Revue de presse du funéraire du 6 mai 2014

0
589
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 6 mai 2014
Revue de presse

Mauvaise nouvelle

Vincent Lambert, cloué sur son lit d’hôpital depuis cinq ans, est-il conscient ? Pour sceller le sort de cet homme de 38 ans, le Conseil d’État avait décidé en février de lancer de nouvelles expertises médicales. Un bras de fer avait débuté entre une partie de la famille de Vincent Lambert, catholique traditionaliste, et le CHU de Reims qui avait décidé d’arrêter de l’alimenter et de l’hydrater artificiellement. La famille était opposée à toute euthanasie passive, persuadée que Vincent était encore « présent ». En état végétatif depuis 2008, après un grave accident de la route, la question était de savoir si Vincent Lambert pouvait communiquer. Selon i>Télé, qui s’est procuré le rapport des experts, la réponse est claire : Vincent Lambert n’est pas en mesure d’établir une communication fonctionnelle avec son entourage. Mandatés par le Conseil d’État qui doit se prononcer sur sa fin de vie « avant l’été », des médecins ont à nouveau souligné le caractère irréversible des lésions cérébrales du patient. « Soumis à des questions simples ou à des stimulations, Vincent Lambert n’a exprimé aucune réponse claire », affirme i>Télé. Son état, qui s’est dégradé, n’a aucune chance de s’améliorer, ajoute la chaîne d’info en continu. Les médecins chargés de ce rapport qualifient par ailleurs de « mauvais » le pronostic clinique de Vincent Lambert. (Le Point.fr)

Hommage

haque année, les Américains organisent une journée de commémoration en hommage aux troupes engagées et aux morts qui ont aidé à libérer la France. Cette année l’édition aura lieu le 25 mai 2014 à partir de 15h au cimetière américain d’Oise-Aisne à Seringes et Nesles. Plusieurs dignitaires américains seront présents, ainsi que des représentants d’ambassade et des troupes françaises et américaines. Au programme, discours, hymnes nationaux américains et français, commémoration et vin d’honneur. Avec plus de 6000 pierres tombales, le cimetière américain Oise-Aisne fait parti des huit cimetières militaires américains de la première Guerre mondiale à l’étranger. Lieu qui remémore les combats entre 1914 et 1918, il est l’un des symboles de l’offensive franco-américaine lancée le 18 juillet 1918. C’est le second cimetière de la première Guerre mondiale en terme d’importance en Europe. Cette commémoration rappelle que lors de l’offensive Oise-Aisne, près de 310 000 soldats et marines américains ont combattu. Dès le 23 mai 2014, les visiteurs peuvent venir déposer des fleurs et des drapeaux français et américains sur les tombes du cimetière.

Monuments au mort (bis)

Les faits se déroulent dans la nuit de vendredi à samedi derniers. Un adolescent de 15 ans, demeurant à Saint-Jean-de-Moirans, est invité à fêter les 18 ans de son cousin, et les 19 ans de sa cousine. Il croit comprendre que la fête se déroule au Grand-Lemps. Où son père le conduit. Mais ils trouvent porte close. Ils décident de faire le tour des différentes salles de la commune. En vain. Aussi, son père décide de le déposer chez des copains à Voiron. Il est 23 h 30. L’adolescent reçoit alors un appel, lui affirmant qu’il est toujours attendu pour fêter les anniversaires. Il se fait alors préciser le lieu : Burcin. Problème : son père est allé se coucher. Le jeune homme décide de rejoindre le domicile familial de Saint-Jean-de-Moirans avec deux copains, où il dérobe la voiture de sa sœur, une Renault Twingo, et rejoint Burcin, tard dans la nuit. Alors que la fête bat son plein jusqu’à l’aube, le trio quitte les lieux vers 5 h 45 du matin. Au volant de la Twingo, l’adolescent fait du rodéo dans les rues du village. Perdant le contrôle de la voiture, il termine sa course contre le monument aux morts. Sans explication, lui et ses deux acolytes poussent la voiture jusqu’au chemin de la Bourbre. C’est là, qu’un quart d’heure plus tard, elle sera retrouvée, calcinée. Les sapeurs-pompiers de Châbons ainsi que les gendarmes du Grand-Lemps/Virieu interviennent. Les enquêteurs apprennent qu’un trio a été aperçu à bord de la Twingo. L’un, alcoolisé, est finalement appréhendé. Violent et injuriant les gendarmes, il est placé en garde à vue. Au fil de leurs investigations, les enquêteurs identifient les deux fuyards, dont l’adolescent de 15 ans qui conduisait la Twingo au moment de l’accident. La mairie de Burcin a d’ailleurs déposé plainte pour dégradations d’un bien public.

