Revue de presse du funéraire du 5 novembre 2013

0
617
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 5 novembre 2013
Revue de presse

Si la Toussaint est passée, l’actualité reste fournie. Avec son lot de bonnes nouvelles, et de boulettes, jusqu’au sommet de l’état…

Journalistes tués

Les corps de Ghislaine Dupont et Claude Verlon sont arrivés mardi matin à Paris. Des proches des deux journalistes de RFI tués au Mali sont arrivés avant 6 heures à l’aéroport tandis que l’Elysée a annoncé la volonté de François Hollande d’être présent pour « être aux côtés des familles et de les accompagner dans leur douleur ». L’avion qui a ramené les journalistes âgés respectivement de 57 ans et 55 ans avait quitté Bamako (Mali) tard lundi soir. Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été tués par balles samedi dernier, après avoir été enlevés par des hommes armés à Kidal. (Atlantico)

Abrutissement idéologique

Un ange passe au ministère de la Culture : simple bourde, déni, ou omerta qui avance masquée ? Alors que Jacques Chirac faisait acheter tous les opus de S.A.S par son chauffeur afin de les lire en vacances, le Français controversé qui a probablement écoulé le plus de livres de poche à travers le monde n’est visiblement pas au goût d’Aurélie Filippetti. Après la mort de l’écrivain Gérard de Villiers, aucun communiqué officiel, pas même un commentaire n’est venu de la rue de Valois. Aurélie Filippetti a donc dégaîné son iPhone, peu avant midi, ce lundi pour défendre sa position. Un tweet crypté qui, selon les informations du Lab Europe 1, est une réponse directe à ceux qui lui reprochent de ne pas avoir rédigé de communiqué élogieux pour rendre hommage au créateur de Son Altesse Sérénissime le Prince Malko Linge :  « Faire de choix, c’est donner du sens ». Le sens du sectarisme de la ministre ne fait désormais plus aucun doute pour ceux qui en doutaient encore.

Derniers jours

Pour la première fois, Laurie Anderson, la veuve de Lou Reed, s’est sentie prête à témoigner à propos des derniers jours de son mari. Pour cet hommage amoureux, elle a choisi les colonnes du East Hampton Star, journal local de Springs, à Long Island, lieu de villégiature où le couple marié depuis 2008 venait se ressourcer. Lou Reed voulait y vivre ses derniers jours. Il est mort dimanche 27 octobre au matin, à l’âge de 71 ans, des complications d’une greffe du foie subie au printemps dernier. « Lou était un maître taï-chi et a passé ses derniers jours ici, heureux et épanoui par la beauté, la puissance et la douceur de la nature. Il est mort dimanche matin en regardant les arbres et en faisant la célèbre posture 21 du taï-chi, où seules ses mains de musicien se déplaçaient dans l’air. » (Le Monde)

Lire aussi :  Certificat de décès, crématorium, exhumation sauvage… L’actualité du 28 juin 2018

Portrait

Quand vient la Toussaint, les cimetières connaissent un bond de fréquentation inhabituel. Une tradition qui est loin de se perdre. Depuis un quart de siècle, Guy Quéva est le gardien du cimetière nord de Béthune, le plus ancien de la ville. L’Avenir de l’Artois lui consacre un portrait que vous pouvez lire ICI.

Nouvelles de nos cousins : vol

Comment des bijoux déposés dans une urne placée dans le columbarium verrouillé d’un salon funéraire peuvent-ils avoir été subtilisés? C’est la question que se pose depuis plusieurs mois Jean-Claude Prescott. Au moment du décès de sa femme, en novembre 2012, le citoyen de Repentigny fait affaire avec le Complexe funéraire Fortin d’Anjou. Il y loue une niche dans le columbarium vitré. Il suit la volonté de sa femme et y dépose les anneaux de mariage ainsi que deux pendentifs de moindre valeur. Cet été, soit six mois plus tard, il décide d’ajouter un chapelet dans l’urne. L’employé du salon déverrouille la section de la niche, ouvre l’urne, et M. Prescott constate avec effroi qu’il ne reste que les cendres de sa femme. «Moi qui voulais faire mon deuil, je suis à nouveau empêtré dans la paperasse et les problèmes», dit l’homme au Journal. Le client soupçonne un des employés de M. Fortin, aujourd’hui congédié. Mais de là à en avoir la preuve, il y a un grand pas. Entre-temps, il a porté plainte à l’Office de la protection du consommateur et a inscrit son dossier à la cour des petites créances. Il demande un remboursement de 1000 $. Aujourd’hui, il ne fait plus confiance à Patrick Fortin. C’est pourquoi il a demandé d’annuler son préarrangement funéraire. Près de trois mois plus tard, il dit ne pas avoir eu de nouvelles de lui.

Lire aussi :  Yvette Horner, peste bubonique... L’actualité du mardi 12 juin 2018

Nouvelles des pros

Réunie en assemblée générale à la salle du Mouzon, hier matin, l’association gersoise de crémation a obtenu gain de cause, à savoir un échéancier complet et rigoureux menant vers le projet de crématorium. Celui-ci devrait voir le jour à l’automne 2015. (La Depeche.fr)

Nouvelles (insolites) des pros

Carhaix met aux enchères certains de ses biens. « Une démarche de développement durable, permettant de recycler du matériel encore utilisable et de réduire ainsi les déchets. Les particuliers peuvent y participer », déclare Daniel Cotten, adjoint aux finances de la Ville. Pour cela, un site spécialisé dans les annonces des mairies et collectivités pour la vente de matériaux d’occasion est utilisé. L’adresse ? Webencheres.fr. Ainsi, un car, mais aussi un corbillard, sont en vente.

Nouvelles de germanie

L’académie Theo-Remmertz de Münnerstadt, en Bavière, forme des apprentis qui deviendront des professionnels des pompes funèbres. Psychologie, vente, artisanat, toutes les compétences s’enseignent dans cet établissement aux équipements singuliers. C’est à lire dans Courrier International.

ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 5 novembre 2013

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here