Revue de presse du funéraire du 28 octobre 2013

0
365
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 28 octobre 2013
Revue de presse

On reconnaît l’approche de la Toussaint à deux signes qui trompent rarement : une envie irrépressible d’allumer le chauffage et une propension certaine de la presse à écrire des articles sur notre profession. Aucun doute, donc, la Toussaint approche. Revue de presse pour le coin de la cheminée.

Décès

La légende du rock, Lou Reed, est mort à l’âge de 71 ans, nous apprend l’édition américaine de Rolling Stones Magazine. Les causes de sa mort sont encore inconnues, mais l’articte avait subi une greffe de foie un peu avant l’été. L’ancien leader du Velvet Underground, a laissé derrière lui des tubes de légende, dont le fameux « Walk on the wild side ».

Le boulet du week-end (Grèce)

Certains sont prêts à tout pour satisfaire leurs ambitions professionnelles. Ivan Cop, ancien entraîneur de l’Athletic Club Ormi-Loux de Patras, en Grèce, en est la preuve. L’homme aurait en effet fait croire à ses employeurs que sa petite fille venait de mourir. La raison de cette manipulation macabre ? Il voulait tout simplement rejoindre un autre club, et désirait ainsi pouvoir rompre le contrat qui le liait à cette équipe de handball féminin. Ce sont nos camarades de MetroNews qui nous l’apprennent, précisant que tout cela se finira devant un tribunal pour l’indélicat.

La boulette du week-end

Le 7 septembre 2012, un Lédonien est incinéré au centre funéraire et la société propose à la veuve de conserver gracieusement l’urne, le temps de s’organiser avec ses enfants, qui n’habitent pas la franche-compté. Seulement voilà, le jour dit, la veuve appelle le centre pour convenir d’un rendez-vous, sans parvenir à l’obtenir. Après plusieurs jours et quelques échanges téléphoniques, un cadre de la société qui gère le centre funéraire par délégation de service public de la ville, se rend directement à son domicile. Aussi ahurissant que cela puisse paraître, l’homme est bien obligé d’admettre qu’il ne sait pas où se trouve l’urne, malgré les recherches effectuées dans l’entreprise et auprès des employés… Les urnes non récupérées immédiatement sont stockées dans une armoire forte elle-même située dans une pièce du centre funéraire inaccessible au public. Pourtant, il n’y aurait pas eu d’effraction. C’est là que réside tout le mystère de l’affaire. Aujourd’hui, l’affaire n’est toujours pas résolue, et la justice s’avoue impuissante. (L’Est Républicain)

Lire aussi :  Conférence au Salon Funéraire sur la dématérialisation du certificat de décès

La Toussaint, en revue de presse

Des fleurs, le Colisée, la Tour Eiffel, le Grand Canyon, des volcans d’Auvergne, et toujours une belle lumière… Une société nîmoise customise les cercueils dans l’esprit des défunts, avec l’ambition d’enrayer l’appauvrissement des funérailles civiles, notamment des cérémonies de crémation, et se retrouve avec les honneurs dans Le Figaro.

Carrure d’ancien rugbyman, Didier Leveau sort deux valises en plastique de sa voiture. Il est garé dans le parking des Pompes funèbres intercommunales de Tours. Dans le coffre, des bouteilles remplies de formol dilué et de solutions pour la conservation du corps des défunts qu’il « soigne ». Oui, les thanatopracteurs opèrent des soins sur les morts, leur redonnent une apparence convenable pour que leur famille puisse les voir une dernière fois. Cette fois lui, c’est lui qui s’expose dans TMVmag.fr

Le Parisien se penche lui sur les faire-part de décès et condoléances en ligne, les obsèques à suivre en temps réel sur tablette, les cimetière virtuel : les services connectés fleurissent dans un marché funéraire promis à un bel avenir, y compris médiatique. Ce qui est rigolo, c’est que La Tribune fait à peu de choses près la même chose.

L’Express s’inquiète du fait que les Français vont de moins en moins au cimetière donc… ils fleurissent moins les tombes. Mais la chute du marché des fleurs de cimetière s’explique aussi par le nombre croissant des crémations, nous explique la journal. Attention, ils ont fait des études, et tout et tout : si ils ne disent pas que la crise se combine assez mal avec les coût des fleurs, c’est que ça n’a rien à voir.

Lire aussi :  Tempêtes Eleanor et décès, délai acte de décès…au menu du réveil funéraire du vendredi 5 janvier 2018

ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 28 octobre 2013

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here