Tout feu, tout flamme

Il était 5 h, ce dimanche 4 mai, quand un véhicule prend feu dans l’avenue Barbès, à proximité de la rue Claude-Nougaro et de la résidence « Les jardins de Dionysos » à Lézignan. Les pompiers de Lézignan interviennent rapidement, mais l’incendie s’était déjà propagé à deux autres voitures stationnées à proximité du foyer initial. Elles ont également été détruites par les flammes. Particularité de l’incident : le premier des véhicules à s’embraser n’était autre qu’un… corbillard. Selon les premières constatations de l’enquête, le sinistre aurait été déclenché par une surchauffe de la climatisation, restée allumée durant la nuit. L’incendie, vite maîtrisé, n’a causé que des dégâts matériels.

Boulette canadienne

Neuf familles vivent un deuil particulièrement douloureux dans la région de Montréal. Le directeur funéraire à qui elles avaient confié la dépouille de leurs proches est disparu, sans laisser de nouvelles. La famille et les amis de Françoise Martin n’en reviennent toujours pas. Le directeur de funérailles, Patrick Fortin, a exigé 1500 $ pour prendre en charge le corps de Mme Martin, décédée le 31 mars dernier. D’après l’entente convenue, il devait l’incinérer cinq jours plus tard. Pourtant, la famille est restée sans nouvelles pendant 22 jours. «C’est incroyable comment on peut se sentir en dedans, a confié Hélène Coulombe, une amie de Françoise Martel. Et on ne peut pas s’imaginer qu’une personne peut être aussi méchante pour faire ça!» L’Office de la protection du consommateur a demandé au ministère de la Santé de révoquer le permis de directeur de funérailles de Patrick Fortin. Son permis a été révoqué le 10 avril dernier, mais il a fallu attendre sept jours après cette révocation avant que des fonctionnaires ne se rendent au salon funéraire, situé à l’Épiphanie. Ils ont trouvé neuf corps dans la morgue. Ce délai de sept jours avant l’intervention est dénoncé par la corporation des thanatologues du Québec. «Écoutez, au Québec, on est tous émus de voir des veaux maltraités. Le MAPAQ est intervenu, la SPCA, la SQ a débarqué. Là, on a des personnes qui sont mortes et pendant sept jours, personne ne s’en préoccupe. C’est intolérable!», a commenté Nathalie Samson, directrice générale de la corporation des thanatologues du Québec. La maison Magnus Poirier a finalement repris les neuf corps et a exaucé les dernières volontés des défunts. L’OPC tente de retracer les autres clients du salon qui auraient pris des arrangements préfunéraires et en a contacté une soixantaine jusqu’à maintenant. Patrick Fortin n’en est pas à ses premières frasques. Il a été condamné depuis 2006 à 280 000 $ d’amendes parce qu’il avait omis de verser dans un compte en fidéicommis l’argent que lui avait remis ses clients pour des arrangements préfunéraires. Néanmoins, puisqu’il est thanatologue, il peut toujours travailler pour sa femme, qui a un permis et qui a aussi été condamnée pour les mêmes infractions à la loi.

Sexologie (dans le vaste monde des vivants)

L’une des principales causes d’accident de la route est l’inattention. Lorsqu’on est au volant de sa voiture il y a de nombreuses manière d’être déconcentré. Un couple de polonais en a fait les frais. Les deux tourtereaux se situaient sur une route entre Złotów et Zakrzewo, quand une idée leur a traversé l’esprit : s’offrir une petite gâterie tout en conduisant, une pratique qui constitue un des fantasmes les plus récurrents. Mais Pour ce couple, le moment de tendresse a tourné au cauchemar. Probablement trop déconcentré par le plaisir que lui procurait la fellation, le conducteur est sorti de la route et s’est encastré dans un arbre. L’homme s’est retrouvé coincé dans l’habitacle et la femme, qui avait enlevé sa ceinture pour mieux prodiguer le plaisir buccal à son conjoint, s’est retrouvée projetée par le pare-brise. (MCE)

Avec un pénis d’une taille de 24,13 cm au repos et 34.29 cm en érection, Jonah Falcon peut se venter d’avoir le plus grand sexe de la planète. Depuis qu’il a révélé ses « mensurations » hors-normes en 1999, cet acteur américain est devenu une vraie star. Il avait d’ailleurs sorti une chanson en 2013 intitulée « Il est trop gros » Récemment, il a reçu une demande un peu insolite ! Le célèbre « Musée phallologique » d’Islande aimerait, en effet, récupérer son pénis après sa mort afin de l’exposer. L’établissement compte déjà plus de 300 specimens issus de 93 espèces différentes, du plus petit, 2 millimètres pour un hamster, au plus grand, 1m80 pour une baleine. Jonah Falcon a été très flatté de recevoir cette demande de donation et il leur a répondu avec beaucoup d’humour. « J’apprécie la dévotion du musée pour la science, et ce serait un honneur de voir ma virilité placée en vitrine, en espérant qu’elle soit mise en avant entre les attributs sexuels de la baleine et de l’ours polaire… J’espère que je ne rendrai aucune de ces créatures jalouse. Puis-je vous suggérer d’appeler votre exposition : ‘Jonah et la Baleine’. » RTL.be

ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 6 mai 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.