chinoises ont confirmé qu’au moins une femme avait perdu connaissance après l’annonce des autorités et avait été conduite à l’hôpital. Les secours avaient été dépêchés dans l’hôtel par précaution, de même que la police, prête à faire face à tout débordement de colère.

Décès

Des obsèques et un hommage funèbre en l’espace de quelques heures : Felipe et Letizia d’Espagne ont vécu lundi 24 mars 2014 une journée bien noire. Alors que le pays est plongé dans un deuil national de trois jours, décrété à la suite de la disparition, dimanche, d’Adolfo Suarez, qui fut le premier chef du gouvernement espagnol après la mort de Franco et le grand artisan de la transition démocratique, c’est à une autre personnalité que l’héritier du trône a d’abord dû aller rendre les derniers hommages. Si son père le roi Juan Carlos Ier, très affecté et accompagné par son épouse la reine Sofia et leur fille aîné l’infante Elena, était le premier à aller se recueillir devant le cercueil de celui avec qui il posa les fondations démocratiques de l’État moderne espagnol et à présenter de manière très touchante ses condoléances à la famille, dans la chapelle ardente aménagée au Congrès à Madrid, le prince des Asturies assistait pour sa part à Bilbao aux obsèques d’Iñaki Azkuna, maire de la ville, décédé le 20 mars à l’âge de 71 ans au cours de son mandat. Lui aussi s’était signalé dans l’exercice de ses fonctions politiques : en 2012, Iñaki Azkuna Urreta s’était vu décerner le World Mayor Prize, distinction réservée aux maires les plus remarquables dans le monde. Le prince Felipe, qui présidait la cérémonie funèbre, et son épouse Letizia n’ont pas manqué de saluer la mémoire de cet homme qui laisse orpheline la ville basque dont il était le maire depuis 1999. Ce n’est que vers 15h, à leur retour de Bilbao, que le prince et la princesse des Asturies, en tenue de deuil, ont pu à leur tour se rendre dans la salle des pas perdus du Congrès, à Madrid, pour adresser leurs condoléances au fils d’Adolfo Suarez, Adolfo Suarez Illana, et à ses proches. Depuis le milieu de la journée, le sanctuaire contenant provisoirement la dépouille de l’artisan de la démocratie était ouvert aux Espagnols, nombreux à vouloir dire adieu à ce héros de la nation cher à leur coeur (des files d’attente de centaines de personnes se sont formées), mais Felipe et Letizia ont évidemment eu la priorité et l’exclusivité des lieux, à leur arrivée.

Pollution

Sept millions de décès prématurés enregistrés en 2012 dans le monde étaient liés à la pollution de l’air, selon une étude publiée mardi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « Ces chiffres représentent plus du double des estimations précédentes et confirment que la pollution de l’air est désormais le principal risque environnemental pour la santé dans le monde », écrit l’OMS. Les données recueillies par l’agence onusienne mettent en évidence l’existence d’un lien entre pollution de l’air et maladies cardio-vasculaires, cancers et maladies respiratoires. « Les données factuelles indiquent la nécessité d’une action concertée pour rendre l’air que nous respirons plus propre », commente le Dr Maria Neira, qui dirige le département des déterminants sociaux et environnementaux de l’OMS. « Les risques dus à la pollution de l’air sont désormais plus importants qu’on ne le pensait, en particulier en ce qui concerne les cardiopathies et les accidents vasculaires cérébraux », ajoute-t-elle. Au niveau régional, les pays à revenu faible ou intermédiaire du Sud-Est asiatique et du Pacifique occidental sont ceux qui ont supporté en 2012 la charge la plus lourde liée à la pollution de l’air : 3,3 millions de décès prématurés liés à la pollution intérieure et 2,6 millions de décès prématurés liés à la pollution extérieure. « Les femmes et les enfants pauvres paient un lourd tribut à la pollution de l’air intérieur, car ils passent plus de temps à la maison à respirer les fumées et la suie que dégagent les fourneaux à bois ou à charbon mal ventilés », relève le Dr Flavia Bustreo, spécialiste des questions de santé familiale. En octobre dernier, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui dépend l’OMS, a recommandé que la pollution de l’air, causée notamment par les transports, la production d’électricité et les émissions industrielles et agricoles, soit déclarée cancérigène.

Loisirs

Les 10 décès les plus choquants de « Game of Thrones » [avec spoiler, évidemment!] c’est ce qui est proposé par Eparsa magazine. Dix vidéos à revoir ici, par pur masochisme (soit parce que c’était des personnages qu’on aimait bien, soit parce qu’on n’avait pas encore vu certains épisodes) rendez-vous ici, donc.

 ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 25 mars 2014

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.