Revue de presse du funéraire du 30 janvier 2014

0
414
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 30 janvier 2014
Revue de presse

Décès

Le dessinateur belge Philippe Delaby, qui a donné un souffle nouveau à la bande dessinée historique, notamment avec le péplum « Murena », est mort mardi à l’âge de 53 ans, ont annoncé les éditions Dargaud mercredi. Né à Tournai (Belgique) en 1961, Philippe Delaby possède des talents innés de dessinateur. C’est à l’âge de 8 ans que naît sa passion pour la BD. A 14 ans, il entre à l’académie des Beaux-Arts de sa ville natale, où il développe et perfectionne ses dons. Fasciné par Ingres et les maîtres flamands, il y apprend non seulement le dessin, mais aussi la peinture à l’huile. Son attirance pour la bande dessinée prend néanmoins le dessus et, à 18 ans, il est le lauréat d’un concours pour jeunes dessinateurs qui lui ouvre les pages du journal Tintin. Pour l’hebdomadaire, il met en images, sur des scénarios d’Yves Duval, « Arthur au royaume de l’Impossible » et « Richard Coeur de Lion », deux épopées qui lui vaudront le prix Clio au Salon de l’Histoire à Paris en 1993. La même année, il met en images « Bran », un récit écrit par Jean-Luc Vernal, qui raconte l’histoire d’un jeune Gaulois. En 1994, avec le romancier Luc Delisse, il publie au Lombard « L’Etoile polaire », un thriller fantastique médiéval. En 1997, encouragé par le scénariste Jean Dufaux, il ressuscite de façon magistrale la Rome impériale de Néron dans « Murena », péplum édité par Dargaud et primé dans plusieurs festivals. Le succès grandissant, Philippe Delaby accepte de s’évader dans la « Complainte des landes perdues », monde fantastique imaginé par son compère Jean Dufaux et par Grzegorz Rosinski.

L’abbé Pierre slame

Soixante ans après l’appel de l’abbé Pierre à la radio lors de l’hiver 54, fin janvier 2014, l’écho de son allocution radiophonique résonne encore dans nos cœurs et nos âmes. A la veille du soixantième anniversaire de cet appel mémorable et sept ans après la disparition (le 22 janvier 2007) du célèbre abbé, le sujet reste d’actualité. ISYNTONIE PRODUCTIONS, lance ce jour les CD dans lequel l’Abbé Pierre ‘’slame’’ les textes de ses propres discours mis en musique par Dominique Vilmot. Dominique Vilmot, un des derniers compagnons de route de l’Abbé Pierre, l’a convaincu de son vivant de mettre en musique ses discours afin de faire porter plus loin ses engagements. Dominique Vilmot et l’Abbé Pierre ont travaillé pendant des années sur ce projet. Les origines de cette idée sont à lire sur Funéraire Info, bien entendu.

Lire aussi :  Tête d'enterrement, Kilimanjaro…l’actualité du mardi 10 avril 2018

Salaud ordinaire

Un multirécidiviste ciblait ses victimes en décortiquant les annonces mortuaires. Il opérait en toute tranquillité, quand les proches étaient aux obsèques. Le président du Tribunal du Nord vaudois, s’est étranglé d’indignation, mercredi face à David (prénom d’emprunt). «Je ne me suis pas rendu compte du mal que je faisais», admet du bout des lèvres ce serrurier, champion de la cambriole. C’était la seizième fois que ce Suisse de 49 ans passait devant la justice. Mais dès 2009, l’homme a mis au point un procédé des plus cyniques: il lisait les annonces mortuaires, cherchait les adresses des proches sur le Net et les dévalisait pendant les cérémonies funèbres. Ne reculant devant rien, il est allé jusqu’à fouiller l’urne contenant les cendres de la mère d’une femme pendant que celle-ci assistait à l’enterrement de son père. Sur la trentaine de cambriolages qui lui sont imputés, neuf au moins ont été perpétrés pendant des funérailles ou dans les appartements des défunts. L’or dérobé était revendu au poids sur la Riviera. Ses crimes ont pris fin en mars 2013. Il s’est fait surprendre par un voisin d’une personne absente. Le procureur a requis une peine de 3 ans et demi de prison.

Le retour des vieilles rumeurs

Une universitaire brésilienne avance la thèse selon laquelle Adolph Hitler serait mort au Brésil en 1984, à l’âge de 95 ans. Mais la théorie (une de plus) d’une mort mise en scène en 1945, ne convainc pas François Delpla, historien et auteur d’une biographie du Führer. Pour étayer cette incroyable théorie, l’universitaire s’appuie sur plusieurs éléments. Nos confrères de Métro ont soumis cette thèse à un historien spécialiste, qui la démonte Ici.

Lire aussi :  Corbillard Porsche, Michael Goolaerts, l’actualité du 9 avril 2018

Hantise

Le cimetière Greyfriars Kirkyard à Edimbourg, en Ecosse, a la réputation d’être le cimetière le plus hanté du monde. 2Tout2rien lui consacre un reportage très plaisant, qui vous livre en plus le lien qui unit ce cimetière à la saga Harry Potter. C’est à lire ici.

Et dans le vaste monde des vivants

Chaque année, les bédéphiles attendent ce moment avec impatience : le 41e festival de la bande dessinée d’Angoulême ouvre ses portes ce jeudi et jusqu’à dimanche. Pas moins de 200 000 visiteurs sont attendus. C’est une tradition : l’événement est placé sous la présidence du lauréat du Grand prix de l’an passé, Willem. Le dessinateur satirique néerlandais et son jury devront choisir parmi 35 ouvrages en compétition pour attribuer la récompense suprême, le Fauve d’or du meilleur album.  Parmi les 25 auteurs sélectionnés, trois noms sont en lice : l’Américain Bill Watterson (« Calvin & Hobbes »), le Japonais Katsuhiro Otomo (« Akira ») et le Britannique Alan Moore (« Watchmen »). La BD franco-belge ne sera donc pas à l’honneur cette année.

ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 30 janvier 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here