Revue de presse du funéraire du 28 février 2014

0
560
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 28 février 2014
Revue de presse

Décès

Le staff de Quentin Elias vient de confirmer la nouvelle. L’ancien chanteur du groupe Alliage est mort à New York. Son corps sans vie a été retrouvé dans son appartement, rapporte PurePeople. « Demain, nous ferons une déclaration afin de rendre hommage au regretté Quentin Elias. C’est un moment tragique pour sa famille, ses amis mais aussi ses fans, à travers le monde. Nous vous demandons d’être patients en attendant le communiqué de presse officiel de sa mort qui sera envoyé dès demain. MGMT », peut-on lire sur sa page facebook officielle.  Pour l’heure, les circonstances de sa mort demeurent floues malgré les spéculations autour d’une crise cardiaque. Entre 1996 et 2000, le leader du groupe Alliage s’était fait connaître avec son groupe et les titres « Baila », ou encore « Le temps qui court ». Le raz-de-marée passé, l’homme avait ensuite connu une traversée du désert et s’était exilé aux Etats-Unis pour tenter de faire carrière en solo. Une tentative vaine puisque malgré la sortie de plusieurs singles, le succès n’a pas été au rendez-vous. Ces dernières années, il avait tenté de revenir sur le devant de la scène en surfant sur les succès de la télé-réalité : « l’île des vérités 2 » et dernièrement, « Guiseppe Ristorante » où il coachait Guiseppe dans une salle de sport.

Le chanteur country Georges Hamel est décédé mercredi, a annoncé la maison de disques Tandem. L’homme avait été admis aux soins intensifs de l’hôpital Sainte-Croix de Drummondville, le week-end dernier, pour traiter des complications dues au cancer de la moelle osseuse dont il était atteint. Originaire de Sainte-Françoise-de-Lotbinière, Georges Hamel, surnommé «le gentleman du country», cumulait 40 ans de carrière, au cours desquels il a lancé 44 albums. Il a gagné quatre trophées Félix au fil des ans. Il s’était construit un bassin de fidèles admirateurs à travers tout le pays en chantant la vie, l’amour, le quotidien.

Drame

Dimanche matin, des parents ont découvert, à leur réveil, le corps inanimé de leur enfant, âgé de 4 ans. Les gendarmes ont immédiatement été avisés et ont décidé d’ouvrir une enquête. L’enfant était soigné pour une rhinopharyngite. Il avait ce week-end une forte fièvre. L’enfant ayant déjà été victime de convulsions à plusieurs reprises, les parents étaient inquiets pour son état de santé. Les secours ont alors été appelés une première fois durant l’après-midi du samedi. le médecin de garde avait d’ailleurs vu l’enfant à ce moment-là. Ne voyant pas son état s’améliorer, les parents ont rappelé les secours dans la soirée. Aucune mesure d’hospitalisation n’avait alors été décidée. Resté au domicile, l’enfant est décédé dans la nuit. Saisi, le parquet de Laon a ordonné une autopsie. Elle a eu lieu mardi matin. Les résultats ont été connus mercredi. L’examen n’a révélé aucun élément suspect, ni aucune trace de lésion. Le rapport conclut a un décès par inhalation. Afin de déterminer la cause médicale précise de la mort, des analyses toxicologiques, bactériologiques et anatomopathologiques ont été demandées. Les bandes sonores relatant les conversations des parents avec les secours ont également été saisies afin de connaître la teneur des échanges et de savoir s’il y a eu un problème concernant la prise en charge. Cette enquête complémentaire diligentée par le parquet de Laon n’a toutefois pas empêché la délivrance du permis d’inhumer. Les parents pourront donc procéder aux obsèques de leur enfant.

Nouvelles des pros

Le magasin discount, un « Sublimatorium » est en cours d’aménagement en haut de la rue Jean-Jaurès, à Brest. Florian Leclerc, fils de Michel (le frère d’Édouard Leclerc) qui a contribué à libéraliser le secteur des pompes funèbres s’apprête à y apposer son enseigne dans le cadre d’une franchise. La direction de l’espace de vente de 2 500 m2 sera confiée à un directeur, Bruno Herry de Hanvec. La franchise se prévaut d’afficher des tarifs à bas prix pour tout ce qui concerne les obsèques : transport, marbrerie, plaques, décorations, frais d’inhumation et de crémation… « Ce sera une sorte de supérette avec une réduction des tarifs de 25 % », annonce Michel Leclerc, même si le terme de « supérette » peut sembler incongru. Ce même Michel Leclerc se félicite d’avoir, en 2013, mis fin à Brest et Saint-Brieuc, Grenoble et Chambery, au transfert illégal des corps des défunts, de l’hôpital vers le crématorium. Ceci alors que l’hôpital « avait et a toujours la possibilité de mettre à disposition gratuitement durant les trois jours suivant le décès, une chambre mortuaire ». Les transferts par les régies municipales devenues sociétés d’économie mixtes « bénéficiaient de fait, d’un régime de faveur au détriment des familles », persiste Michel Leclerc. « Cela a permis de réduire le coût de la crémation de 20 % pour les familles ».

Et dans le vaste monde des vivants

La Française des Jeux (FDJ) a porté plainte ce jeudi contre son ex-PDG, Gérard Colé, pour « pressions exercées sur le cours de la justice ». Ce dernier, PDG de la FDJ de 1989 à 1993, a accusé l’opérateur de jeux d’avoir trompé pendant des années les amateurs de jeux de grattage en leur faisant croire à « une égalité des chances qui n’a jamais existé » Il voulait appuyer la procédure opposant l’entreprise à Robert Riblet, un ingénieur à la retraite qui met en cause depuis 2006 la répartition des gains des jeux de grattage. C’est le fait que Riblet ait été débouté au civil qui aurait poussé Colé à faire ces révélations. Toutefois, le fait que Gérard Colé ait gardé le silence pendant toutes ces années attise les soupçons de vengeance : comme l’explique France Info, « Robert Riblet avait déjà sollicité son témoignage sans qu’il ne donne suite ».

 ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 28 février 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.